Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Crise financière de l'autorité | Accueil | Un marchand d'illusion mondialiste »

dimanche 17 nov 2019

Commentaires

Laurent Worms

Comment un gouvernement de technocrates peut-il comprendre la France d'en bas, eux qui ne vivent que de privilèges financés par l'impôt et qui sont soumis à aucune obligation de résultat?
D'un autre côté, les français, révolutionnaires dans l'âme, sont un peuple qui aime "détester" celui qu'il vient d'élire. Bref on est pas sorti de l'auberge.

RR

"(…) Impossible aussi de ne pas souligner le contraste entre les Champs-Élysées, épargnés car interdits à toute manifestation"


Les Champs-Élysées, c'est pour les supporters de l'équipe de football algérienne (cette jeunesse tant vantée par Le Pen père) il est vrai un peu plus difficiles à stopper que les Gilets jaunes.

RR

"Ayant, à deux ans de distance, débuté par un faux triomphe, ce ridicule et misérable quinquennat s'achemine vers un vrai désastre.

Il semble donc temps qu'il s'achève."

L'ennui, c'est que nous risquons en 2022 d'en reprendre pour cinq ans.
La nouvelle configuration politique issue des résultats du premier tour des présidentielles de 2017 à savoir d'un coté M. Macron et de l'autre l'abjecte Marine Le Pen promotionnée par les médias pour assurer la pérennité du macronisme est une catastrophe qui nous plonge directement dans l'abîme.
Quand je disais qu'il fallait soutenir la candidature de François Fillon comme moindre mal…


Dominique

Non seulement ce gouvernement ne sait pas comprendre le peuple, mais surtout il ne veut pas l'écouter, comme si le peuple n'existait pas. Il a choisi les armes qui ont infligé des blessures de guerre aux manifestants, pour ne pas les écouter. Et, pire encore dans l'horreur, fait mourir de soif un innocent, pour ne pas le soigner.
Que cela cesse est bien une urgence nationale.

minvielle

Bonjour à tous les camarades! Je vous invite à lancer un coin d'oreille à ma traduction musicale de ce "mouvement" qui, il est triste de le constater, urine quelque peu dans un Stradivarius...

https://pierreminvielle.bandcamp.com/track/la-r-volte

Robert Marchenoir

C'est à juste titre que les médias du parisianisme tournent Jean Lassale en ridicule. En fait, ils sont bien indulgents.

L'affubler uniquement de ridicule, c'est dissimuler qu'il est l'incarnation de ce qu'il y a de pire dans la politicaillerie française : la démagogie, la bêtise, l'obstination, la paresse, le provincialisme le plus crasse, le mépris de sa fonction -- qui s'allient à une complaisance marquée pour des régimes communistes lointains, et une exploitation éhontée des privilèges auxquels le poste de député donne droit : petits voyages à l'étranger aux frais de la princesse, au nom de je ne sais quelle "assoce" internationale qu'il a créée à cet effet, et voyages prolongés à pied "pour rencontrer les Français" (en réalité, en voiture quand les médias ont le dos tourné), alors qu'il est payé pour faire des lois, et pas pour faire du tourisme, de la randonnée ou du journalisme.

Lassale, c'est le type qui chante à l'Assemblée au lieu de faire des lois, qui met le gilet jaune à l'Assemblée en violation du règlement, et n'oublions pas qu'il nous a collé une honte internationale avec le Japon.

Cet imbécile a trouvé le moyen de créer un incident diplomatique avec ce pays. Sarkozy a dû intervenir personnellement auprès du premier ministre du Japon, sous prétexte que Môssieur Lassale menaçait de se laisser mourir de faim si une usine japonaise, installée dans sa circonscription, se "délocalisait"... en France, dans la circonscription voisine.

On imagine, après ça, l'enthousiasme avec lequel les chefs d'entreprise japonais envisageront de nouvelles implantations en France !

Le summum du chauvinisme imbécile, villageois, le type qui aurait dû être invalidé depuis longtemps par ses pairs, pour déshonorer de façon répétée l'institution à laquelle il appartient.

Mais non, ce type ne quittera sa députation que les pieds devant, la place est trop bonne. C'est ça aussi, l'indécrottable conservatisme français.

Dominique

france.fr/actualites/publications

Tous ceux qui ne sont pas sectaires - et ils sont forcément nombreux parmi nous - liront avec intérêt le document de synthèse du tour de France entrepris par Jean Lassalle avec son équipe parlementaire et des amis.

Ce n'est pas une ballade ludique mais une écoute en profondeur de la France rurale, réalisée avec une méthodologie. Des Français lui ont exprimé leurs désespoirs et leurs rages, mais aussi leurs espérances et leurs propositions de solutions.

Un document de 135 pages ( en pdf importable via le lien ci avant ) que chacun devrait lire. Et surtout ceux qui croient être en marche alors qu'ils ne font que du sur place à l'Élysée, Matignon, au Palais Bourbon et à Bercy.

A la lecture de ce document, à l'intérêt politique autant qu’historique, on pressent que " cela va péter ". Nous étions en 2013 soit peu de temps avant l'expression des Français Ruraux sur les rond-points de France. A mon avis, Jean Lassalle a été leur porte plume précurseur.

( Merci à RM sans lequel je ne serais pas allé chercher ce document du " député en marche ", ni ridicule ni bête ni crasse ni paresseux ni chauvin ni imbécile, mais tout le contraire.)


Dominique

Extrait de La marche de J. Lassalle :

" La rencontre avec une enseignante en histoire-géographie, représente à elle seule le paroxysme de cette colère. Celle-ci m’attendait depuis plusieurs jours à un point de passage de mon parcours. L’interpellation fut violente : « Vous êtes le député qui Marche ? Monsieur le député je suis venue pour une raison particulière, pour vous cracher au visage » Je lui répondis alors : « Bon il pleut déjà ! ». La jeune femme me rétorqua sèchement « Pas d’humour ! Pas d’humour parce que vous êtes tous déplorables et vous particulièrement … ».

Elle développa longuement les raisons de sa véhémence : les politiques, la situation de l’industrie en France, celle de l’Education Nationale, les dégâts de l’agriculture productiviste sur l’environnement. Je l’écoutais, la laissant extérioriser sa colère, puis je l’invitai à m’accompagner. Elle fit 7 kilomètres avec moi.

Les débuts furent apocalyptiques, puis elle s’apaisa et marcha avec moi pendant trois jours."


D'aucun se plairont à imaginer que d'autres deputés partent également " en marche " à la rencontre des Français pour écouter leurs doléances.

Au lieu de quoi le président du " sur place " imposa ses interminables tirades lors du faux Grand débat.
Le contraste entre les méthodes est saisissant.


RR

@ Robert Marchenoir


Je savais que vous alliez réagir à propos de Jean Lassale.

"Lassale, c'est le type qui chante à l'Assemblée au lieu de faire des lois"

Oui, ça m'a toujours agacé ces députés qui font les pitres (Le Pen père s'était lui-aussi comporté de la sorte).

"(…) le provincialisme le plus crasse"

Le parisianisme ne vaut guère mieux...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)