Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Quand la droite l'emporte dans un pays meurtri | Accueil | Insécurité : une urgence régalienne »

mardi 09 juil 2019

Commentaires

Pierre-Ernest

Les gens sont en général pétris d'une certaine dose d'irrationnel. Ainsi, il se moqueraient de celui qui prétendrait sucrer son café en laissant simplement sa tasse un certain temps à coté du sucrier. En même temps, ils croient dur comme fer à l'efficacité de l'homéopathie qui fonctionne pourtant sur le même principe...

Dominique

Bien sûr que l'homéopathie est efficace. La question ne se pose plus.

Il s'agit d'interdire la liberté - une fois de plus - de se soigner. Et d'élargir le boulevard de la sécu pour la pharmacie chimique. Comme pour la sur vaccination des nouveaux nés imposée aux parents au lendemain de l'élection. C'est cela la république en marche. 1793.

RR

Comme pour l'assurance chômage, la moindre des choses serait de permettre de contracter des "assurances santé" qui pourraient être tout simplement les mutuelles mais cette fois-ci pour une couverture complète, autrement dit sans recours à la Sécurité sociale. Les cotisations pour cette dernière étant dans ce cas bien entendu supprimées, bref, une évolution vers le salaire direct.
Voir "Pour une libération fiscale":
http://www.editions-du-trident.fr/catalogue#liberationfiscale


Par ailleurs l'homéopathie, je n'y connais rien, je ne sais pas si c'est ou non efficace.
En revanche, ce que je sais, c'est que nombre de vaccins désormais obligatoires pour les nourrissons peuvent avoir de graves retombées (celui contre l'hépatite B notamment, favorisant les scléroses en plaques).
Je n'ai donc pas particulièrement confiance en madame Buzyn.
On pourrait aussi évoquer l'affaire Vincent Lambert où un "médecin" fait mourir volontairement un de ses patients trahissant ainsi le Serment d'Hippocrate, tout cela en conformité avec les lois "républicaines" (on est loin de la res publica = bien commun)

Saint Surge

"Pourquoi ont-ils été si longtemps pris en charge à hauteur de 30 % par l'assurance maladie ? Pourquoi s'apprête-t-on à continuer de les rembourser, cette fois à 15 % ?"
Par manque de courage politique, par faiblesse, par démagogie. Ne boudons pas notre plaisir même si une certaine progressivité est assortie à la décision.

Robert Marchenoir

On doit, bien sûr, se féliciter de cette décision. Ce scandale n'a que trop duré. L'homéopathie est une superstition vieille de deux siècles. La preuve de son inefficacité est établie et sur-établie.

Bien sûr, l'économie ne sera pas énorme. Mais outre que 150 millions, à la louche et de mémoire, c'est toujours bon à prendre par les temps qui courent, ce qui était important, sur ce point, était de brutaliser les Français.

Un sondage récent montrait la proportion effarante de nos concitoyens "croyant" à l'homéopathie (comme si c'était une religion...), la proportion effarante de ceux qui l'utilisent, et, surtout, la proportion effarante des médecins qui, eux aussi, y "croient".

Nous sommes, en la matière, probablement les champions du monde. C'est une exception française. De même que nous sommes les champions du monde pour la croyance dans la dangerosité des vaccins. Même les Africains nous font honte sur ce sujet. De mémoire, un tiers des Français pensent que les vaccins sont dangereux. Ce chiffre varie de 1 % à 5 % pour de nombreux pays africains. Il en va de même pour d'innombrables pays sous-développés. Devinez pourquoi...

La suppression du remboursement de l'homéopathie (qui sera complète en 2021, la réduction à 15 % n'est qu'une mesure de transition) est donc très importante sur le plan symbolique.

Jacques Attali, qui est réputé pour être favorable à Macron et qui le connaît bien, a récemment déclaré que son moteur, c'était la transgression. Soit la même chose que lui reprochent ses pires ennemis.

Nous sommes ici dans un cas où la transgression est une vertu. Zigouiller la vache sacrée de l'homéopathie au pays de Boiron, ça réclame un peu d'estomac. Tous les prédécesseurs de Macron se sont contentés de repousser le problème aux calendes grecques.

Autant se réjouir des bonnes nouvelles, elles ne sont pas si fréquentes.

La prochaine étape, bien sûr, est, sinon d'interdire l'homéopathie, du moins d'interdire son enseignement. A la rigueur, que l'on laisse ceux que ça amuse payer des cours privés dans des officines spécialisées. On manque déjà gravement de vrais médecins, il est scandaleux que les fonds publics soient gaspillés à enseigner une superstition à de futurs charlatans.

RR

Je l'ai dit, la solution la plus équitable pour tous est de permettre à chacun de contracter comme ce devrait être aussi le cas pour le risque de chômage une assurance; cette "assurance santé" couvrirait les soins selon les choix optés par l'assuré lors de la signature du contrat. Vous voulez être assuré 100 % pour vos soins dentaires, vous cochez la case; la cotisation dépendant bien entendu des remboursements souhaités. Il s'agirait en fait de laisser aux mutuelles la mission qui est actuellement la leur et l'étendre pour l'intégralité des remboursements sans plus passer par la Sécurité sociale à laquelle les assurés ayant opté pour cette alternative n'auraient bien entendu plus à cotiser.
La Sécurité sociale deviendrai une assurance par défaut destinée à ceux qui rejetteraient cet appel au privé.

RR

@ Robert Marchenoir


"Nous sommes, en la matière, probablement les champions du monde. C'est une exception française. De même que nous sommes les champions du monde pour la croyance dans la dangerosité des vaccins."


Certains vaccins sont à fort risque (celui contre l'hépatite B par exemple), d'autre non (celui contre le tétanos par exemple).
Certains sont inutiles (celui contre la rougeole par exemple).

Ce qui est certain, c'est qu'il est très risqué pour l'équilibre d'un bébé de lui injecter douze vaccins y compris certains à risques et d'autres parfaitement inutiles.


Rappelons que Louis Pasteur n'était qu'un médiocre biochimiste qui avait tout le Corps médical de l'époque contre lui (mais de bonnes relations politiques).

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)