Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Si la gauche marxiste revient | Accueil | L'étrange victoire de la gauche travailliste »

lundi 23 sep 2019

Commentaires

Dominique

Vous évoquez à juste titre le coût mais ce n'est rien à côté des dizaines de meurtres "au couteau" chaque mois (voir de temps en temps www fdesouche), du remplacement de population déjà effectif, des pompiers et policiers blessés, des voitures brûlées, des drogues dans les lycées, etc.

Quand aux coûts les politiciens s'en fichent complêtement, car l'argent coule à gogo avec le programne de "facilités monétaires" de la BCE qui est fait, entre autre, pour l'immigration au programme de l'EU.

Quanx aux droites actuelles, leurs représentants ne sont ils pas les responsables de cette situation démographique cataclysmique pour la France ? Je crains qu'il s'agisse encore une fois de leur tactique électorale politicienne.

RR

Trois problèmes (et de taille):

1) Si l'on additionne les voix obtenues par Les Républicains, le Rassemblement national, Debout la France, et même en ratissant large les formations de Philippot et d'Asselineau, on obtient désormais nettement moins que 50 % (du fait du captage par LREM des électeurs centristes du MODEM et des Républicains).

2) Ces diverses formations ne sont d'accord à peu près sur rien: le RN sous la houlette de qui l'on sait est étatiste et fiscaliste (on est loin de "Droite et démocratie économique" dont j'ai récemment parlé !), DLF un peu plus réaliste quoique contaminé par le Gaullisme lui-même intrinsèquement lié aux "solutions" communistes depuis le départ, les Républicains sont divisés sur la question (la ligne Fillon de 2017 ne s'est malheureusement pas imposée). Sur la question migratoire, aucun ne prône un changement radical à la politique actuelle (pas plus que sur les autres questions dites sociétales); toujours l'effet cliquet: on ne revient pas par peur d'être traité de fasciste (?) et/ou de raciste (?) sur ce qu'a fait la Gauche (dans laquelle j'inclue bien évidemment LREM et cela va sans dire EELV).

3) Et même en supposant que toutes ces formations aient soudain un éclair de lucidité et adoptent toutes des positions cohérentes qui deviendraient communes, il n'y a aucune, je dis bien aucune personnalité parmi elles (ni en dehors d'ailleurs) apte à s'imposer comme porte parole afin de pouvoir non seulement rassembler toute la "Droite" (qui vous savez rejette cette appellation, il est vrai que vu la bonne femme...), mais aussi de nombreux actuels abstentionnistes pour arriver à dépasser les 50 % face à M. Macron.
Je le dis et je le répète, tant qu'il n'y aura pas un Orban français, on ne pourra pas s'en sortir (non pas je le précise encore pour établir une dictature mais au contraire pour redonner démocratiquement la parole au Peuple et lui permettre de sortir de la vase cosmopolite).

Dominique

L'exemple de l'utilisation des arguments contre l'immigration-invasion comme programme politique opportuniste d'un clône LR.
Comme par hasard ce Larrivé endosse ces arguments seulement au départ d'une élection.
La ficelle est un peu grosse, d'autant qu'il se vante avoir pris conseil auprès de Sarkozy ... et de son karcher : est ce bien sérieux ?

https://www.valeursactuelles.com/politique/comment-guillaume-larrive-veut-mettre-fin-au-chaos-migratoire-111017

Laurent Worms

S'il est urgent de régler la question migratoire qui va devoir être rapidement traitée par l'ONU vu les conséquences du réchauffement climatique (désertification de régions entières,disparitions de territoires submergés par les eaux, etc.), pour que la droite gagne et conserve le pouvoir il faudrait également qu'elle trouve un terrain d'entente sur des points positifs comme la réforme de l'impôt, et autres problèmes économiques et de société.

Dominique

On ne peut laisser dire ici que le réchauffement climatique existe !

C'est une invention pour créer une bourse des droits à polluer aux USA et des taxes dans d'autres pays...

Les mesures réelles des températures depuis des décades ne montrent aucune hausse moyenne.

Et les chiffres futuristes annoncés par les états proviennent de logiciels simulant les températures sont erronés ! Mais répétez inlassablement le même mensonge et il devient une vérité !

Lire le livre " L'imposture écologique " édité par notre chroniqueur dans les éditions du Trident

Souvenons nous, il y eut :

L'épuisement était annoncé avec forces certitudes de pseudo scientifiques des ressources en pétrole et qui nous ferait retourner à la vie de l'Âge de pierre.

La famine mondiale était démontrée et annoncée par la FAO.

Le refroidissement climatique et glaciation de la mer glaçait l'Amérique nord et condamnait New York et les autres ports de par la disparition du courant chaud marin El Nino.

Les pluies acides devaient détruire les forêts européennes à cause des centrales à charbon américaines.

L'explosion de la surpopulation mondiale qui ne pourrait en conséquence plus être nourrie, entrainerait la disparition de la race humaine.

Le trou dans la couche d'ozone s'agrandissait et devait inexorable ment tuer les populations touchées.

La fonte des pôles entrainent l'élévation du niveau des mers et la disparition des Iles Marquises. Pôles et îles Marquises se portent bien.

* * *

Ensuite cette idée diabolique des gauchistes pour détruire la sociét. capitaliste et le progrès :

les moteurs thermiques produiraient de la chaleur et du CO2 et la chaleur cuiraient les hommes d'ici peu (de 12 années à cent ans selon les politiciens).

Cette fable ne fonctionne que parce qu'elle rapporte de nouvelles taxes à des banques et des états. Mais il n'y a pas de réchauffement ...

D'autre part le CO2 produit par les autos est infinitésimale dans l'atmosphère. Enfin il est une source principale de la Vie : sans CO2 pas d'arbres ni végétation, etc.

Evidemment les politiciens français aimeraient bien une société "toute électrifiée " facilement contrôlable avec des puces informatiques. Et couper le courant national empêcherait tout manifestant de se rendre à Paris !

Comne en Chine aujourd'hui déjà.

Heureux les USA qui ne sont pas tombés dans ce piège ... pour enfants.

Dominique

L'immigration climatique !

Il est important de régler leur compte aux menteurs du réchauffement climatique, à l'heure où, à bout d'arguments, leurs financiers promènent des écoliers dans les parlements européens et à l'ONU. Notons que la petite fille suédoise n'a pas pu s'exprimer devant les Sénateurs américains...

C'est important d'une part parce que ce mensonge vise à détruire le modèle économique occidentale basé sur les énergies fossiles, créer des taxes énormes pour financer des reconversions imbécilrs vers le tout électrique - et donc empêcherait des pays sous développés d'y accéder -

mais aussi parce qu'elle permet aux politiciens de cacher les vraies questions politiques actuelles, et prétend aussi de ... justifier l'immigration-invasion de l'Europe :

Ne nous parle-t-on pas de " réfugiés climatiques ", ce qui est d'une bêtise à pleurer mais rien n'arrête nos politiciens, les technocrates de l'EU et les ONG.

Il suffit d'écrire dans un bon moteur de recherche " mensonge réchauffement climatique " pour obtenir quelques intéressantes reponses en français :

http://www.wikistrike.com/2019/05/voici-les-plus-grands-mensonges-sur-le-changement-climatique-et-le-rechauffement-de-la-planete.html

https://lesobservateurs.ch/2017/02/08/rechauffement-climatique-tricherie-de/

https://www.nouvelordremondial.cc/2018/01/08/le-rechauffement-climatique-anthropique-un-mensonge-qui-arrange/

http://www.wikistrike.com/2018/02/rechauffement-climatique-le-mensonge-continue.html

https://observatoiredumensonge.com/2019/07/16/la-fake-news-du-siecle-le-rechauffement-climatique/

https://changera.blogspot.com/2014/01/mensonges-dal-gore-sur-le-rechauffement.html?m=1


RR

@ Dominique

"C'est important d'une part parce que ce mensonge vise à détruire le modèle économique occidentale basé sur les énergies fossiles, créer des taxes énormes pour financer des reconversions imbéciles vers le tout électrique"


Un bémol.
L'électricité a un avantage, c'est qu'elle peut être obtenue en énormes quantités grâce au nucléaire (et c'est l'énergie électrique qui est la moins polluante de toutes).
Évidemment si c'est pour promouvoir l'électricité via des éoliennes et autres gadgets, bien-sûr que c'est n'importe quoi.

RR

Un Front anti-cosmopolite, ah oui, et comment, et avec qui ?


C'est ce que préconisent certains à partir du fait qu'une union même au sens large des droites ne pourra atteindre les 50 % (voir dans mon message précédent ce qui est pour moi le premier problème).

Certes, mais ce "Front anti-cosmopolite" les atteindrait-il d'avantage, ces fameux 50 % ?
Pour ces optimistes, Marine Le Pen (dont je ne vois pas trop en quoi elle est moins cosmopolite que les autres) pourrait dans un second tour bénéficier d'environ 60 % des électeurs de M. Mélenchon. Admettons, même si je pense que c'est improbable. En se basant sur les suffrages obtenus en 2017 par le candidat de LFI (19,6 % en arrondissant favorablement)), on obtient donc 60 % de 19,6 % soit 11,8 %. Ce qui donnerait au final pour Marine Le Pen 33,9 % (score obtenu au second tour en 2017) + 11,8 % = 50,7 %.
Sauf que pour avoir une chance d'obtenir ces fameux 60 % des électeurs de M. Mélenchon, il lui faudrait encore "gauchire" son programme (être sur la question sociale sur la même ligne que le NPA), ce qui ferait bien entendu fuir une bonne partie de ses électeurs de Droite en provenance des Républicains et de DLF ! Bref, gagner sur la gauche mais perdre parallèlement (sans doute d'avantage) sur la droite, d'autant plus que M. Macron qui est loin d'être un idiot pourrait toujours sortir deux ou trois "bonnes phrases" sur la question migratoire, une sorte de "je vous ai compris" assorties de quelques propositions propres à satisfaire des électeurs de droite toujours très naïfs et ainsi les conquérir, la chéfesse du Rassemblement national n'étant de toute façon guère crédible sur ce plan là (comme d'ailleurs sur tous les autres).

Comme je l'ai dit, c'est surtout les abstentionnistes qu'il faut tenter de convaincre (et avec un programme cohérent), mais certainement pas avec une quelconque des Le Pen comme porte parole, je le répète toutes autant cosmopolites que les autres.
Sérieusement, qui peut croire qu'un Déroulède ou un Tixier-Vignancour aurait soutenu ça:
https://www.youtube.com/watch?v=CH_6R4yXo3U
ou ça:
https://www.public.fr/News/Exclu-Public-Abou-Sofiane-J-ai-flirte-avec-Marion-Marechal-Le-Pen-746530

Vous imaginez ces bonnes femmes à un sommet international en train de défendre les intérêts français face à des Poutine, Trump, ou encore Xi Jinping ?
Sérieusement, vous les imaginez dans la lignée d'Orban ou même seulement celle de Salvini sur la question migratoire ?

RR

Additif important (correctif):

J'ai fait une faute dans mes calculs en oubliant tout simplement que dans les 33,9 % obtenus par Marine Le Pen au second tour en 2017, une partie provenait DÉJÀ des électeurs de M. Mélenchon (à hauteur de 7 %); ces électeurs sont bien entendu à inclure dans les 60 % potentiels.

Les 50 % indispensable à une victoire ne sont donc pas au rendez-vous:
60 % - 7 % = 53 % en plus donc à rajouter par rapport à 2017 en provenance des électeurs de M. Mélenchon.
53 % de 19,6 % = 10,4 %
33,9 % + 10,4 % = 44,3 %
Il manque "seulement" même dans cette hypothèse très favorable (sans perte à droite ce qui serait tout de même surprenant; voir ce que j'en ai dit précédemment) 5,7 % pour atteindre les 50 % !

RR

https://www.lepoint.fr/politique/marine-le-pen-si-personne-n-emerge-pour-la-presidentielle-moi-je-suis-la-17-09-2019-2336114_20.php


Ça, il faut oser, mais c'est caractéristique de cette famille: tellement persuadée de sa supériorité, elle a coutume de prendre tous les autres pour des imbéciles.
Ça tient une position ouverte alors que dans ce parti - je devrai dire cette secte familiale - tous les cadres de valeur sont systématiquement écartés et jetés dehors (tradition héritée de l'ancien Front national), d'où évidemment aucune concurrence hier pour le "Chef", aujourd'hui pour la chéfesse, donc aucun risque qu'une "personne n'émerge" (sic).

On parle d'union des droites, mais pour qu'il puisse y avoir une union, il faut qu'il y ait un respect mutuel, qu'il y ait un partage des responsabilités, et en aucune façon un diktat d'une "personnalité" imbue d'elle-même, atteinte d'un complexe de supériorité se conjuguant avec une nullité dans tous les domaines (et dont les idées rappelons-le ne sont pas les nôtres).

Il ne peut y avoir la moindre union, la moindre entente avec un/une Le Pen: de Gauchon (PFN) à Dupont-Aignan (DLF) en passant par Bompard (ex-FN - et pour cause - aujourd'hui Ligue du Sud), ça n'a jamais pu fonctionner et ça ne fonctionnera jamais. C'est s'engager dans une impasse, foncer dans un mur, c'est perdre son temps et son énergie, c'est aller contre les intérêts du Pays, c'est bien-sûr assurer à M. Macron sa réélection sur un plateau en 2022.

Alors un/une Le Pen (en l'occurrence Marine Le Pen ou Marion Maréchal Le Pen) pour "fédérer" les droites, ça relève du rêve, et je dirai plutôt du cauchemar: celui de dévaloriser peut être définitivement nos idées en prenant comme porte parole la mauvaise personne, et d'assurer je le répète la réélection du candidat (excellent porte parole lui et excécutant) du système cosmopolite.

RR

"Je hais le père adoptif de la petite lionne. C'est probablement ma seule haine."

https://www.youtube.com/watch?v=MA3gS-EABNY

Dominique

@ RR

Sans vouloir entamer une conversation sur ce que vous présentez comme un dilemme, mais pour vous tendre la perche d'un espoir à retrouver :

On constate le plus souvent que de nombreuses personnes partagent l'opinion dont on pensait être le seul à l'avoir forgée, et on veut convaincre les autres. Ainsi le suffrage pourrait s'exprimer dans votre sens. Regardez : l' UMP, le PS. et le PC n'existent plus, ou presque. Laissons donc parler le suffrage car les électeurs du RN ex FN ont vécu tout cela, et ils pensent, évidemment.


Les problèmes très graves sont plutôt à voir, à mon avis, du côté des institutions, des élites, des syndicats, du fiscalisme, de l'oligarchie, de l' " état profond " : médias, éducation nationale etc. etc. etc. Avec pour résultat un pays déconstruit sociologiquement, désindustrialisé, désinstruit, déchristianisé, en passe de perdre sa souveraineté, et envahi.

Notre chroniqueur préféré tient à jour la longue liste des problèmes et des menaces et il propose les seules solutions qui soient. Notre royal patrie s'enfonce, tout est à craindre, mais tout reste aussi possible. Sinon, autant émigrer ?

Alors regardons surtout les programmes politiques et bien sûr prônons le conservatisme qui est le nôtre ici, si peu et mal connu en France. Ce qui n'empêche évidemment pas les opinions sur les hommes : narcissiques, opportunistes, ou patriotes libéraux sincères ?

J'y ajouterai pour ma part le retour de la spiritualité chrétienne ; nous lui devons les idées libérales et la construction de la grande Europe. Peut être faut il lire ou relire, dans les Évangiles, les Paraboles pour en être objectivement convaincu.

En toute sympathie.

RR

Lundi 15h, terrible dimemne.

Une minute de silence...

ou ça :

https://www.youtube.com/watch?v=SjUGZ-ZWPUQ


(on notera la présence de (très) jolies jeunes femmes)

(bon courage tout de même aux enseignants, parce qu'avec nous, ça n'aurai pas été gagné !)

RR

Lundi 15h, terrible dilemme.

Une minute de silence...

ou ça :

https://www.youtube.com/watch?v=SjUGZ-ZWPUQ


(on notera la présence de (très) jolies jeunes femmes)

(bon courage tout de même aux enseignants, parce qu'avec nous, ça n'aurai pas été gagné !)


Note à l'attention de JGM : merci d'effacer mon précédent message mal orthographié et de le remplacer par celui-ci

RR

@ Dominique


Intéressantes réflexions (qui à mon avis complètent les miennes).


"(…) nous lui devons les idées libérales [au Christianisme]"

Non, là je ne suis pas d'accord. Du Christianisme est venue ce que l'on appelle la doctrine sociale de l'Église qui n'est pas libérale, mais plutôt si j'ose dire "communautaire" (mais attention ! nullement communiste, ni même collectiviste !). Il y a du positif et du négatif. Je pense qu'on peut s'en inspirer en partie sans remettre en cause nos principes de "libertés sociales", antifiscalistes,...

Vous avez une excellent résumé mais bien détaillé de la doctrine sociale de l'Église, et bien commenté, dans l'ouvrage clé du Colonel Pierre Château-Jobert "Le Manifeste politique et social" (éditions de Chiré).

RR

@ Dominique


"Alors regardons surtout les programmes politiques et bien sûr prônons le conservatisme qui est le nôtre ici, si peu et mal connu en France."


"conservatisme": reste à savoir ce que l'on entend exactement par ce terme en matière de programme politique concret. J-G M a fait un brillant exposé lors de sa dernière conférence sur l'historique de ce courant (Chateaubriand,...); il n'empêche qu'il faut à mon avis préciser exactement les propositions concrètes que l'on peut éventuellement placer derrière. C'est ce que j'ai fait pour ma part dans mon récent échange avec Robert Marchenoir à propos du libéralisme, l'être libéral ou encore libertarien (termes que j'évite d'employer tellement ils peuvent signifier tout et leur contraire):
https://www.insolent.fr/2019/09/moment-autoritaire-ou-moment-conservateur-.html#comments

Armin Mohler distingue plusieurs courants dans ce qu'il réunit sous l'appellation de Révolution conservatrice allemande (de l'entre deux guerre), des "jeunes-conservateurs" aux "nationaux-révolutionnaires" en passant par le …"Mouvement paysan".
Qu'en est-il dans notre France contemporaine ? Je pense que ça mérite un débat approfondi.

Dominique

Marine le Pen avait exprimé une position tranchante, à savoir qu'elle ne venait pas de la droite et connaissait pas la droite.
MLP se voulait " être des nationaux, opposés au mondialisme "

Il m'apparait que Marion Maréchal le Pen, maintenant Marion Maréchal est de droite.

Ce sont des faits, sauf erreur de ma part.

Il parait difficilement envisageable que les électeurs de droite du RN, acceptent ad eternam d'être ainsi mis à l'écart de la droite, étant donné l'histoire du FN.

N'est ce pas cette voie, pour que le RN puisse entrer dans le jeu politique, qui est celle proposée par M M ?

Je n'exprime pas une opinion mais une question, connaissant très mal, c'est à dire pas en détails, les programmes de l'une et de l'autre.


D'une façon générale en France, l'absence d'éclairage sur les programmes des partis par les médias ne facilite pas la compréhension et le choix des électeurs. Reconnaissons cette faille peu démocratique.

Les médias s'en tiennent aux individus : on critique l'un, on vante l'autre, on en ignore aussi beaucoup. Celui ci est beau, et celui là méchant, cet autre est soupçonné de ceci, etc.

Mais pas d'exposés et de vrais débats sur les programmes (je mentionne qu'aux USA les Primaires durent pendant des mois, et les débats télévisuels sont multiples - toutes les 4 semaines - avant que se dégage un candidat.)

L'actuel président avait ainsi déclaré " le programme on s'en fiche ce qui compte c'est la vision ", mais il avait fait le voyage d'Orléans. Un autre candidat avait eu une réplique cinglante : " vous n'avez pas le monopole du coeur."

Et arrivé aux élections les candidats ont droit à des petites phrases sur les lucarnes, et certains opportunistes savent flatter des catégories diverses voir opposées à coup de déclarations alternées, et hop on passe au vote...


Alors oui comme le met en évidence notre chroniqueur préféré, le problème de l'immigration en France - qui est d'une intensité tragique - doit pouvoir fédérer toutes les droites.

Lesquelles à mon avis sont nationalistes par essence.
Ai-je bon ?

RR

« (…) Cette rivalité non avouée, entre Marine et sa nièce, est un désastre pour l’avenir politique de la droite identitaire et patriote »

Cet extrait d’article n’est évidemment pas de moi.
On mesure quand même à quel niveau on est tombé par rapport ne serai-ce qu’au début des années 80 où il y avait quand même encore pour la « droite nationale » des chefs de file qui s’ils n’étaient pas parfaits (qui peut prétendre l’être ?) n’en étaient pas moins de fortes personnalités à convictions (du moins en apparence pour l'une d'entre elles), considérées d’ailleurs par ceux d’en face comme des ennemis à abattre : Gauchon, Girard, Le Pen père (dont on aurait eu du mal à deviner à l’époque qu’il n’était pas sincère et qui de fait nous a été bien plus nuisible encore qu’un Chirac), et d’autres moins connus. Aucun aspect « glamour » (et pour cause !), pas de sentimentalisme ni gamineries (même si Le Pen commença sa déviance en imposant ses filles à la tête des défilés de Jeanne d’Arc dès le milieu des années 80 – que je sache notre vieux camarade espagnol aujourd'hui disparu Blas Piñar n’eut jamais un tel comportement et ne chercha d’ailleurs jamais à imposer l’un de ses nombreux enfants pour lui succéder à la tête de son mouvement).
En être réduit à placer ses espoirs dans des créatures sans valeur politique (et même sans valeur du tout pour « Marine ») imposées par un homme qui a trompé ses partisans comme peu de personnes pourraient le faire, et ce avec la complicité du système cosmopolite, voilà qui est triste.

Convention de la Droite : On invite des opposants haineux mais « on » se garde bien d’inviter les éventuels futurs partenaires (des responsables des Républicains, de DLF,…). Bref, « on » veut rassembler autour de « nous » tout seul, les autres structures et leurs responsables à la poubelle. Quand je dis que rien n’a changé chez les Le Pen, et qu’on ne peut rien faire avec eux… (le fait de la présence d’une (très) jolie femme blonde n’y change par ailleurs évidemment absolument rien).


RR

"Il m'apparait que Marion Maréchal le Pen, maintenant Marion Maréchal est de droite."


Pratique de gommer "Le Pen", sauf que si elle n'était pas une Le Pen, elle serait au même titre que sa tante restée une illustre inconnue.
Mais cette histoire de patronyme n'est pas l'essentiel.
J'ai (facilement) démontré qu'on ne pouvait EN AUCUN CAS "travailler" avec un quelconque membre de cette famille. Nicolas Dupont-Aignan après Florian Philippot sont les derniers à s'en être convaincus, après des dizaines d'autres avant eux (et même des centaines si l'on inclus dans cette liste les non-cadres).

Comme le fondateur de cette pitoyable "dynastie", ce sont je le répète des personnes imbues d'elles-mêmes, atteintes d'un fort complexe de supériorité, et qui prennent tous les autres pour des sous-m....
Il ne peut y avoir un quelconque rassemblement, une quelconque union durable autour de telles créatures. La plupart des Français l'ont d'ailleurs compris, et en particulier M. Macron et ses soutiens qui savent parfaitement que tant qu'une Le Pen (même sans le patronyme) représentera l'"opposition", ils n'ont guère de souci à se faire.

Maintenant, posez-vous la question: Vous croyez réellement que "Marion" fait peur aux "cités" ? Seul Le Pen père leur faisait peur, car comme nous ils le prenait pour ce qu'il n'était au demeurant pas; ils étaient de leur coté tombés dans le même piège que nous.

Le problème (là je ne fais pas allusion à vous, je sais que vous êtes au-dessus de ça), c'est qu'elle n'est pas désagréable à regarder (c'est sûr que la tante à coté…), et que beaucoup de Français sont en quelque sorte hypnotisés par cette qualité, sans voir le reste qui est pourtant l'essentiel. Un peu comme le feuilleton de pissotière "Plus belle la vie" : on y voit de belles actrices mais dans un scénario minable (et cosmopolite cela va de soi).

Dominique

@RR
Vous avez écrit :
"(…) nous lui devons les idées libérales [au Christianisme]"
Non, là je ne suis pas d'accord. Du Christianisme est venue ce que l'on appelle la doctrine sociale de l'Église...

***
Je ne pensai pas du tout à la doctrine sociale de l'Église. Mais plus simplement aux paraboles de Jésus-Christ. Beaucoup de paraboles louent en effet la primauté de la liberté chaque individu, sa responsabilité personnelle, sa propriété, sa charité individuelle, etc. tous principes aujourd'hui libéraux au sens français.

Dans un souci de faire court j'ai effacé quelques lignes écrites de mon commentaire sur un livre de ce financier qui écrivit "Jésus-Christ ce libéral ! " : à chaque chapitre une parabole expliquée par Charles Gave. Un petit ouvrage original et réjouissant.

Dominique

Cette "convention de la droite" a pour sa première réunion, confirmé le titre de cette chronique.

Restera à y parler de sujets au sens conservateur, économiques, sociaux, culturels, etc. Il n'en sortira pas forcément un nouveau et futur grand parti conservateur et ses leaders, mais pourquoi pas ?

Ce qui est positif en tout cas est le déchainement politique et médiatique : de Paris Match jusqu'au Premier ministre choisi par les globalistes du Bilderberg, pour le nommer. Si l'anti-France a peur déjà, c'est plutôt un très bon signe.

Et l'invitation de la renommée Candace Owens, noire américaine qui soutient le président Trump en défendant aux USA que le patriotisme (américain) n'est pas une question de couleur de peau était une bonne idée ; le journal Présent en a parlé, sans doute le seul quotidien...

Peut être à une réunion prochaine ils inviteront un Français : un ancien membre ( âgé maintenant) des brigades de policiers parisiens harkis constituées vers 1960 pour défendre Paris ? Comme quoi on pouvait être d'origine étrangére et vouloir défendre sa nouvelle patrie au risque d'y laisser sa peau !

Il y a aussi d'autres salons où l'on s'exprime bien " à droite " sur l'immigration, et d'autres sujets, comme dans la police nationale à propos de sécurité ce qui est nouveau et aussi un bon signe. Mais un signe tangible du danger réel qui s'étend et menace en France.

https://france-police.org/

Dominique

Je ne sais si Zemmour et cnie ont parlé aussi nettement de la question de l'immigration que M.Thorris president de syndicat de policiers :

" Le président Macron, quant à lui, promet de combattre l’immigration illégale tout en restant dans Schengen et les règles procédurales imposées par Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH), lois ayant dépénalisé la majorité des infractions à la législation sur les étrangers (ILE), rendant ainsi les pouvoirs publics totalement impuissants face aux clandestins..

L’objectif communication de la macronie ? Créer les conditions d’un duel face à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle en 2022, combat d’où Brigitte et Emmanuel Macron sont absolument certains de ressortir grands vainqueurs, tant le R N est carbonisé..

Pendant que les partis politiques font un concours de b*tes pour savoir qui a la plus grosse, les policiers, eux, sont pris en otage de ces stratégies politiciennes fumeuses et les Français crèvent de l’insécurité.

Ne nous prendrait-on pas pour des cons ? "

Un bon sens de droite, et des propos tenant à la gravité de la situation et des trop nombreuses victimes dans les rangs de la police nationale dans les banlieues : tués, brûlés gravement, blessés, suicidés.

RR

@ Dominique


"Ce qui est positif en tout cas est le déchainement politique et médiatique : de Paris Match jusqu'au Premier ministre choisi par les globalistes du Bilderberg, pour le nommer. Si l'anti-France a peur déjà, c'est plutôt un très bon signe."


Pas forcément.
La meilleure façon de neutraliser un ennemi en "démocratie" c'est de l'ignorer. On n'en parle pas surtout lorsqu'on rien n'y oblige. Or rien n'obligeait les médias officiels par exemple de recevoir en grandes pompes il y a quelques mois Marion Maréchal Le Pen: elle ne représente aucune formation politique ni syndicale, elle n'est experte dans aucun domaine; elle n'est qu'un ancien député comme des centaines d'autres personnes.
Si les médias donnent aux Le Pen une image de "durs", c'est pour diriger tous ceux qui veulent une alternative radicale sur une voie de garage. Le Système s'assure ainsi une pérennité.
Les valables ne sont jamais médiatisés (même pour les critiquer).

RR

@ Dominique

"Peut être à une réunion prochaine ils inviteront un Français : un ancien membre ( âgé maintenant) des brigades de policiers parisiens harkis constituées vers 1960 pour défendre Paris ? Comme quoi on pouvait être d'origine étrangère et vouloir défendre sa nouvelle patrie au risque d'y laisser sa peau !"

Le combat des "harkis" n'est pas le mien. Si j'avais été Algérien, je n'aurai jamais combattu aux cotés de celui qui me colonisait ou entamé la moindre collaboration avec lui. Ce n'est pas parce que le FLN a commis des crimes atroces (dont on ne parle que très rarement alors qu'on ne cesse de cracher sur notre armée composée à l'époque de beaucoup d'appelés qui n'avaient rien demandé et qui n'ont malheureusement pas déserté) que l'indépendance de l'Algérie n'était pas un combat tout à fait légitime.

RR

"Pendant que les partis politiques font un concours de b*tes pour savoir qui a la plus grosse, les policiers, eux, sont pris en otage de ces stratégies politiciennes fumeuses et les Français crèvent de l’insécurité."


Je suis de plus en plus convaincu (et je suis loin d'être le seul) qu'il ne devrait y avoir qu'un seul corps d'État chargé de la sécurité intérieure: la Gendarmerie. Déjà présente sur tout le territoire via la "mobile", tout le monde est d'accord ou presque pour la préférer à la Police nationale, tant au niveau de l'efficacité que du comportement vis à vis de la population (la rigueur militaire n'y est pas pour rien).
Cela n'empêcherai pas les villes qui le souhaitent de se doter d'une police municipale (armée bien entendu) composée de civils, de même que des corps de volontaires également civils de forces supplétives autant en territoire urbain que rural.
Cette question devrait être soumise à référendum, c'est cela la démocratie.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)