Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« L'ignorance, la maladresse et la dérision | Accueil | Vous avez dit privilèges »

vendredi 27 déc 2019

Commentaires

Laurent Worms

Le problème est que ce gouvernement ne fait face à aucune opposition structurée et crédible. Il se voit donc doté d'une sorte de carte blanche.

Saint Surge

Je ne vois pas en quoi il serait ridicule de qualifier les salariés de la SNCF et de la RATP de privilégiés. Ils le sont indiscutablement. En Allemagne, soit ils ne seraient pas fonctionnaires, soit ils le seraient et n'auraient pas le droit de grève. Je déteste la SNCF, championne absolue des grèves et bénis la disparition du fameux statut en espérant qu'il ne renaîtra pas de ses cendres.

Petite réponse

Ce n'est pas "dire" des gens de la SNCF et de la RATP qu'ils sont "privilégiés" qui est ridicule, à mon sens, mais de les "stigmatiser" (c'est le mot, certes à la mode, que j'ai utilisé) comme tels dans un pays où les vrais "privilégiés" sont les d'abord les hauts fonctionnaires. Stricto sensu "privilégié" veut dire que l'intéressé relève d'une loi particulière.

RR

Oui, l'absence d'une opposition digne de ce nom laisse le champ libre au Pouvoir affairiste et d'essence cosmopolite au service des officines mondialistes et de leurs desseins sataniques et là encore cosmopolites.
Il est évident que l'homme malfaisant et hostile au peuple français qu'est M. Macron qui comme le rappelait notre chroniqueur préféré dans sa précédente intervention a été élu par défaut en 2017, souhaite la même partition pour 2022, à savoir se retrouver au second tour face à l'abjecte Marine Le Pen (voire le cas échéant face à la non moins nuisible Marion Maréchal Le Pen), seule garantie pour lui de l'emporter une deuxième fois.
Il ne peut donc y avoir d'alternative à ce Pouvoir de malheur qu'à la stricte condition que cette stratégie échoue, à savoir que le clan Le Pen soit éjecté de la scène politique; cela passe donc par un combat sans merci contre le "Rassemblement" "national": vote CONTRE à toute les élections, dénonciation virulente de toute alliance même au cas par cas avec cette secte (il n'y a rien à gagner à de telles alliances mais au contraire tout à y perdre pour l'"allié"; il y a des gens avec qui aucune entente n'est possible, et les Le Pen toutes générations confondues en sont, le passé l'a amplement prouvé).
Il faut aussi bien faire comprendre aux Français que du point de vue des "fondamentaux", le "R""N" n'a RIEN EN COMMUN avec ce qui constituaient ceux du Front national authentique (celui d'avant les années 2000), notamment pour tout ce qui concerne la question migratoire, la sécurité, la défense des libertés économiques,... Il s'agit d'un parti immigrationniste hostile au rétablissement de la peine de mort et cerise sur le gâteau promoteur d'un étatisme délirant s'opposant aux libertés économiques et sociales les plus fondamentales.

La nature ayant horreur du vide, la disparition du "R""N" ou en tout cas sa marginalisation, la chute définitive de la maison "Le Pen" (qui à mon avis aura de toutes façons lieu au plus tard en 2022 avec la défaite de Marine Le Pen entrainant avec elle dans la fosse sa peu reluisante nièce, tout le monde ayant alors compris que Le Pen implique échec; la démarche que je propose est en fait d'"accélérer les événements" afin d'éviter à la France un deuxième quinquennat Macron) permettra alors à une opposition digne de ce nom de s'imposer et de rassembler concrètement tous les Français dignes de ce nom.

Dominique


Cette grève tient alors que les gens n'y comprennent pas grand chose. C'est voulu : rien ne leur a d'ailleurs été dit durant deux années par un fonctionnaire incompétent ; retraité très occupé à se trouver d'autres gros revenus. Rien ne leur est dit, le "pouvoir" joue le pourrissement alors que Le sujet est de taille et qu'il date.

Les lecteurs de l'Insolent le connaissent grâce aux connaissances de JGM, et nous savons surtout que le mal est le pouvoir absolu des hommes-de-l'etat ! Ils foulent les libertés sans vergogne, et la répression s'accentue.

Hélas, pas de mouvement Tea Party pour éclairer le peuple sur les libertés individuelles. Pas de Ukip et de Brexit Party éphémère pour informer le peuple. Pas de frères Koch, libertariens - propriétaires du deuxième groupe industriel des USA - pour financer des fondations conservatrices, qui expliqueraient cette question grâce à des publicités sur les télés.

Encore moins de référendum ou d'élections pour les Français.

Les retraités pourront donc être maltraités par un monstre étatique qui porte un triste nom : l'URSS(af) pilier de la république à la francaise depuis 1945.

N.

Edouard Philippe aura donc réussi à faire mieux qu'Alain Juppé, même si ce n'est sans doute pas de la manière qu'il escomptait.

Dominique

Au delà des catastrophes françaises passées et présentes, d'autres pays se porteront mieux en 2020. Selon l'Institut des Libertés qui propose une année 2020 raffraichissante :

https://institutdeslibertes.org/2020-previsions-geopolitiques/

Cela peut nous redonner de l'optimisme : les Français pourraient alors être impressionnés, et enfin tourner le dos aux démons qui les assaillent.

RR

L'étude solidariste n°1 "Non au libéralisme" avait parfaitement dénoncé le statut de la SNCF, plus précisément sa nationalisation nullement au bénéfice du Peuple, bien au contraire, mais de ceux qui aujourd'hui sont les principaux soutiens de M. Macron.

http://www.editions-du-trident.fr/PB/bdlmonde.htm

Dominique

En cette période de grêves qui décuplent l'inconfort, la lenteur, la saleté, le bruit, la promiscuité, la chaleur des transports par rail en Ile de France, les Franciliens rêvent (peut être) de Rer et de métros automatisés, confortables, propres, hygiéniques, rapides, climatisés, et économes de leurs deniers :

La SNCF et la RATP ont exaucé leurs souhaits ! Mais pour les Qataris, et les Français émigrés au Qatar ; Pépi jubile :

https://fr-mb.theepochtimes.com/metro-futur-plus-rapide-monde-qatar-exploite-ratp-1171127.html

36 stations magnifiques, des voies aériennes et souterraines ( 50 km de tunnels) déjà réalisées en 6 ans seulement, pour se déplacer à 100 km/h en payant 0,50 euro ! Au Qatar.

La Sncf et la Ratp sont donc parmi les meilleurs du monde. De quoi se plaignent donc les Français ? Ils devraient être fiers de leur Ratp et de leur Sncf. D'autant que la Sncf et la Ratp leur construisent, en France, des lignes de tramways partout, sur gazon en plus, escroquerie écolo oblige.

Le tramway, innovation urbaine du 19ème siècle et logiquement a été enterré au 20ème, grâce au progrès technique. Au 21ème siècle le tramway est toujours non automatisable du fait de son implantation routière, lent, de petite capacité, inconfortable et dangereux, bref un transport collectif inter urbain et même urbain, qui est aberrant de nos jours.

Soit les innombrables décideurs sont des imbéciles, soit ils méprisent le peuple, ou les deux à la fois. Et Pépi devrait avoir honte.

Dominique

A propos de la retraite des employés de la SNCF : à eux le cumul des primes d'expatriation et des avantages historiques !

C'est juste pour souligner combien cette grêve ( et celle à la Ratp) est scandaleuse, de par le tort fait à des millions de personnes par une petite minorité, qui jouit maintenant d'opportunités époustouflantes ( pour des Français), de missions et de carrières de par le monde.

https://lerail.com/news/la-sncf-veut-realiser-la-moitie-de-son-chiffre-daffaires-a-linternational-dici-2025

Evidemment c'est aussi une belle intox à la Pépy avant son départ.

*

A propos de la Ratp le même journal par le du risque réel d'asphyxie. On a bien à Paris un métro qui est à la ramasse :

https://lerail.com/news/22758-transports-le-m%C3%A9tro-parisien-suffoque

Les personnes transportées devraient avoir le "droit" de partir en retraite plus tôt, pour compenser l'atteinte à leur santé ?

*

Quant à l'ineptie du tramway, elle se cumule maintenant avec le fantasme de l'électricité écologique. Malgré les avertissements de la Cour des comptes ; cette planque pour fonctionnaires diplômés - cette caste que dénonce notre chroniqueur - ne sert décidemment à rien :

https://lerail.com/news/22965-saint-%C3%A9tienne-s%E2%80%99offre-un-tramway-%C3%A0-l%E2%80%99%C3%A9nergie-solaire


Dominique

@RR

La démarche que vous recherchez pourrait être celle du Tea Party aux Usa, et de Nigel Farage au Royaume Uni ?

C'est à dire un “mouvement” plutôt qu'un parti, éclairant le peuple pour qu'il trouve son aspiration essentielle à un moment difficile.

Faire naitre, hors parti, un objectif faisant l'unanimité populaire est une stratégie très différente que de vouloir changer les dirigeants d'un parti. Ceux ci doivent ... s'adapter ensuite à la volonté populaire ! C'est un chemin qui va du bas, le peuple, vers le haut, les institutions politiques. Encore faut il que les institutions fonctionnent, et que les politiciens suivent la volonté populaire exprimée pacifiquement hors des partis.

Dans ces deux pays, chaque mouvement a joué un rôle préalable essentiel pour rétablir des libertés confisquées, ou ressenties comme telles par le peuple. Evidemment, il a fallu ensuite que le système politique suive : ce fut le cas aux Usa et au Royaume Uni.

Aux Usa le Tea Party, le mouvement pour les libertés créé par les industriels libertariens Koch, osa en effet se présenter comme “ un fanal pour le peuple qui a perdu sa route, en lui éclairant le chemin ouvert par les intentions des Pères Fondateurs ". Avec ce retour aux origines constitutionnelles, le Tea Party prépara grandement le vote populaire qui remporta les deux chambres et la présidence des Usa en 2016 Alors que le parti Républicain était loin d’être acquis au programme du candidat Donald Trump, la volonté populaire reconnu Trump au cours de la Primaire.

Au Royaume Uni, Nigel Farage ferrailla de l'extérieur et longtemps en en solitaire au Parlement européen contre l'UE, et son parti Ukip ne décolla pas et Farage ne fut jamais élu au Royaume Uni. A Bruxelles ses joutes furent épiques... mais qui croyait alors en lui ? Pourtant sa revendication fit son chemin et finalement le gouvernement conservateur, avec Cameron, posa au peuple la question de Farage sur la sortie de l'UE, le Brexit, par référendum en 2016. Puis le parti Conservateur gagna les élections de 2016 sur ce choix populaire du Brexit, avec Boris Johnson.

Entre le démarrage effectif des deux mouvements et la victoire populaire, j'ai compté que 6 années s'écoulèrent, de 2010 à 2016. Patience et maturation auront fait la force de l'éclosion de la volonté des peuples, dans ces deux pays aux institutions très démocratiques. Cameron a bien appliqué le jeu de la démocratie.


Dominique

A la réflexion, et au vu de la naissance de l'idée du Brexit jusqu'à sa réalisation, j'ai mieux compris l'admiration que notre chroniqueur préféré a pour la démocratie couronnée britannique !

RR

@ Dominique


Oui, la démarche que vous décrivez est intéressante.
Est-elle possible chez nous ?
Il y a toujours eu aux États-Unis un vent de libertéS: liberté d'expression, de manière d'être, d'innovation, de travail; ce n'est pas le cas chez nous ou si peu; ce n'est pas que le peuple français soit figé de nature, mais l'État jacobin, et ce de façon beaucoup plus totalitaire que l'Ancien régime l'empêche de s'épanouir en décidant de façon tout à fait anti-démocratique via les officines mondialistes et cosmopolites qui lui sont liées quels doivent être les choix, en l'occurrence à l'heure actuelle M. Macron et même lui seul (grâce à la mise en piste d'un parti d'opposition bidon, le "R""N" via la famille Le Pen). On nous dira, il y a bien un bipartisme aux États-Unis; mais comme vous le soulignez à juste titre, les deux partis en question ne sont pas dans des positions figées car on peut les influencer dans le bon sens via des structures annexes qui agissent en toute liberté (et sans craindre par ailleurs le cas échéant une répression qui n'existe pas là-bas). On peut de ce point de vue reprocher légitimement à Alain de Benoist de persister à ignorer ces qualités et de ne mettre l'accent que sur les cotés négatifs de ce grand pays (en premier lieu l'impérialisme - qui n'est d'ailleurs que le fruit des plans concoctés par les officines affairistes, mondialistes et cosmopolites qui agissent au détriment du peuple américain lui-même et dénoncés notamment par Ron Paul:
http://ronpaulinstitute.org/ ).

Je pense avec le recul qu'en ce qui nous concerne et pour contrer le Système, il aurait fallu tenter d'influencer le RPR des années 70-80 (même si comme je l'ai souligné précédemment, la marge est bien plus étroite chez nous) et même s'y inviter à l'intérieur; ainsi Pascal Gauchon au RPR avec des positions fermes aurait pu constituer un pôle s'opposant à la dérive d'alignement de ce parti sur la gauche socialo-communiste mitterrandienne, trahison initiée par Jacques Chirac, contraire aux vœux des militants et autres sympathisants y compris chiraquiens.

Pascal Gauchon sur la question migratoire, au nom du PFN (Parti des Forces Nouvelles), 1980 :
https://www.youtube.com/watch?v=4OGEArqY7oM

RR

Rand Paul (fils de Ron Paul) met en garde ses compatriotes américains sur les conséquences de l'assassinat du général iranien Soleimani décidé par Donald Trump et ceux qui l'influencent:

https://www.nationalreview.com/news/rand-paul-suggests-soleimanis-death-will-lead-to-more-instability-in-the-middle-east/

Rappelons que les foyers terroristes ne proviennent nullement d'Iran mais plutôt des "monarchies pétrolières", ce que "nos" gouvernants "occidentaux" refusent d'admettre.


Le site de Rand Paul:
https://www.paul.senate.gov/

RR

Ron Paul dénonce avec force la politique étrangère délirante de Donald Trump contraire aux intérêts du peuple américain lui-même:

https://www.youtube.com/watch?v=GtlweJVYMn8&feature=emb_title

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)