Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Besoin séculaire d'un gouvernement | Accueil | Une si longue crise »

mercredi 11 déc 2019

Commentaires

RR

L'instauration d'une démocratie participative (via entre autre des référendums sur les questions clé), le remplacement du "Président qui décide de tout" par le "Président qui met en œuvre la volonté du peuple" devenu ainsi souverain comme le veut la démocratie authentique débloquerait la situation.

Dominique

Un pseudo président et de pseudo syndicats s'affrontent. Sur qui vont ils pouvoir s'entendre - comme de coutume en république à la française - pour se sortir de ce pseudo dialogue social bien cassé ?

Tout cela n'est que du théâtre, ou mieux comme vous dites : du cirque. Ils ont des nez rouges, mais ils conservent leurs yeux, alors qu'ils ont privés des leurs des Français, peu syndiqués ni représentés, qui ne demandaient qu'à parler, parler... pour exposer des situations fort simples, en comparaison de la question des retraites.

Ils ont tout faux, sur le fond et la méthode. Ils ne connaissent que le matraquage fiscal, jusqu'à la spoliation ; et les LBD.
Ils n'excellent que dans la destruction : la vente à la découpe d'entreprises, et l'intégrité physique d'opposants qui ne peuvent que ralentir la circulation sur des rond-points. Déjà, avec le sort affreux fait aux GJ, les masques étaient tombés.

Ils ressemblent bien à Delevoye, ce déchireur de pétition nationale, qui a fait semblant pendant deux ans de travailler sur un projet ( des retraites). Et dont on vient d'apprendre qu'il démissionne de deux autres fromages jusqu'alors dissimulés qui lui rapportaient près de 100.000 euros par an !

Quand on sait comme notre chroniqueur préféré que ce sujet, maintenant brûlant, pouvait être résolu comme par nos voisins : âge choisi des départs, capitalisation, fonds de secours pour les personnes âgées ( seule cotisation sociale aux USA sur les salaires) etc. on est épouvanté par leurs incompétences.

Ce point qui serait fixé entre énarques ne passe pas, pour le moment. Je n'ose leur souffler une solution pour remettre métros, bus, et trains sur les rails...


Nikita

En tout cas, avec "je suis ferme mais pas fermé", Edouard Philippe a trouvé son "droit dans mes bottes" ou son "la route est droite mais la pente est forte".

Dominique

Il restait à J P Delevoye. peu de temps pour travailler sur les retraites, tellement il est membre de conseils d'administration. Une pratique rémunératrice dissimulée et avec conflits d'intérêts s'il vous plait, qui est révélée chez ces technocrates dès qu'on fouille un peu. C'est la république à la française, ce monde de clowns qui leur rapporte gros.

https://www.capital.fr/economie-politique/jean-paul-delevoye-le-procureur-de-paris-met-la-pression-sur-la-hatvp-1357676

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)