Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Sur un "chantier prioritaire" de la Macronie | Accueil | Relance du fiscalisme »

lundi 02 mai 2022

Commentaires

Robert Marchenoir

Petite question : je vois que dans son livre, Michel Debré souhaitait une France de 100 millions d'habitants :

https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1964_num_19_4_11595

Préconisait-il d'utiliser l'immigration pour y arriver ? Si oui, son avis était-il partagé par Charles de Gaulle, et par le gouvernement gaulliste en général ?

Petite réponse
TRÈS BONNE QUESTION : j'y consacrerai une prochaine chronique, sur la base de deux témoignages personnels. L'article que vos citez est une recension succinte. Le livre lui-même m'avait frappé à l'époque.

Laurent Worms

Erdogan aura, je ne l'espère pas, une autre occasion de se réjouir de la France si l'islamo gauchiste Mélanchon arrive, avec sa coalition hétéroclite, en tête des élections législatives.

Robert Marchenoir

Merci !

RR

"Petite question : je vois que dans son livre, Michel Debré souhaitait une France de 100 millions d'habitants :

https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1964_num_19_4_11595

Préconisait-il d'utiliser l'immigration pour y arriver ?"


Je pense qu'il ne rejetait pas cette "solution". Il était aussi je crois hostile à l'avortement. Beau programme.

Ce qui est certain, c'est que c'est lui qui préconisa et qui organisa l'immigration massive de ressortissants réunionnais en direction de départements dits sous-peuplés.
https://www.lhistoire.fr/1963-1982-le-transfert-des-enfants-r%C3%A9unionnais


J'ai connu au CNAM un de ces ressortissants qui se plaignait - à juste titre - du sort qui avait été le sien alors qu'elle n'était à l'époque qu'une enfant.


Debré, un nuisible.

Robert Marchenoir

@ RR

Très intéressant article. Des méfaits de l'étatisme, consubstantiel au gaullisme.

Toutes proportions gardées, ces plans grandioses de Michel Debré rappellent les politiques de déportation de populations pratiquées par Staline, Hitler, Mao ou Pol Pot. Et, aujourd'hui, Poutine.

Certes, le nombre, les méthodes et la cruauté sont sans commune mesure, mais qualitativement, le rapprochement s'impose. Chez les socialistes (de gauche ou de droite) comme chez les gaullistes, les prétendus intérêts supérieurs de la nation sont réalisés au prix d'un mépris total des personnes concernées.

Il ne faudrait pas trop tirer l'analogie pour rapprocher les déportations réunionnaises de la brutalité qui a présidé à l'abandon de l'Algérie : déportation forcée et non préparée des Blancs vers la métropole, et, à l'inverse, interdiction aux harkis de se réfugier en France pour sauver leur vie.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)