Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« À propos de l'islam et de l'occident | Accueil | Un juin 1940 sanitaire »

dimanche 10 mai 2020

Commentaires

Jean Dionnot-Enkiri

Superbe mon cher Jean-Gilles, belle leçon de géopolitique que la gueuse inculte ne comprend pas et dans ses tergiversations, au mieux nous ridiculisent au pire nous rend inutile pour l'humanit".
Pauvre France, pauvres français!
Vive Dieu, Vive le Roy et Vive Jeanne !

Dominique

Votre chronique cher Jean-Gilles est pour ma part émouvante. Elle me fait du bien, avec votre profondeur et hauteur de vue qui éclairent ce sujet de la mémoire des héros. Merci beaucoup.

Effectivement tant de héros ont offert leur vie et devraient être honorés, les vaincus autant que les vainqueurs, morts au combat ou survivants.

Et vous soulignez que ces commémorations ne devraient pas être idéologiques, comme l'est celle du 14 juillet. Et citer les innombrables batailles, comme Dien Bien Phu, c'est rappeler que des soldats, et pas que des Français parmi eux, ont donné leur vie pour libérer des peuples, et pas que le nôtre. Elles constituent l'histoire de notre royal pays : Alésia ... Orléans ... Camerone ... Verdun … Kolwezy … Mali aujourd'hui.

Garder et honorer le souvenir des vrais héros devrait donc être une priorité puisqu'ils ont donné leurs vies pour les autres. A leurs niveaux ils se sont élevés, si j'ose m'exprimer ainsi, vers Celui qui a donné sa vie pour racheter tous les hommes, a vaincu la mort ( tout est là dans la venue de Jésus-Christ sur terre ) puis est remonté au royaume céleste d'où il a envoyé l'Esprit sur les hommes.

Pâques, l'Ascension, et la Pentecôte sont nos fêtes sacrées primordiales et à ce titre elles étaient toutes trois nécessairement chômées depuis toujours. On comprend pourquoi les forces du mal s'acharnent à présenter ces jours fêtes religieuses comme des congés payés excédentaires. La ficelle est grosse mais un Raffarin la utilisée grâce à des évêques insignifiants !

Et votre chronique m'a amené à penser que les commémorations s’inspirent de nos trois grandes fêtes chrétiennes. Le souvenir nous invite en effet au recueillement devant les sacrifices des héros, mais pour mieux aller de l'avant, agir et combattre, et apporter la bonne parole et la liberté. Sinon ce n'est pas la peine n'est ce pas ?

Ce sont donc ces héros et les valeurs qu'ils ont portées qu'il faut honorer, en commençant par rétablir l'enseignement de l'histoire, les bons livres, les films … qui n'existent pas ou peu nombreux. Et pas besoin de jours fériés, il y a les samedis.

Pour que les forces du mal échouent à les effacer des mémoires et à les remplacer par des idéologies, et pour conserver et fortifier notre espérance.

minvielle

Merci! Pour illustrer cette tragédie du confinement dans la fameuse cuvette : https://pierreminvielle.bandcamp.com/track/dans-la-plaine

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)