Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Faire face à la Chine | Accueil | L'appel de la liberté »

jeudi 18 mar 2021

Commentaires

Serge

Le non-droit ce sera d'empêcher les sans-droits de venir en France...

Robert Marchenoir

Je suis en désaccord avec la remarque selon laquelle la médecine n'est pas une science exacte. Surtout dans ce contexte.

La médecine est bel et bien une science exacte.

En revanche, elle est divisée en deux camps : les chefs, les dieux, les scientifiques, les chercheurs, ceux qui établissent cette science et la font progresser.

Et les ouvriers, les larbins, la masse des prolétaires qui doivent obéir aux ordres des premiers : les médecins qui reçoivent les patients et qui les soignent.

Bien sûr, les seconds sont vexés d'être des larbins (de luxe, mais larbins tout de même), et, de temps à autre, se rebiffent en prétendant que la médecine n'est pas une science exacte, que eux palpent les patients et qu'en conséquence, ils en sauraient plus long que leurs chefs.

Il n'en est rien. Qu'ils obéissent et qu'ils la bouclent.

Le tableau se complique, lorsqu'on considère que les patients (ces imbéciles) se rebiffent de temps à autre devant cette autre vérité incontestable, selon laquelle la maladie et la mort sont inévitables, et la médecine ne peut pas tout.

Et ils disent alors : la médecine n'est pas une science exacte, ce qui veut dire en réalité, dans leur bouche, la médecine devrait me guérir à tous les coups, et si elle ne le fait pas, c'est la faute des chefs, des dieux, des prétendus scientifiques dont la science ne marche pas.

Et donc, je prétends que les vrais dieux sont en réalité les larbins, et plus précisément, ceux parmi les larbins qui proposent des poudres de perlimpinpin et qui versent dans la charlatanerie.

Le tableau se complique plus encore, lorsqu'on tient compte du fait qu'un médecin peut à la fois être un dieu et un larbin, faire de la recherche et soigner les patients ; et qu'il se trouve des charlatans aussi bien parmi les larbins (exemple : le collectif Laissons les médecins prescrire), que parmi les dieux (exemples : Raoult ou Montagnier).

Le seul emploi pertinent du clicheton selon lequel la médecine ne serait pas une science exacte, c'est lorsqu'il s'agit de faire remarquer que l'on ne peut exiger, des médecins, ni un diagnostic exact en toute circonstance, ni la guérison à tous les coups.

Tout autre emploi serait une réhabilitation des temps anciens où, effectivement, la médecine relevait largement du tâtonnement et de la superstition, parce que ses bases scientifiques n'étaient pas encore établies -- à d'infimes exceptions près.

En réalité, personne ne souhaite retourner à ces temps reculés.

Cessons donc de diffamer la science à l'instant même où l'on en réclame les bénéfices.

Petite réponse

ATTENTION : Vous vous méprenez sur l'appréciation "ce n'est pas une science exacte". Je crois fermement, pour en avoir bénéficié aux progrès de la médecine, de la chirurgie et de la pharmacie. Ce ne sont pas des sciences exactes au sens de cette expression applicable aux mathématiques, à la physique, à la chimie. Leurs prodigieux progrès au XXe siècle ne sont pas niables mais ils reposent sur des sciences telles que la biologie, sur des techniques, etc. En médecine, la certitude à 100% n'existe pas. Lisez simplement une notice de médicament et vous comprendrez ce que j'essaye d'exprimer.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)