Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Erdogan : l'arme de dissuasion migratoire | Accueil | Du marxisme d'hier au discours égalitariste »

mardi 10 sep 2019

Commentaires

Curmudgeon

Sur le papier, le Royaume Uni est une monarchie. Sur le papier.

Dans les faits, c’est autre chose. On enseigne que le souverain, c’est censément « the Queen in Parliament ». Vu ce qu’est le pouvoir du monarque, en réalité le souverain, c’est le Parlement.

D’où les problèmes actuels.

Car les Britanniques se sont mis à croire, notamment après le référendum sur la sortie de l’Union européenne, que c’étaient eux, le peuple, celui qui élit les membres de la Chambre des communes’ qui était le souverain (comme en France, au moins selon la constitution).

Quant à Bercow, il y aurait pas mal à dire.

Dominique

Je n'ai pas été convaincu par le Speaker travailliste Bercow. Notamment sa façon de mettre au vote une injonction faite aux membres du gouvernement de présenter toutes leurs correspondances, emails, conversations téléphoniques, etc. relatives à une décision récente du gouvernement.

Manoeuvre d'intimidatione qui dilapida du temps de la Chambre des Communes hier soir. Et il laissa aussi les membres du Labour huer et siffler les Conversateurs ! The Guardian qui suivait en direct la séance sur le net a été très sévère à son égard.

Enfin la tentative ultime de Corbyn d'arracher au gouvernement une promesse de demande de délai supplémentaire à l'UE, contre l'accord du Labour pour des élections fut un chantage indigne ; autant qu'un aveu de la nécessité de recourir aux élections. D'ailleurs un membre démissionnaire du Labour étrilla Corbyn, faits à l'appui.

Bojo a gardé un comportement démocratique et passant outre au chantage il présenta une deuxième fois sa demande d’élections, qui reçu 295 voix pour et 45 contre 45. Il aura laissé une chance au Parlement de rester dans des clous démocratiques.

Surtout bien dommageable est cette suppression de la possibilité pour la Couronne de convoquer des élections que nous apprend notre chroniqueur préféré, au fait des choses importantes !

Dans cette restriction de la démocratie - qui eût méritée un référendum - je vois une atteinte grave à la souveraineté de la Grande Bretagne.

Vraisemblablement un pas de plus, à mon avis, vers le nouvel ordre mondial technocratique, accompli par le CFR et le Bilderberg. Ils gouvernent secrètement la Grande Bretagne et l'EU et nous ne voyons que la partie emergée de l'iceberg des décisions.

RR

"Un peu trop bonapartiste pour mon goût"

Le bonapartisme est une immondicité dont la France souffre depuis plus de 200 ans.

Je ne suis pour ma part en aucun cas royaliste; je n'aime pas les familles royales qui s'octroient un droit bafouant la démocratie (c'est le peuple qui doit être souverain).

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)