Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Batailles pour les libertés | Accueil | Crise politique du modèle social »

vendredi 08 oct 2021

Commentaires

Andy Vaujambon

"contrebalancer, dans une partie au moins du public mécontent, ce qui ressenti comme mensonge d'État. " Exactement. Comme quoi quand une propagande devient excessive, lourdaude, omniprésente (France Inter), il suffit d'un seul (au cerveau structuré, certes) pour montrer à quel point le roi est nu.

minvielle

Un style soigné. J'aime à lire.

RR

Assez d'accord avec cette analyse.
Comme vous le précisez, le "modèle" maurrassien est inséparable de l'instauration d'une monarchie traditionnelle. Illusoire (lire Bertrand Renouvin). Rien à voir avec Zemmour.
Pour ce qui est de la question économique et sociale, comme hélas tout le monde (sauf un peu moins Laurent Wauquiez), il reste dans le dirigisme (inséparable du fiscalisme et de l'étatisme forcené), un espèce de néo-colbertisme (alors que Colbert comme l'avait démontré Guillaume Faye a été une catastrophe pour la France). Reconnaissons-lui tout de même une esquisse de libéralisme mais nous sommes très loin de la véritable solution salutaire, celle de la démocratie économique que prônait le Front national (1972-1990).

Reste la question migratoire.

David

Cette analyse présente un angle très intéressant, et peut en effet expliquer le flou (le vide ?) qui entoure la pensée de Z en économie. Mais, davantage encore que l’influence maurassienne, c’est tout simplement le manque d’appétence, (voire un désintérêt complet) pour les questions économiques, qui explique cette atonie. Cette faiblesse dépasse le cadre strict du maurrassisme. Z est un romantique. Pas un technicien. Sa pensée infuse depuis des années dans l’Histoire et dans la Littérature. Les racines de son discours puisent leur nutriment dans le roman national, où se mêlent par excellence Histoire et Littérature, où Saint-Louis serre la main des soldats de l’An II, où Pétain et De Gaulle tombent dans les bras l’un de l’autre et s’échangent leur képi, où héros et bourreaux fraternisent au service de la grandeur du Pays. C’est un royaume de l’imaginaire où « l’en même temps », cher à Macron, finit toujours par triompher. Le souffle de Z puise sa force dans les mythologies. Pas dans les sciences. Normal pour un romantique. Pour lui, le verbe suffit à forcer l’entrée de tous les champs du possible. Les réalités s’ordonneront d’elles-mêmes à la puissance du discours et à la volonté qui les sous-tend. « L’intendance suivra ! » proclame-t-on déjà. Pourquoi perdrait-on son temps à des détails opérationnels ? A des préoccupations vulgaires ? Le sac de nœuds français se dénouera comme par enchantement. En somme, on n’est pas loin de la pensée magique. C’est beau. Facile. Cela peut même être entraînant en période électorale. Bénéfique jusqu’à un certain point. Il suffit de convaincre. Tout cela présente les caractéristiques d’un gentil miroir aux alouettes. Nul doute que la « droite nationale » ne s’y précipite avec délectation …
Le surgissement du réel avec son cortège de paradoxes et de blocages est une autre affaire …
Mais ne soyons pas pessimistes, rêvons ! Le conteur n’est pas si antipathique !

philippe Bouvet

J'écoute depuis un bout de temps Zemmour sur cnews et je suis surpris d'entendre les maîtres de mon adolescence cités par lui . Il parle avec intelligence et ose des propos que même moi je n'oserais jamais dire en public . Il y a une raison et vous la connaissez ! Il semble tellement honnête que même Henry de Lesquen se ferait avoir ! J'ai lu la plupart de ses livres mais d'occasions pour éviter de lui donner trop d'argent . J'admire ses propos et son courage mais j'ai un doute ......

Catoneo

Eric Zemmour déroule-t-il un plan ? Propagande de notoriété et parrainages, puis programme électoral complet ? Je n'en sais rien, mais pour le moment, il reste dans son couloir étroit de l'identité nationale vs. l'immigration musulmane et cela ne suffira pas à déborder le cercle des fans.
A mesure que vont monter en ligne les programmes des concurrents, qui tous intègrent la question identitaire sous divers noms, un tassement devrait intervenir, puis un reflux (à la Chevènement).
Il est peu probable qu'il tienne l'opinion en haleine sur le registre actuel encore six mois. Et il n'a pas encore de crédibilité dans le domaine économique et financier, sauf du bon sens commun, souvent trompeur en l'affaire.

RR

@ Catoneo


"(...) les programmes des concurrents, qui tous intègrent la question identitaire sous divers noms"

Tout le monde sait à quoi s'en tenir sur la les concurrents en question. Quand bien même vont-ils proposer des mesures de salut public sur la question migratoire, on sait bien de par les expériences passées qu'en la matière (comme dans tout le reste), ils ne tiennent JAMAIS leurs promesses faites au moment des élections, soit parce qu'ils n'y adhérent pas eux-mêmes soit parce qu'ils sont trop lâches pour les appliquer. Et c'est là une différence fondamentale avec la Gauche qui elle tient ses promesses (dont nous subissons les conséquences).


"(...) il [Zemmour] n'a pas encore de crédibilité dans le domaine économique et financier, sauf du bon sens commun, souvent trompeur en l'affaire."

Qu'il se procure "Droite et démocratie économique" (encore disponible en occasion sur Internet - les deux éditions à l'exception de la préface sont identiques) et "Pour une libération fiscale" disponible ici:
http://www.editions-du-trident.fr/liberationfiscale.htm

et comme dit Jean Robin il montera en compétence.

Françoise

Merci pour cette toujours excellente analyse, un éclairage fort intéressant bien que... prudent ! IL sera candidat, c'est maintenant certain, la seule raison pour laquelle il diffère, c'est pour que les revenus de son livre ne rentre pas dans les comptes de campagne. Autre raison, il calque son calendrier sur celui de Macron et attend que ce dernier se déclare. Le personnage est en effet sypmpathique et a plus de chance de battre Macron que MLP ! Mais est-ce si important cette absence de doctrine économique ? En regard de la Constitution, ce n'est pas le rôle du Président, mais celui du 1er ministre et comme il se présente comme celui qui va rétablir la République corrompue depuis Sarkozy et le non respect du référendum de 2005... Mais oui, il nous reste 6 mois pour voir ce qui va se préciser ! Encore merci pour cette ample réponse.

RR

@ Françoise


La doctrine économique a une importance qu'on ne peut négliger. Elle peut d'ailleurs avoir des conséquences sur la question migratoire. Le dirigisme, le fiscalisme découragent ceux qui ont un projet autre que d'être assistés, et de fait, beaucoup s'exilent. La France perd ses meilleurs éléments; en revanche elle est attractive pour les volontaires à l'assistanat aux frais bien entendu de ceux qui travaillent.
La politique économique actuelle nous mène à la catastrophe. Et c'est bien pourquoi il convient d'en changer.

Le Premier ministre (sauf en période de cohabitation) s'il conduit la politique du gouvernement, il ne va pas à l'encontre du Président de la République qui l'a nommé.


"(...) rétablir la République corrompue depuis Sarkozy"

Elle l'était déjà bien avant, pour ne pas dire depuis toujours. Sur ce point l'Action française a raison.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)