Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« Puisqu'on évoque Dien Bien Phu | Accueil | Dans le piège du référendum »

jeudi 09 mai 2019

Commentaires

Jean DOREMIEUX

Parmi les refuges où ROBERT SCHUMAN à trouver à se cacher pendant la seconde GM, il y a à BOULAYE en Moselle une maison dans laquelle il avait trouvé refuge.

J'ai dormi 7 mois en 1966 dans cette même chambre. Pourquoi ce choix ? C'est qu'il avait été haut fonctionnaire de l'Etat allemand dans cette ville frontière de l'annexion avant la première GM et il y avait gardé des amis.

Laurent Worms

Les 34 listes inscrites aux élections européennes démontrent que cette élection n'est pas prise au sérieux. C'est confirmé par le prévisible taux d'abstention. Le gouvernement sera certainement sanctionné pour sa politique intérieure, chacun ira de sa propagande localiste, mais le destin de l'Europe que nenni.

RR

"Réduire, une fois encore, le choix des électeurs à un duopole que tout le monde désormais rejette en fait, c'est favoriser le plus redoutable des concurrents : le taux d'abstention qui semble bien dans les sondages actuels pouvoir atteindre 60 % ; une écrasante majorité."

On ne saurait mieux dire.

"l'article publié en 2016 par Ch. Tasin"

Il arrive à Christine Tasin d'écrire (de temps en temps) des choses justes. Il n'en reste pas moins que c'est une femme au langage d'une grossièreté et d'une vulgarité rarement égalées. Je sais bien que nous sommes dans le pays de de la chanson paillarde et de Brassens, mais il y a dans le Musée d'Athènes et chez le chanteur du Pornographe un "maniement artistique" de la langue française et souvent des références historiques qui permettent l'utilisation de mots crus sans jamais tomber dans la vulgarité. On en est loin avec une Christine Tasin.

Petite réponse
Je ne connais pas Mme Tasin. J'ai seulement lu d'elle un article intelligent, documenté et qui me semble utile. J'ai horreur de la vulgarité si elle la pratique.

Dominique

Une cause des votes par le refus, et l'abstention, vient à mon avis de la situation catastrophique du pays. Ne faut il pas qu'elle redevienne saine afin de pouvoir regarder plus loin ?

D'autant que les multiples disparités entre les pays européens, et le pouvoir absolu des globalists de Bruxelles ne favorisent plus un beau projet européen comme celui que vous évoquez.
Les Italiens, les Polonais, les Hongrois etc. contrent Bruxelles, eux, et ferment leurs frontières aux immigrés sans papiers.


Un exemple de catastrophe française est la violence extrême du pouvoir actuel qui n'hésite pas à faire des Grands Invalides en temps de paix :

https://youtu.be/XBiMCtpTwoo

On trouve cette vidéo via le site : lesgiletsjaunes.fr

Robert Marchenoir

Qu'ils sont rares, les blogs où l'on peut trouver une pensée véritablement indépendante ! J'en ai ma claque du sectarisme, de la pensée en meute avec kapos incorporés, et du politiquement correct de gauche comme de droite.

Merci aussi pour cette surprenante mise au point de Christine Tasin. Cela fait longtemps que je cherchais à réfuter les âneries sur "le plan Coudenhove-Kalerghi", qui pue le montage complotiste à cent kilomètres. Mais les livres du bonhomme n'étant pas facilement accessibles (les auteurs de la "fake news" savaient sans doute ce qu'ils faisaient), je n'y étais jamais parvenu.

Je dis surprenante, car hélas ! hélas ! Christine Tasin, et plus généralement le site Résistance Républicaine, n'ont pas toujours été à l'abri du sectarisme et du complotisme. Résistance Républicaine a récemment diffusé une "fake news" manifeste -- mais tout à fait politiquement correcte au regard des élégances contemporaines.

Les origines communistes de ses auteurs laissent malheureusement des traces.

RR

"Un exemple de catastrophe française est la violence extrême du pouvoir actuel qui n'hésite pas à faire des Grands Invalides en temps de paix :

https://youtu.be/XBiMCtpTwoo

On trouve cette vidéo via le site : lesgiletsjaunes.fr"


L'autre va encore nous dire que c'est une bonne chose et que ce n'est encore pas suffisant.
D'un coté il reproche à Vladimir Poutine d'être un dictateur (ce qui est une contre-vérité absolue) et de l'autre il appelle à une dictature "anti-Gilets jaunes", "anti-communiste", plus généralement anti-tout ce qui ne correspond pas à ses vues.

RR

"Je ne connais pas Mme Tasin. J'ai seulement lu d'elle un article intelligent, documenté et qui me semble utile. J'ai horreur de la vulgarité si elle la pratique."


Je suis exactement dans la même démarche et si Christine Tasin écrit quelque chose d'utile, il n'y a en effet aucune raison de s'en priver, et ça n'implique évidemment nullement approbation de ses grossièretés et de la vulgarité trop souvent présentes dans ses écrits.

Yves Montenay

Je suis souvent dans les pays « du Sud » et quand je vois des Français parler de «la catastrophe extrême » pour la France, et de la « violence extrême » du pouvoir, je me demande s'ils sont jamais sortis de chez eux.

Le pouvoir, même relativement civilisé comme en France et l'économie, même surveillée par un État de droit qui fonctionne relativement bien, ne sont pas des personnages de cour de récréation, mais ont la violence naturelle de toute réalité

RR

@ Yves Montenay

" Je suis souvent dans les pays « du Sud » et quand je vois des Français parler de «la catastrophe extrême » pour la France, et de la « violence extrême » du pouvoir, je me demande s'ils sont jamais sortis de chez eux."

Certes, on trouve toujours pire, notamment dans les pays auxquels vous faites allusion. Il n'en est pas moins vrai qu'il est absolument inadmissible - de l'aveu même des instances internationales ainsi que de journalistes peu suspects de sympathie envers les Gilets jaunes - de réprimer comme le fait le Pouvoir des manifestations de rue. Quand on pense que l'on reprochait aux partisans de Mussolini l'usage d'huile de ricin contre leurs opposants, que dire de l'emploi d'armes qui handicapent à vie telles que celles utilisées par les nervis du pouvoir cosmopolite macronien (à la légitimité démocratique tout à fait contestable) contre les Français ?


"Le pouvoir, même relativement civilisé comme en France et l'économie, même surveillée par un État de droit qui fonctionne relativement bien, ne sont pas des personnages de cour de récréation, mais ont la violence naturelle de toute réalité"

Tous les indicateurs sont au rouge vif. L'insécurité explose, de plus en plus de zones hors-contrôle, terrorisme en expansion, chômage croissant, sans parler d'un autre problème… Ce ne sont pas du tout des signes de bon fonctionnement de l'État. Quant à la violence, elle n'a pas à être utilisée par le Pouvoir contre le Peuple.

Robert Marchenoir

@ RR | vendredi 10 mai 2019 à 21:42

"L'autre va encore nous dire que c'est une bonne chose et que ce n'est encore pas suffisant.
D'un coté il reproche à Vladimir Poutine d'être un dictateur (ce qui est une contre-vérité absolue) et de l'autre il appelle à une dictature "anti-Gilets jaunes", "anti-communiste", plus généralement anti-tout ce qui ne correspond pas à ses vues."

***

L'autre, Monsieur le gros méchant d'extrême-droite qui est trop lâche pour nommer ses adversaires, constate une fois de plus que vous croyez bon d'intervenir pour défendre le communisme.

Soit exactement ce qui "correspond à mes vues", comme vous dites, maintes fois exprimées, selon lesquelles la France est tellement vérolée par le communisme, que même son extrême-droite est d'extrême-gauche.

Vous mentez comme un arracheur de dents, en prétendant que j'appellerais à une dictature anti-Gilets jaunes et anti-communiste.

J'ai écrit des centaines de pages pour expliquer mes convictions démocratiques et libérales. Mais ce sont des mots que vous ne pouvez pas comprendre.

Vous êtes uniquement capable de projeter sur autrui votre propre mode de pensée et votre propre idéologie, qui est, effectivement, dictatoriale.

Quant à Vladimir Poutine, je ne me suis jamais contenté de dire qu'il était un dictateur. C'est plus pervers que ça. La nature du régime autocratique russe (ce qu'il est incontestablement, seul un hypocrite pourrait le nier), fait l'objet d'infinis débats parmi les observateurs russes eux-mêmes.

La qualification qu'ils apportent au régime varie du fascisme, en faveur duquel il y a incontestablement de forts arguments, à une espèce de sous-traitance informelle de la dictature, avec des zones de liberté tant qu'on ne touche pas au grisbi (la toute-puissance de l'Etat, justement), en passant par la réhabilitation du stalinisme, celle (bien entendu) du nazisme (il y a des parallèles frappants entre la politique étrangère poutinienne et la politique étrangère hitlérienne), la réhabilitation du tsarisme, la kleptocratie pure et simple, et ainsi de suite.

Le régime russe est sui generis, et d'ailleurs il l'a toujours été. La seule chose qui n'a jamais varié (sauf à l'occasion de velléités temporaires et partielles de tel ou tel tsar, puis, brièvement, lors de la perestroïka), c'est son parti-pris résolument autocratique : tout pour l'Etat, rien en dehors de l'Etat (fasciste, donc), anti-démocratique, anti-libéral et anti-occidental.

Bien entendu, nous sommes tout ouïe pour entendre votre analyse détaillée, à vous, de la nature du régime poutiniste, avec informations inédites et arguments originaux à la clé.

Je suis sûr que les lecteurs de ce blog vont apprendre des tas de choses.

RR

@ Robert Marchenoir

« (…) vous croyez bon d'intervenir pour défendre le communisme. »

Non. Je ne défends pas le communisme ; j’ai simplement résumé votre pensée : anti-Gilets jaunes, anti-communiste (vous ai-je donné tord sur ce dernier point ?),…


« Vous mentez comme un arracheur de dents, en prétendant que j'appellerais à une dictature anti-Gilets jaunes et anti-communiste.
J'ai écrit des centaines de pages pour expliquer mes convictions démocratiques et libérales. Mais ce sont des mots que vous ne pouvez pas comprendre. »

Que vous ayez des convictions libérales en économie (et je ne saurais trop vous approuver sur ce point) n’implique nullement que vous soyez un partisan de la démocratie (le général Pinochet – dictateur – était libéral en économie). Vos convictions démocratiques, ce qui me permet d’en douter, c’est votre approbation de l’immonde répression envers les Gilets jaunes, jugée par vous encore trop faible, et ce par les nervis d’un homme dont l’élection n’a été possible que par une manipulation politico-médiatique. Bref vous approuvez des procédés dignes d’une dictature qui refuse la libre expression publique de ses opposants. Je rappelle que l’huile de ricin utilisée par les fascistes (italiens précisons-le, puisqu'on attribue à tord ce qualificatif à n’importe qui) n’était pas mutilante contrairement aux armes désormais utilisées en France contre les adversaires du Régime (ce qui « nous » vaut une condamnation par les instances internationales !).


« (…) La nature du régime autocratique russe (ce qu'il est incontestablement, seul un hypocrite pourrait le nier), fait l'objet d'infinis débats parmi les observateurs russes eux-mêmes.
La qualification qu'ils apportent au régime varie du fascisme en faveur duquel il y a incontestablement de forts arguments »

Je serai bien curieux de connaitre lesquels.


« à une espèce de sous-traitance informelle de la dictature, avec des zones de liberté tant qu'on ne touche pas au grisbi (la toute-puissance de l'Etat, justement) »

Toute puissance de l’État. Mussolini donnait un rôle particulier à l’État qui était une caractéristique du fascisme (et que j’ai déjà précisé sur ce blog). Ce n’est pas ce modèle (auquel je n’adhère pas d’ailleurs) qui est en cours en Russie.


« en passant par la réhabilitation du stalinisme »

Staline n’a jamais vraiment eu besoin d’être réhabilité car en dépit de sa politique évidemment condamnable pour quiconque de normalement constitué, il reste pour la majorité des Russes le vainqueur de la « Grande guerre patriotique » contre l’Allemagne nazie (un peu comme en France De Gaulle, qu’on adhère ou pas à son œuvre politique, reste aux yeux des Français le « chef de la France libre »).


« celle (bien entendu) du nazisme (il y a des parallèles frappants entre la politique étrangère poutinienne et la politique étrangère hitlérienne) »

Là c’est carrément absurde.


« la réhabilitation du tsarisme, la kleptocratie pure et simple, et ainsi de suite. »

Non. Reconnaitre que la Russie n’est pas née en 1917 et que tout ce qu’ont fait les tsars n’était pas que négatif, ça ne signifie pas tout approuver de leurs œuvres ni souhaiter un retour à l’Ancien régime. Personnellement, je ne suis pas royaliste et je ne souhaite pas l’avènement d’une monarchie même constitutionnelle, mais j’aimerai que l’on cesse d’affirmer que la France est née en 1789, que tout ce qui s’est passé avant était négatif, etc.


« Le régime russe est sui generis, et d'ailleurs il l'a toujours été. La seule chose qui n'a jamais varié (sauf à l'occasion de velléités temporaires et partielles de tel ou tel tsar, puis, brièvement, lors de la perestroïka), c'est son parti-pris résolument autocratique : tout pour l'Etat, rien en dehors de l'Etat (fasciste, donc) »

Non. Il y a certes beaucoup trop d’emprise de l’État en Russie, mais ce n’est pas ça le Fascisme. Cet étatisme est dû comme en France à une mentalité socialiste (pas dans le sens proudhonien évidemment) qui fait que tout le monde attend tout de l’État. Mais il y a aussi les groupes financiers mafieux constitués sous Boris Eltsine qui nécessitent un pouvoir fort pour les combattre.


« anti-démocratique, anti-libéral et anti-occidental. »

Vladimir Poutine recueille une large adhésion de la part de son peuple ; il est représentatif (démocratie représentative). Ce n’est pas le cas par exemple de M. Macron (démocratie ni représentative ni participative).
Anti-libéral. Là je suis d’accord avec vous et je le déplore.
Anti-occidental. Exact. Mais c’est dû à l’attitude haineuse des « puissances occidentales » envers la Russie (pourtant alliée traditionnelle de la France contrairement à l’Allemagne et bien-sûr au Royaume Uni).

Robert Marchenoir

@ RR

"Je ne défends pas le communisme ; j’ai simplement résumé votre pensée."

Vous êtes d'une mauvaise foi particulièrement perverse. D'ailleurs, je n'ai besoin de personne pour résumer ma pensée, vous êtes bien gentil. Cela prendrait beaucoup plus que deux lignes.

Le reste montre que vous ne connaissez rien à la Russie et à son histoire, et que vous n'avez rien envie d'en connaître.

"Votre approbation de l’immonde répression envers les Gilets jaunes, jugée par vous encore trop faible."

J'ai écrit des pages entières pour critiquer l'emploi des grenades et des LBD tel qu'il a eu lieu. Pas forcément ici. J'écris aussi ailleurs, figurez-vous.

Cela étant, la répression des Gilets jaunes était effectivement nécessaire. Un mouvement criminel, ultra-violent et meurtrier, qui annonce ouvertement vouloir renverser le gouvernement, on l'écrase, oui, Monsieur le révolutionnaire en carton. Vous jouez au gros facho ancien combattant, mais vous vous indignez dès lors qu'il y a un tout petit peu de répondant en face.

Je relève qu'il s'agit là de la traditionnelle tactique de provocation soviéto-communiste : je provoque la répression, puis je fais ma chochotte en hurlant à la répression. Cela porte même un nom, en russe : provokatsiya. Cet art a été perfectionné par le KGB dès les années 1920.

Pour en revenir à la France, le gouvernement a été trop laxiste pendant trop longtemps envers les Gilets jaunes. Ce sont d'ailleurs les gilétistes eux-mêmes qui le lui ont reproché, avec la prodigieuse mauvaise foi qui les caractérise. Vous avez donc déjà oublié ? "Le gouvernement est derrière les Black Blocs, il laisse volontairement faire pour discréditer les gentils Gilets jaunes qui ne feraient pas du mal à une mouche".

Dès les débuts du mouvement (donc, avant la fameuse et prétendue "récupération" due aux gauchistes), les Gilets jaunes ont tué dix personnes, par des actes délibérés d'une imprudence folle. Si la justice était bien faite dans notre pays, et non aux mains des juges gauchistes, un certain nombre de bloqueurs de ronds-points seraient condamnés à cinq ans de prison.

La police a tué une personne, de façon complètement imprévisible, par un jet de grenade en l'air (donc exactement le contraire de ce qu'on lui reproche quand on l'accuse de méthodes agressives), et suite à un concours de circonstances particulièrement improbable (une femme très âgée qui fermait justement ses volets à ce moment-là, une opération chirurgicale qui a mal tourné).

Il n'y a tout simplement pas de comparaison. Les sauvages sont du côté des Gilets jaunes.

Mais on a bien compris que pour les sectaires dans votre genre, les Gilets jaunes sont dans le Camp du Bien. Cela vous dispense de réfléchir. Il ne faut jamais rien dire de désagréable à leur encontre, de même qu'il ne faut jamais rien dire de déplaisant pour la Russie.

Je connais les méthodes des gens comme vous. Elles ne m'impressionnent pas.

Zonzon

Les GJ et leurs soutiens estiment " qu’on insulte le peuple quand on ne le lui propose pas la livraison gratuite de caviar à domicile ".

Il a osé écrire cela Marchenoir, ces jours-ci ! Et dans un blog qui s’affirme concerné par le catholicisme !

… LA LIVRAISON GRATUITE DE CAVIAR À DOMICILE…. Whouah !

Dès les premières heures des GJ, ce type s’est mis à taper sur ces gens avec une violence indépassable, ces gens qui ne sont pas autre chose que le peuple francais – ce qu’il reste de ce peuple d’avant 1974 – avec toute sa misère, sa faiblesse, ses manques et ses tares …. et bien sûr avec ses immondes politiciens qu’il a la faiblesse de désigner dans son ignorance profonde.

Un peuple désarmé, affolé, qui renifle qu’il est en train de mourir et qui se livre à ces tentatives désordonnées pendant que les malfrats de la phinance internationale envoient tous leurs Marchenoir disponibles pour les agonir et leur casser les reins !

Dans ce combat de survie où le fric affronte l’humain il y a face à face Jacline Mouraud et Robert Marchenoir.

Les deux hérauts ne sont manifestement pas à la hauteur de ce qui se joue.

Mais il est certain que le plus « évolué » des deux est le plus moralement exécrable !

Ce Marchenoir, qui depuis six mois passe ses nerfs sur les GJ, est inhumainement ignoble.

Il le prouve ici journellement. Ou presque !

Zonzon

@ RR

" je n’ai besoin de personne pour résumer ma pensée… Cela prendrait beaucoup plus que deux lignes."

Il a tort ! Marchenoir c’est le type qui prétend que le peuple réclame la livraison gratuite de caviar à domicile !

RR

@ Robert Marchenoir

Et c’est reparti. Bon, allons-y :


« (…) vous ne connaissez rien à la Russie et à son histoire, et que vous n'avez rien envie d'en connaître. »

Réponse facile. Allez, passons.


« J'ai écrit des pages entières pour critiquer l'emploi des grenades et des LBD tel qu'il a eu lieu. Pas forcément ici. »

Je reconnais que je l’ignorais.


« J'écris aussi ailleurs, figurez-vous. »

Ça par contre, je crois que tout le monde le sait !


« Cela étant, la répression des Gilets jaunes était effectivement nécessaire. Un mouvement criminel, ultra-violent et meurtrier, qui annonce ouvertement vouloir renverser le gouvernement, on l'écrase, oui, Monsieur le révolutionnaire en carton. Vous jouez au gros facho ancien combattant, mais vous vous indignez dès lors qu'il y a un tout petit peu de répondant en face. »

Je ne suis pas Gilet jaune, la répression ne s’exerce donc pas directement sur moi. Je ne suis qu’un observateur sympathisant du mouvement dans sa globalité, viscéralement hostile au Pouvoir actuel affairiste et cosmopolite qui n'a pas selon moi de légitimité démocratique (M. Macron a été élu grâce à une manipulation politico-médiatique – tendant un piège dans lequel trop de Français « de droite » sont tombés en ne soutenant pas le candidat Fillon jusqu’au bout, lui préférant une candidate bidon battue d’avance au second tour).


« Pour en revenir à la France, le gouvernement a été trop laxiste pendant trop longtemps envers les Gilets jaunes. »

Toujours moins qu’avec les « racailles des cités » (qui il est vrai, eux, sont un peu plus nerveux si j’ose dire). Fort avec les faibles, tel est le comportement du gouvernement et de ses nervis. Pas de quoi être fier.


« La police a tué une personne, de façon complètement imprévisible, par un jet de grenade en l'air (donc exactement le contraire de ce qu'on lui reproche quand on l'accuse de méthodes agressives), et suite à un concours de circonstances particulièrement improbable (une femme très âgée qui fermait justement ses volets à ce moment-là, une opération chirurgicale qui a mal tourné). »

Grenades dont l’utilisation a été je le rappelle condamnée par les instances internationales. De plus, visiblement – et ce cas dramatique le prouve – mises dans des mains de personnels qui ne savent même pas s’en servir correctement. On ne demande pas à la police d’avoir l’expertise en maniement d’armes des commandos de marine, mais tout de même.


« Je connais les méthodes des gens comme vous. Elles ne m'impressionnent pas. »

Mais je ne cherche pas à vous impressionner !

RR

@ Zonzon


"Il a tort ! Marchenoir c’est le type qui prétend que le peuple réclame la livraison gratuite de caviar à domicile !"

Immonde interprétation de la pensée libérale.
Il faut savoir que le libéralisme économique (je préfère quant à moi le terme d'anti-fiscalisme, le patron du blog a d'ailleurs justement titré son ouvrage-clé en la matière "Pour une libération fiscale"), c'est la liberté d'entreprendre, de travailler, sans devoir d'une part subir l'oppression notamment fiscale de l'État et d'autre part de pouvoir s'organiser comme on l'entend pour ce qui est des assurances-chômage, vieillesse, maladie, etc.
Ce n'est pas l'exploitation capitalo-étatique ou privée des travailleurs et le mépris qui s'en suit à leur égard; bref, ce ne sont pas les écrits de Robert Marchenoir.

RR

@ Zonzon


Dites-donc, pas commode la Nathalie MP. On dirait que Robert Marchenoir a maintenant son fan-club.
Ça promet !

Robert Marchenoir

@ Zonzon | mardi 14 mai 2019 à 10:52

Vous recopiez, ici, un commentaire que vous avez posté pour m'insulter sur le blog de Nathalie MP (ce fameux "blog concerné par le catholicisme" -- c'est aussi, et avant tout, un blog libéral, mais ça, vous le passez sous silence).

Non seulement il est parfaitement grossier, au regard des pratiques en usage sur Internet, de publier plusieurs fois le même commentaire sur différents blogs, non seulement il est est extraordinairement malpoli d'importer, ici, une querelle que vous me cherchez ailleurs, soumettant les lecteurs de JGM à des divagations dont ils ne peuvent comprendre les tenants et aboutissants (ce que vous faites également sur d'autres blogs), mais vous vous permettez, à mon encontre, des insultes, des calomnies et des mensonges qui dépassent les bornes.

Je n'en relèverai que deux, afin que tout le monde puisse mesurer, ici, la nature de votre personnage. Vous dites que j'ai "osé écrire" :

"Les GJ et leurs soutiens estiment 'qu’on insulte le peuple quand on ne le lui propose pas la livraison gratuite de caviar à domicile'."

Ce que j'ai écrit est parfaitement exact. Contrairement à vous, quand j'écris quelque chose, c'est toujours basé sur des faits. Et non sur mes hormones, comme cela semble être le cas pour vous.

En l'occurence, un manifestant Gilet jaune, sur les Champs-Elysées à Paris, a effectivement déclaré, face caméra, à un journaliste du Huffington Post qui l'interrogeait (ces fameux "journalistes des médias qui mentent toujours et qui ne donnent jamais la parole aux Gilets jaunes") : "Nous aussi, on veut manger du caviar à Noël".

Et cette déclaration ahurissante est confirmée par un sondage de 146 pages de l'Obsoco, qui révèle, parmi une foule de faits passionnants, que les Gilets jaunes sont, non pas des pauvres, mais des consuméristes, c'est à dire des gens qui insistent pour vivre au-dessus de leurs moyens (vêtements de marque, gadgets électroniques, etc.)

Ce que confirment de nombreuses observations ponctuelles. Ici, on relève à de nombreuses reprises des manifestants qui jettent des boules de pétanque sur les policiers. Ça coûte cher, des boules de pétanque. Il faut être riche, ou du moins ne pas correspondre au cliché misérabiliste de la propagande gilétiste officielle, pour gaspiller des boules de pétanque en les jetant sur les CRS.

Là, on relève qu'Eric Drouet, l'un des porte-parole les plus en vue du mouvement, est responsable d'un club de "tuning". Le "tuning" est un loisir coûteux, consistant à dépenser des sommes déraisonnables pour ajouter des décorations ridicules à une automobile spécialement achetée à cet effet.

Si Eric Drouet fait du "tuning", c'est que, contrairement aux pleurnicheries marxistes obligatoires qu'on nous sert sur les Gilets jaunes, il ne fouille pas les poubelles pour manger à partir du 15 du mois.

Je passe sur ce curieux "pauvre" qu'est ce porte-parole des Gilets jaunes, fonctionnaire "culturel" d'une collectivité territoriale quelconque, dont nous avons appris qu'il était littéralement payé à ne rien faire, au motif de "conflit avec sa hiérarchie". Statut officiel : FMPE. Vous ne connaissiez pas ? Normal, on ne vous dit pas tout.

Jean-François Barnaba est "fonctionnaire momentanément privé d'emploi". Depuis dix ans. Au somptueux tarif de 2 600 euros nets par mois. Curieusement, lui n'a pas reçu de menaces de mort.

Passons aussi sur Jean-Baptiste Rédé, l'homme qui fabrique les jolies pancartes multicolores que "les médias du système" (ceux qui ne parlent jamais des Gilets jaunes) choisissent toujours pour illustrer leurs articles sur les manifestations.

Jean-Baptiste Rédé est fonctionnaire-manifestant. Il est payé par l'Etat pour manifester contre l'Etat. Il fait cela depuis vingt ans. Accessoirement, il est professeur. Cela lui laisse des loisirs, apparemment. Et suffisamment d'argent pour sillonner la France afin de manifester contre le "système".

Vous dites :

"[Les Gilets jaunes] ne sont pas autre chose que le peuple francais."

C'est un mensonge. Cette phrase est une proclamation totalitaire à visée subversive. Les Gilets jaunes constituent une partie, une toute petite partie du peuple français. Ils ont été soutenus à leurs débuts par les Français. Ces derniers les ont progressivement abandonnés, face à leurs incohérences, leurs violences et leur obstination déraisonnable, après que le gouvernement a satisfait à beaucoup de leurs revendications -- et au-delà.

Une grande partie du peuple français est désormais révoltée par les exactions et les prétentions des Gilets jaunes. Gilets jaunes qui sont directement responsables de 10 morts, répétons-le, car "les médias du système" ne l'ont jamais dit en termes aussi clairs. Gilets jaunes qui s'emploient à empêcher les travailleurs de travailler, les automobilistes de circuler, et les entreprises de produire les richesses dont les Français ont grand besoin.

Vos méprisables tentatives d'intimidation à mon égard relèvent du traditionnel terrorisme intellectuel des communistes, qui prétendent représenter le peuple à eux tout seuls.

Il reflète trait pour trait les méthodes de la dictature russe, qui persécutait les opposants au motif d'une imaginaire atteinte à la dignité du peuple soviétique.

Vous représentez à merveille le substrat communiste informel, mais bien réel, qui tapisse et structure la société française.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)