« Un coup d'État juridique | Accueil | Stratégie d'une Pulvar »

mardi 25 mai 2021

Commentaires

Julien WEINZAEPFLEN

Je me souviens d'avoir été ulcéré, au début de la mue de Jean-Luc Mélenchon, en qui on avait vu jusqu'alors un apparachik bon teint du PS au verbe haut et aux origines trotskistes lambertistes, en grand "intellectuel" fondateur du Parti de gauche, par la charge qu'il lança, sur un ton très agressif comme de coutume, contre les revendications du Dalaï-lama au Tibet, lequel appartenait "éternellement" de droit à la Chine, assurait Mélenchon, car on allait tout de même pas confier une région montagneuse à des moines par essence barbares et massacreurs comme tous les moines.

Mélenchon ne voulait pas du Dalaï-lama au Tibet par anticléricalisme, antimonachisme ou irréligion. Est-ce la raison de la détestation de Michel Onfray pour Mélenchon, lui dont l'athéologie en appelle à des "moines soldats" métaphoriques pour diriger la France et qui préfère une gauche communaliste au parti jacobin fondé par le chef (sic) de la France insoumise?

Je n'ai pas la culture qui me permettrait de trancher sur le fond si le Tibet devrait être indépendant ou continuer de faire partie intégrante de la Chine dont il serait une province; mais cet athéisme rouge de Mélenchon n'a pas laissé de me choquer. Et même si je n'aime pas la terminologie, le parallèle est à faire entre la détestation de Mélenchon pour la souveraineté du Dalaï-lama au Tibet et les yeux doux qu'il fait à l'islam, et son islamo-gauchisme.

Chibounidia

En complément : http://fr.liberpedia.org/Cuba

Et au passage, à propos de Michel Onfray, cité par le commentateur précédent : http://fr.liberpedia.org/Michel_Onfray

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)