Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Mort d'un vieux traître | Accueil | Qui a peur de Marion Maréchal ? »

lundi 28 déc 2020

Commentaires

RR

La toute puissance économique de la Chine réside en ses exportations massives de produits notamment vers l'Europe. Ces produits la plupart du temps de mauvaise qualité et souvent dangereux (notamment beaucoup de jouets pour les tout-petits et de vêtements qui ne sont pas conformes aux exigences de sécurité) revendus à bas prix ont ruiné des pans entiers de l'industrie française. D'où la nécessité comme je l'ai déjà dit dans un message précédent de la construction d'un espace économique européen (protectionniste à ce niveau) mettant en avant la qualité et la mise en commun des savoirs, mais aussi de rompre avec la politique socialiste consistant à écraser fiscalement le travail au bénéfice du fameux "modèle social français" communisant que le monde entier soi-disant nous envie mais que comme par hasard personne n'adopte.
Le drame est que personne ne propose ce programme.

Petite réponse:
À noter qu'outre les exports et la contrefaçon, la Chine esclavagiste nous inonde aussi des produits qu'un certain capitalisme occidental sous-traite à bas prix.

Robert Marchenoir

Ce n'est pas aussi simple. Prenons la Société d'emboutissage de Bourgogne, par exemple. Plus connue sous le nom de SEB, elle est le numéro un mondial du petit électroménager.

Si tout le monde a oublié ses origines bourguignonnes, c'est parce qu'elle rachète des entreprises à tour de bras : en Allemagne, aux Etats-Unis, en Italie, au Brésil, au Vietnam, en Colombie, en Suède, en Inde, en Suisse, en Bretagne... et en Chine.

Si elle s'installe en Chine, c'est certes pour fabriquer à destination des autres pays, mais c'est aussi, et surtout, pour vendre aux Chinois.

Et SEB ne fait pas que du bas de gamme. Au contraire, l'entreprise possède dans son portefeuille plusieurs marques bien connues d'équipement culinaire haut de gamme.

Autre exemple : Essilor, numéro un mondial de l'optique. Quand Essilor s'est implanté en Chine, les Chinois ne portaient pas de lunettes. Le but d'Essilor était non seulement d'atteindre des économies d'échelle, en construisant une usine géante à même d'alimenter le monde entier, mais aussi d'introduire le verre organique en Chine (qui, à l'époque, ne connaissait que les verres de lunettes en verre), et de faire des lunettes un produit de consommation de masse pour les Chinois (avec des verres de milieu de gamme).

RR

"À noter qu'outre les exports et la contrefaçon, la Chine esclavagiste nous inonde aussi des produits qu'un certain capitalisme occidental sous-traite à bas prix."

Oui, dans un domaine que je connais à savoir l'outillage, des marques pourtant réputées et d'excellence (… enfin à l'époque) telles que AEG (perceuses électriques notamment) et FACOM (clés et pinces notamment) sous-traitent avec la Chine. Conclusion: Si vous voulez du bon outillage, achetez d'occasion !

Robert Marchenoir

@ RR

Si vous voulez du bon outillage, achetez de la camelote allemande. Il y a encore de nombreuses et excellentes marques qui sont fabriquées sur place.

Facom, c'est très surfait. Non seulement ce n'est plus français (l'entreprise a été rachetée par un industriel américain), mais c'est hors de prix pour ce que c'est.

En 1918, à sa création, la boîte s'appelait Franco-américaine de construction mécanique. C'était du snobisme américain pur et simple, l'entreprise était entièrement française.

En 2006, elle est vraiment devenue américaine, ayant a été vendue à Stanley Black & Decker. En 2017, la société a disparu : elle n'existe plus qu'en tant que marque.

La dernière fois que j'ai vérifié, les produits Facom n'étaient même pas vendus aux Etats-Unis. Stanley considère, apparemment, qu'ils ont tout ce qu'il leur faut à la maison, et que Facom est tout juste bon pour les sauvages français.

Achetez allemand. Le haut de gamme allemand est meilleur et moins cher que Facom. Et il est fabriqué en Allemagne.

RR

@ Robert Marchenoir


Heureusement, j'ai déjà pratiquement tous les outils qui m'intéressent dont deux perceuses, l'une Bosch "Jumbo" achetée dans les années 70, l'autre AEG 1000W réversible achetée dans les années 80 ou 90).
Oui, vous avez raison, il y a encore d'excellents outils fabriqués en Allemagne. J'ai dernièrement acheté une des rares pinces qui me manquait en KNIPEX (moins cher et meilleur en effet que FACOM dont vous avez tout à fait bien décrit l'évolution).

RR

A destination des professionnels et des amateurs "chevronnés", je précise que si FACOM n'est plus valable depuis déjà quelques temps (voir le message de Robert Marchenoir), en revanche les outils de cette marque fabriqués antérieurement aux années 80, eux, sont d'excellente qualité; ils (pinces, clés, tournevis) m'ont toujours donné entière satisfaction.

Robert Marchenoir

Désolé pour ce petit intermède bricolo, qui nous fait redescendre des hauteurs intellectuelles auxquelles nous a habitué Jean-Gilles Malliarakis... mais bon, un peu d'économie pratique, de temps à autre...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)