Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Les larmes de Buzyn | Accueil | Un ultimatum des illusionnistes »

mercredi 25 mar 2020

Commentaires

Helveticus

Helveticus
Ce genre de basculements brusques donnent le vertige et permettent de relativiser l'idée que "le peuple a toujours raison".

Le plus souvent le peuple passe avec armes et bagages du côté du plus fort et ça peut se produire en une nuit "overnight".

Quelques exemples qui me viennent à l'esprit. Le bon mot du chanoine Kir était très bien vu! Il est confirmé par les images du maréchal Pétain adulé par la foule de Paris, quelques jours avant l'effondrement. D'autres exemples viennent à l'esprit: Daladier revenant humilié de Munich et accueilli en triomphe à Orly, et disant entre ses dents: "ah les cons!" Pensons aussi à la réélection triomphale de Jacques Chirac, qui devait être battu en 2002, parce qu'"against all odds" Le Pen était au 2ème tour. J'ai revu un film sur l'Anschluss: le chancelier Schuschnigg s'apprêtait à organiser un référendum où le peuple autrichien allait dire à une majorité de 75% son désir de rester indépendant protègé par les puissances. Schuschnigg était assuré de gagner. Il y avait eu des sondages très sérieux à ce moment-là. Hitler a senti le danger pour ses projets et il a pris les devants en occupant le pays sans autre forme de procès. Il a été acclamé par une masse extatique et quand il a organisé son référendum à lui, il a recueilli 99.5% de majorité.

Encore un exemple, le dernier c'est promis: j'ai lu récemment le roman "Eine deutsche Wanderschaft" de Jakob Schaffner, que plus personne ne lit. C'était un romancier suisse-allemand aussi connu en Allemagne il y a un siècle que Romain Rolland en France à la même époque. Je le mettrais d'ailleurs au même niveau littéraire que Romain Rolland. Il est oublié car il a eu la mauvaise idée de devenir nazi. Mais c'était un exceptionnel romancier populaire qui mériterait d'être réédité.. Mon exemplaire, trouvé dans les bacs d'un bouquiniste, est encore imprimé en Fraktur (caractères gothiques). Il raconte le tour d'Allemagne d'un apprenti cordonnier avant la grande guerre. Un tableau exceptionnel de la vie quotidienne dans l'empire wilhelminien. Un chapitre m'a énormément frappé: l'apprenti cordonnier se mêle à la foule en liesse lors d'une visite du Kaiser à Strasbourg. Il faut lire ça: parades militaires, flons flons, rues pavoisées, mais de noir, blanc rouge, pas de bleu blanc rouge, bals, mais pas musette, hurrahs à n'en plus finir, une liesse indescriptible au passage de Guillaume sur son cheval entouré de ses paladins!

Ce chapitre serait peut-être insupportable à lire pour un Français. Et pourtant je suis sûr que Jakob Schaffner, qui était cordonnier, avait bien vécu lui-même cette scène-là et la restituait exactement.

Alors, bien-sûr, il y avait aussi ceux qui étaient derrière leurs persiennes à Strasbourg et ne participaient pas aux réjouissances, ceux sans doute qui rêvaient de la Revanche et lisaient les albums illustrés de Hansi. De même lors des visites du maréchal Pétain, puis celles de de Gaulle il y avait aussi des gens serrant les poings. Et à Vienne quand Hitler paradait près l'Anschluss, evidemment. Mais ceux qui sont calfeutrés chez eux, désespérés, on ne les voit pas.

Alors Macron peut bien voir sa popularité remonter un peu ou même beaucoup. Jusqu'à quand? Qui est-il d'ailleurs ce Rastignac sorti d'un chapeau? Que valent les 66% de son élection sur un coup de dés?

Ce soir Mr Parmelin, ministre suisse de l'économie, a annoncé des mesures historiques pour soutenir les entreprises: plus de 40 milliards qu'on pourra doubler au besoin. C'est colossal, mais la Suisse peut le faire sans se ruiner. Toute proportions gardées, la France ne le peut pas, hélas.

Mr Parmelin, de l'UDC, un petit exploitant agricole et viticole avant son élection, a observé que cette crise était au moins 5 fois plus grave que celle de 2008-2009.

Alors pour la France, moi je me demande comment la belle majorité "En Marche" de Mr Macron va éviter d'être balayée par une vague de mécontents "populistes" qui balaiera tout quand l'économie française s'effondrera à cause du confinement total des Français.

https://www.rts.ch/play/tv/emission/19h30-?id=1798883

Rédigé par : Helveticus |

Dominique

Cette épidémie du virus de Wuhan ne nous frapperait pas si fortement si la médecine n'était pas en France totalement entre les mains des hommes-de-l'état.

Tant le financement que les moyens et surtout l'hôpital public, et la stratégie sanitaire nationale.

Je m'étonne donc que personne ne parle de la nécessité de dénationaliser la médecine francaise ! Ou je comprend très bien pourquoi : la médiocrité de nos dirigeants politiques et hauts fonctionnaires.

Attention : Macron parle déjà " d'améliorer encore plus le système de santé, nls hôpitaux ( publics ) etc." lorsque le virus de Wuhan en aura terminé.

Il y a donc une impérieuse nécessité à rappeler aux politiciens d'opposition qui prétendent être des Conservateurs, qu'il ne pourra y avoir une médecine de qualité que si elle redevient libre.

Liberté, responsabilité, propriété, à tous les niveaux : enseignement car la médecine commence par là, exercice, dialogue patient-médecin, et financement.

C'est tout le système actuel qu'il faut renverser - ou plus exactement ne pas relever puisqu'il est à terre. L'enseignement est à refonder, les hôpitaux publics sont ruineux et de très mauvaise qualité ( hors CHU ), les médicaments chinois défectueux, et le système d'assurance est inéquitable et en lui seul une atteinte aux droits individuels :

La Sécu taxe les " assujettis " selon leurs revenus ( les enyreprises du secteur privé en meurent chaque jour ! ) sans expliquer les garanties. C'est ensuite qu'on s'aperçoit qu'il faut absolument une " complémentaire "...

Notre chroniqueur préféré nous a souvent entretenu de cela. Il va falloir un débat national sinon on va tomber dans un système britannique ( NHS ) ou de pays sous-développé. Je vois cela gros comme une montagne car le chef de LREM voudra imposer " sa " réforme mondialiste, c'est à dire très exactement communiste, dans un ensemble de mesures post virus de Wuhan pour reconstruire la France " encore plus belle ". A coups de 49.3 ou de généraux comme pour Notre-Dame de Paris, comme il en raffole.


Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)