Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Le voile islamique, la lâcheté et l'ignorance | Accueil | Collectivisme de la bêtise »

mercredi 16 oct 2019

Commentaires

Robert Marchenoir

D'un autre côté, les Anglais et les Américains, quand ils veulent faire sérieux, parlent de "place d'armes", de "démarche" (protestation diplomatique), de "maître d'" (maître d'hôtel)... ou de "femme" (lesbienne affectant la féminité).

Alors la biouti ouique...

Petite réponse
Le franglais me choque, mais bien plus encore la juxtaposition d'une expression (stupide en elle-même) et de sa traduction (supposée). "Si vous voulez dire qu'il pleut, dites qu'il pleut."

VIO59

Dans mon souvenir les lib-dems ont été laminés parce qu'ils ont trahis leur promesse de refuser toute hausse des frais d'inscription universitaires.

"Jamais je n'ai aimé cette idée que l'Angleterre puisse cesser de faire partie d'une communauté culturelle qui s'appelle l'Europe."

Cette idée n'a jamais été celle des Brexiteurs, croire que le RU ne fera plus partie de l'Europe en tant que communauté culturelle après le Brexit c'est croire qu'il n'en faisait pas partie avant d'entrer dans l'UE, ou croire que la Suisse, la Norvège ou l'Islande n'en ont jamais fait partie.

Quant à Shakespeare,Goethe, Aristote, Dante Alighieri ou Dostoïevski, ils nous appartiennent à tous, effectivement. Ils ne sont pas plus européens qu’étasuniens ou latino-américains.

Et ils méritent mieux que de servir de mascotte aux eurofascistes qui veulent nous enfermer dans leur nouvel empire romain germanique.

Robert Marchenoir

@ JGM

Je suis bien d'accord avec vous... Dans mon catalogue favori de "pet hates" (ah oui, pardon...) il y a "le iouqué", très à la mode en ce moment sur BFM Business, et les milieux d'affaires en général.

"Le UK"... qu'est-ce qui coince avec "la Grande-Bretagne" ? voire "l'Angleterre" ?

RR

"Dois-je l'avouer ici ? Jamais je n'ai aimé cette idée que l'Angleterre puisse cesser de faire partie d'une communauté culturelle qui s'appelle l'Europe."


Je pense qu'il ne faut pas confondre l'Europe véritable avec "l'entité jacobine bruxelloise". Être hostile à cette construction liberticide et fort peu démocratique n'est pas obligatoirement synonyme d'"europhobie" (même si ça l'est chez de nombreux "souverainistes" et tout particulièrement chez François Asselineau qui déclare se sentir plus proche des Tunisiens, des Marocains, ou encore des Maliens que des Lettons (sic). Toujours ces errances issues du défunt Empire colonial).
Ça me gène un peu de l'évoquer car je n'apprécie guère - c'est le moins que l'on puisse dire - le personnage, mais la position de De Gaulle sur la question était plutôt positive.


En revanche il est indéniable qu'en ce qui concerne l'Angleterre, cette hostilité à "Bruxelles" va plus loin: ce pays ne se sent pas aussi européen que les autres et se sent souvent plus proche des États-Unis que des autres pays européens.

Dominique

Des organisations créées pour penser à la place des autres ( et même agir, militer ), effectivement il y en a eu et il y en a beaucoup : sociétés de pensée, fondations, groupes, etc.

A ne pas confondre, n'est ce pas, avec les groupes de réflexion qui rassemblent des chercheurs aux intentions honnêtes.
Citons la Société du Mont Pélerin suisse, et l'ALEPS française - Association pour la liberté économique et le progrès social - qui figure dans votre blogueliste. Deux groupes créés par de grands économistes libéraux.
La Heritage Foundation américaine est également un groupe de recherche libéral, avec en plus une fonction éducative ( publications, colloques ) et d'influence sur les gouvernants ; elle est financée par quelques 500.000 membres donateurs. Une organisation importante qu'on aimerait pour libérer la France : " libre entreprise, gouvernement limité, liberté individuelle, valeurs traditionnelles, défense nationale forte ".

RR

Je précise qu'il n'en reste pas moins que notre Europe (dans laquelle j'inclus évidemment la Russie) a des affinités avec le peuple américain qu'on ne saurait nier. De ce point de vue, et tout comme l'a fait le regretté Guillaume Faye (mais comme ne l'a hélas pas fait Alain de Benoist), en ce qui me concerne, j'ai depuis longtemps rompu avec un "antiaméricanisme" systématique allant beaucoup plus loin que la dénonciation des officines mondialistes.

RR

Intéressant entretien sur base d'explications historiques sur la question:

http://www.bertrand-renouvin.fr/la-crise-des-institutions-britanniques-entretien-avec-bernard-bourdin/#respond

RR

@ VIO59

"(…) eurofascistes qui veulent nous enfermer dans leur nouvel empire romain germanique."


Non. Les promoteurs de "l'entité jacobine bruxelloise" ne sont pas des "fascistes européens" (qui voudraient instaurer un fascisme à dimension continentale).

Sur le régime fasciste et la doctrine fasciste, c'est ici:
https://www.insolent.fr/2019/03/du-desordre-et-de-la-dictature.html
(+ mes commentaires)
et ici:
https://www.insolent.fr/2019/04/casseurs-sachant-casser.html
(mes commentaires)

Robert Marchenoir

@ RR

"François Asselineau qui déclare se sentir plus proche des Tunisiens, des Marocains, ou encore des Maliens que des Lettons."

Tiens donc... j'ignorais. Déjà que je ne portais pas Asselineau en haute estime... il ne s'arrange pas.

Lui et sa cohorte de trolls Internet, qui ont trouvé le moyen le plus sûr de dégoûter de son "parti" les gens qui seraient le plus susceptibles de le soutenir ("Mais, euh, vous ne parlez jamais d'Asselineau, euh, c'est un complot, euh, il a le programme magique qui guérit tous les maux, lui...")

Dominique

https://institutdeslibertes.org/les-forces-de-la-reaction-mondialiste-defaites-en-rase-campagne-ou-lausterlitz-de-boris-johnson/

Dans le dernier éditorial de son Institut des Libertés ( cf. la blogueliste ) Charles Gave envisage que l'amendement au traité de Brexit adopté samedi rend tout simplement le traité nul. Sur le fait qu'un article d'une Déclaration juridique européenne rend caduque un traité si on force le gouvernement d'un pays à le signer contre sa volonté. Ce qui est le cas.

Le Traité du Brexit devient donc nul après l'amendement, ayant obligé Bojo à demandé un délai contre sa volonté, le Pemier ministre n'aura plus qu'à attendre le 31 octobre pour déclarer la sortie de l'UE sans accord.

Bojo aurait poussé les rats (1) à la faute et ceux ci n'ont d'autre action possible que d'adopter le traité négocié par Bojo avant le 31/10 pour éviter la sortie de l'UE sans Traité, (et selon les règles de l'OMC.)

Subtil et redoutable Bojo ?

Effectivement, selon The Telegraph, journal conservateur pro Brexit, Bojo n'aurait plus l'intention de représenter son Traité, après le refus du président des Communes Bercow, lundi, déclarant que la Chambre ne voterait pas deux fois sur le même sujet (l'amendement pour un report voté samedi étant accompagné d'un refus de Bercow de soumettre aux votes le Traité). Bojo distribuera aux parlementaires un texte présentant en 100 pages les novations de son traité par rapport à celui de T. May.

Tout cela serait fort amusant pour les Britanniques si ce n'était pas si sérieux, car le fonctionnement de la démocratie couronnée britannique a fait défaut dans cette longue affaire de la sortie du Royaume-Uni. Puisque leur décision de quitter l'UE est baffouée par les Parlement.

Personnellement j'ai toujours eu du mal à comprendre la justification d'un Traité de sortie pour effacer le Traité d'entrée. Puisque en l'espèce il ne s'agit pas d'un procès de divorce pour fautes.

D'ailleurs le gouvernement britannique a fort bien préparé les ressortissants et les entreprises tant britanniques qu'européens à un "No-deal". Une sortie pure et simple n'a rien de "hard" ... sauf pour Bruxelles qui ne touche plus 40 milliards d'euros.


(1) Charles Gave traite en effet de rats qui détestent leur pays, les politiciens britanniques qui ont fait depuis 3 ans les manoeuvres pour reporter la sortie de l'UE.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)