Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Face au prétendu modèle social | Accueil | Virus chinois »

lundi 01 nov 2021

Commentaires

Laurent Worms

Plus la population augmente, plus la démagogie se développe pour séduire le plus grand nombre et pour finir, le choix se portera sur le plus petit dénominateur commun qui rassemble le plus. De nos jour vraiment plus que petit. Ce suffrage universel pour le président devient la course à la démagogie où, malheureusement les médias ont leur part de responsabilité, sans parler de la pollution des réseaux sociaux.

Carel Wijngaards

Long temps je me suis posé pour quoi Jean Ferré vitupérait en parlant de l'élection du président au suffrage universelle . Sans pour autant devenir royaliste comme lui je regarde l'histoire des peuples Indo-européen qui sont régie en triparti et sont dirigé par un chef issu de la caste militaire un clergé et le tiers état. La révolution met fin et le temps d'un coup d'état 18 brumaire un chef et rétablissement du clergé avec le concordat.1894 un petit con trahit son pays l'arrivée des Radsocs et il vaut à nouveau attendre 1958 la France a de nouveau un chef mais finalement Pérennise pas son règne un chef de la caste militaire la Russie avec Poutine et rétablissement de l'église orthodoxe

BL

Cher ami, tjrs des pensées profondes et une chute décalée. A quoi sert tant de sagesse pour finir par un caprice. Seriez-vous jaloux que "Mr Eric" déballe (ât) sur la table dans son tour de France ces mêmes sujets essentiels que vous-même exposez, avec talent, mais à un petit cercle au café du Pont-neuf? Comme j'aimerais vous retrouver sur Radio-Courtoisie, je vous écoutais jadis avec bonheur, aujourd'hui Clémence Hodiacova me remplit d'espoir en matinale. Elargissez votre audience, Je sais bien que vous n'avez pas dit votre dernier mot!

RR

Une fois de plus, tout est dit.


"Quiconque a tant soit peu parcouru, en classe de terminale ou dans la bibliothèque de la Pléiade, les écrits de Platon a pu ainsi découvrir les premières utopies fondatrices."

C'était vrai jusque dans les années 80. Aujourd'hui, à part les Droits de l'Homme, on ne parcours plus grand chose. D'ailleurs pour parcourir des écrits, encore faut-il savoir lire.


"(...) les illuminés de Bavière du XVIIIe siècle et ceci jusqu'aux phases extrêmes de la révolution française dont, hélas, les stigmates n'ont jamais été effacés."

Lire Bordiot à ce sujet (Une main cachée dirige).


"(...) illusions bonapartistes (...)"

Surtout étant donné ce que fut en réalité Napoléon Bonaparte. Comment peut-on se référer décemment à un tel personnage ? Zemmour ne connait pas le sujet c'est évident, et n'a retenu que la romance que l'on en faisait dans ses livres d'école primaire.

RR

@ BL

"Cher ami, tjrs des pensées profondes et une chute décalée. A quoi sert tant de sagesse pour finir par un caprice. Seriez-vous jaloux que "Mr Eric" déballe (ât) sur la table dans son tour de France ces mêmes sujets essentiels que vous-même exposez, avec talent, mais à un petit cercle au café du Pont-neuf?"

Ces mêmes sujets ? Quels mêmes sujets ? Ce n'est certes pas moi qui me revendique de Guillaume Faye qui vais reprocher à Zemmour d'avoir sur la question migratoire des positions politiquement incorrectes mais là il me semble que les "mêmes sujets", ce sont ceux qui ont trait à l'histoire politique et sociale de notre pays. Et là, il n'y a pas photo, Zemmour est hélas pour lui à des années-lumière question connaissances de notre vieux camarade Jean-Gilles Malliarakis. Et c'est vrai par exemple sur Napoléon Bonaparte où Zemmour ferait mieux de re(?)lire Bainville (ou Maurras (Jeanne d'Arc, Louis XIV, Napoléon, in Oeuvres capitales-essais politiques)).

Françoise

"Le coup d'état permanent" de François Mitterand de 1965 évoque bien celà, un écrit qu'il oubliera en 1981 et dont Jean-Marie le Pen disait encore récemment qu'il était un de ses livres de chevet.

RR

Que l'on me comprenne bien: Je n'ai rien contre Zemmour, il pourrait même peut-être nous débarasser de la "maison Le Pen" qui depuis trente cinq ans s'emploie à pourrir l'opposition nationale. Ce n'est pas une raison pour 1/ ne pas contester sa version de certaines périodes de l'histoire de notre pays et qui ne correspond pas à la réalité, 2/ nier l'évidence à savoir que comme tous les autres, il ne remet pas en cause l'actuel système social socialiste, pas plus que le Jacobinisme en bon républicain qu'il est, 3/ voir en lui la solution à tous nos problèmes.
Donc, voter Zemmour (s'il est candidat), pourquoi pas, mais sans se faire trop d'illusions.

Je pense que Guillaume Faye aurait été d'accord avec moi et je pense que Jean-Gilles Malliarakis également même s'il lui appartient de le confirmer ou non.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)