Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Dans le temple des lâchetés | Accueil | La fièvre monte à Ankara »

vendredi 23 oct 2020

Commentaires

Jean Michel THUREAU

Il n’est pas nécessaire de consulter les sondages pour affirmer que le terrorisme anti-français est condamné par une très large majorité de citoyens français. Et qu’une chronique comme : « Pour que la guerre ne soit pas perdue d’avance » reflète assez fidèlement leur opinion.

Apparemment nous sommes dans l’évident.

À la réflexion, il est tout de même étrange qu’il soit nécessaire de polémiquer, puisque tout le monde ou presque est d’accord sur le sujet. C’est comme si une minorité anti-française gouvernait notre pays et que la majorité du corps électoral était dans l’opposition. Le monde à l’envers. Comment c’est-y Dieu possible ?

Ce tour de passe-passe est organisé par la Constitution (merci mon Général). Son système électoral permet à une minorité d’accéder au pouvoir politique. Une fois en place le binôme Président/gouvernement doit quand même composer avec diverses minorités à fort pouvoir de nuisance : partis d’opposition, syndicats, associations plus ou moins caritatives, églises, médias, monopoleurs, crime organisé etc. Tout ce petit monde finit toujours par s’entendre sur le dos de la masse des sans-pouvoir (le peuple français).

Cette prétendue « démocratie représentative » est, en réalité, une dictature des minorités (il n’est pas certain que le Général que j’ai remercié, ci-dessus, ait voulu cela). On voit mal, dans un pareil contexte, comment un gouvernement pourrait se mettre au service de l’intérêt supérieur de la Nation.

Adieu donc, actions anti-terroristes, réformes de la police, de l’enseignement, de la santé etc.

RR

Tout est dit (et bien complété par le commentaire de Jean-Michel Thureau).

Tonton Cristobal

J'ai intégré depuis 1981 -mais les prémisses existaient en fin de giscardisme- que l'Etat est contre le peuple autochtone (ou assimilé), et que l'ennemi c'est la république idéologique française (du Grand Orient). La république ne devrait être qu'un moyen de gouvernement, pas un pays! nous ne sommes pas "citoyen républicain" comme le russe fut "citoyen soviétique". Je ne suis pas de nationalité républicaine et n'habite pas la république que je conchie en gros et en détail dans sa version "orientée". La laïcité républicaine a toujours été le fer de lance anti-chrétien en guerre contre l'Eglise catholique. Une laïcité dévoyée secondée par les protestants et autres ... "Leur" république EST le problème.

rené grouman

JG Malliarakis a raison mais il faut aussi souligner le rôle néfaste de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, dont nombre de juges sont soumis à l'idéologie mondialiste propagée notamment par Soros (voir Valeurs actuelles il y a quelques mois). Voici quelques "perles" :

En 2018, dans une affaire opposant une ressortissante musulmane à la Grèce, en matière successorale , elle a certes condamné l'application forcée de la charia mais admis qu'un état européen peut accorder à sa communauté musulmane la liberté d'être régie par les normes de la charia; il y a d'ailleurs une loi grecque , adoptée en 2018, qui autorise le recours optionnel à la charia.

En 2012, je crois, elle a confirmé la condamnation d'une autrichienne, membre du FPÖ , qui avait publiquement évoqué la pédophilie de Mahomet , cela pour "préserver la paix religieuse et la tolérance mutuelle". Nos plus hautes juridictions se soumettent à la jurisprudence de la CEDH. Il faut reconnaître que De Gaulle, bien conseillé par Jean Foyer (un vrai ministre de la justice) avait refusé de ratifier la convention tout comme G. Pompidou; il a fallu attendre l'inepte Poher qui a profité de son intérim en 1974 pour ce faire puis Mitterrand, (mal) conseillé par Badinter pour ratifier le protocole permettant la saisine de la CEDH par un particulier. On pourrait aussi évoquer l'absurde théorie du bloc de constitutionnalité mais ce serait trop long. Amicales salutations. René

RR

"JG Malliarakis a raison mais il faut aussi souligner le rôle néfaste de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, dont nombre de juges sont soumis à l'idéologie mondialiste propagée notamment par Soros (voir Valeurs actuelles il y a quelques mois)."

La Cour Européenne des Droits de l'Homme n'a pas sa place dans une démocratie digne de ce nom reposant sur la souveraineté du Peuple; aucune légitimité puisqu'étrangère à la volonté populaire. Donc cette juridiction doit être supprimée. Dans le même ordre d'idée, le Droit de grâce qu'a le Président de la République, hérité de l'Ancien régime, doit lui être retiré.

Robert Marchenoir

@ rené grouman

Vous semblez ignorer le contexte historique grec : longtemps avant la création du Marché commun (ne parlons pas de l'Union européenne), la communauté musulmane locale a gagné le droit d'être régie par la charia.

C'était en 1923, à l'occasion de la déportation massive, mutuelle et consentie des Grecs qui vivaient en Turquie et des Turcs qui vivaient en Grèce. Un petit nombre de Turcs sont restés en Grèce, par traité, et ont eu le droit de vivre selon leurs règles.

La décision de la Cour européenne des droits de l'homme à laquelle vous faites allusion va dans le sens des libertés, et non dans le sens islamiste que vous lui attribuez.

La femme qui avait porté plainte réclamait le droit de ne pas être soumise à la loi musulmane ; la Cour européenne lui a donné raison.

Celle-ci n'avait pas compétence pour modifier un traité bien antérieur à son existence.

JG Malliarakis

@Rober Marchenoir. Cette conséquence du traité de Lausanne nous renvoie à une époque où on trouvait naturel "l'échange de populations", les musulmans de Thrace occidentale et les Pomaks de Bulgarie, qui sont toujours là, et à l'époque, les Grecs de Constantinople, qui quitteront la Ville après les massacres de 1955, faisant seuls exception. Aujourd'hui un tel "accord" serait considéré comme contraire aux droits humains redéfinis par Soros. En ce sens René Grouman a eu, selon moi, raison de rappeler la nuisance de la CEDH.

Dominique

Effectivement, la réalité de l'islam est méconnue. N'est ce pas LE probleme ?

Tous les ennemis de la civilisation chrétienne ( ils sont légion ! ) font en sorte qu'elle ne soit pas connue. Souvenons nous que le pape Benoît XVI souleva la question essentielle de la violence de l'islam, à Ratisbonne. Il le fit habilement, néanmoins il fut littéralement lynché par tous les anti-chrétiens. Ce fut une des causes de sa persécution.

Alors que c'est ce débat qui fait défaut, et son absence est devenue catastrophique. Évidemment, Charlie - l'idiot utile incapable d'analyser le fond - représenta immédiatement le pape dans une posture ignoble.

Pourtant, dans les pays musulmans, une parole, un geste, un dessin catégorisé comme offensant le dieu et le prophète, constituent un blasphème. Et la loi islamique punit le blasphème de la peine de mort. Les choses sont claires : le peuple tremble et se soumet ou est puni

Chez nous, et d'autres pays occidentaux sous le joug anti-chrétien, cette réalité reste cachée. Et au lieu d'enseigner les textes incriminés de l'islam, le ministère de l'endoctrinement enseigne la liberté d'expression, la laïcité etc. ces écrans de fumée et récupérations.
Nos dirigeants ignorent les lois islamiques que les Musulmans placent au dessus de loi nationale.

Nous vivons ainsi depuis des décennies avec ce DÉNI monstrueux, qui rend possible que des millions d'individus - essentiellement d'origine extra européenne - vivent avec leurs lois propres, coutumes etc. et nous les imposent. Jusqu'à la Charia et des tribunaux islamiques en Grande-Bretagne.

Ainsi Samuel, Français, a été exécuté par un musulman âgé de 18 ans seulement, pour avoir commis le crime de blasphème aux yeux de Musulmans. Et un Américain a été assassiné au Pakistan : accusé de blasphème, il comparaissait devant un tribunal où il risquait évidemment la peine de mort. Il a été tué en cours d'audience, sous les balles du revolver d'un adolescent de 15 ans !

Une fois de plus, en France comme au Pakistan c'est bien la MÊME LOI islamique contre le "blasphème" qui a été appliquée.

Faire ouvrir les yeux était l'objectif de Benoît XVI : les obstacles juridiques et administratifs ne tomberont ils pas, dès lors que ces lois islamiques inacceptables pour notre civilisation, seront exposées, discutées, critiquées, condamnées et interdites ? A Paris, et à Strasbourg. Et l'on saura pourquoi on se battra dans une guerre qui nous est faite.

Dominique

@JM Thureau
Vous vous étonnez qu'une minorité anti-française gouverne notre pays ? C'est ainsi depuis la révolution, et ce n'est pas un problême franco-français. Le journal Présent a fait un excellent article, signé par son correspondant permanent aux USA, sur la "pieuvre CFR" ( 5.000 personnes dont parmi eux Soros, et 100 entreprises ) qui gouverne l' "État des profondeurs" ( Deep State ) qui tient 360 millions d'Américains !
A la tête du Council of Foreign Relations, qui a aussi créé le Comité Bilderberg ( qui choisit Macron et Philippe ) : les grands banquiers Rockefeller, qui ont pris la suite du Royal Institute of Foreign Affairs anglais des Rotschild, qui dirigea la Grande Bretagne et son empire. Vous pouvez lire le livre Une main cachée dirige, au Trident, et tirer ensuite le fil de l'histoire contemporaine.

Dominique

C‘était à craindre, après le spectacle et les mots du comédien amateur bourré d’égo à la Sorbonne, il y a eu de violentes réactions de la part de pays islamiques : déclarations, boycots commerciaux et culturels etc. Et voilà que celui qui crée nos malheurs depuis l’arnaque électorale, envenime encore plus notre relation avec la Turquie sous Erdogan, lequel a réagi à sa façon de commandeur des croyants qu'il veut devenir.
Cet homme serait capable de vouloir déclencher une guerre pour défendre Charlie, pour montrer au monde qu’il est le plus fort avec son ” nous ne céderons pas “. Il est fidèle au comportement qu’il adopta contre les innocents ( Gilets jaunes) au lieu de dialoguer ; nous sommes prévenus depuis l’effroyable répression.

Sauf que là, l’autre tyran, Erdogan, ne rentrera pas dans le rang : il ne craint pas les LBD, ni même pas nos Rafales, éloignés, peu nombreux et exposés aux S300. Et l'appartenance à l'OTAN calme le jeu. Par contre il peut – si ce n’est la Russie qui protège les nations européennes malgré l’UE – pousser ses millions d’immigrés extra européens, islamiques sinon islamistes, vers l’Europe, et ce n’est pas l’Union Européenne, Merkel en tête, qui l’arrêtera.

Cette folie de rappeler notre ambassadeur en Turquie va nous mener à quoi ? Elle tourne immédiatement le dos – ce qui était à craindre – à un nécessaire dialogue avec les musulmans en France sur ce qui nous divise : la violence de l’islam, et c'est aussi la seule attitude diplomatique viable sur le plan international. Elle va évidemment encourager les islamistes en France. Elle va nous éloigner encore plus de nos alliés américains qui eux ont compris : ils ont fermé depuis 4 ans leurs frontières aux pays décrétés terroristes, et poursuivent une politique pour “faire le ménage” en Arabie Saoudite, puis dans les émirats et d'autres pays.

Il devient vital de poser enfin le problème de l’islam, posément mais résolument, pour convaincre des musulmans vivant en France que des lois islamiques ne sont plus acceptables, et que les sociétés libres ne peuvent plus les tolérer, afin de vivre en paix. Et convaincre de l'imposture du “vivre ensemble” dans les conditions actuelles.

Autant que de prendre dès que possible, sans tambours ni trompettes, les mesures de sécurité pour nous protéger contre les islamistes après tant de délits et crimes commis depuis des années, et contre l'idéologie islamique ; la dernière décapitation médiatisée mondialement en offrait l'occasion.

RR

"Sauf que là, l’autre tyran, Erdogan, ne rentrera pas dans le rang : il ne craint pas les LBD, ni même pas nos Rafales, éloignés, peu nombreux et exposés aux S300."

Le Président Poutine ne craint pas non plus les nervis du Régime lanceurs de LBD. La Russie n'est pas par ailleurs le Mali. M. Macron peut toujours s'y frotter s'il le souhaite, aucun problème.

https://www.youtube.com/watch?v=GYbDa7yRec0

Jean-Michel THUREAU

@Dominique

Je ne m'étonne pas, je fais semblant.

Je sais que le mécanisme de notre Constitution est le même que celui d'une majorité de pays et, entre autres, de la plupart des "démocraties représentatives".

Je sais que la France n'a jamais eu de régime démocratique.

Je suis d'accord pour Bilderberg et cie.

RR

@ Jean-Michel THUREAU

"Je sais que le mécanisme de notre Constitution est le même que celui d'une majorité de pays"

Autant de pouvoir entre les mains du Président (ou Premier ministre, Chancelier), je ne crois pas que c'est dans une majorité de pays dits démocratiques.

Jean-Michel THUREAU

@RR

je suis d'accord "le même" n'est pas exact. "en gros le même" aurait été plus approprié.

J'aurais pu aussi préciser : en gros le même et sans doute pire que dans la plupart des autres pays développés.

françoise

Sur le génocide ignoré des Alevis et Bektachis kurdes pour ainsi dire quasi exterminés : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volte_de_Dersim

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)