Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« Pinocchio en Europe | Accueil | Nous avons tant besoin de héros »

mardi 14 mai 2019

Commentaires

Robert Marchenoir

Le Parti communiste tente de récupérer les Gilets jaunes. Rien d'étonnant à cela. Il avait déjà essayé de récupérer Mai-68.

Les Gilets jaunes, c'est le fantasme absolu de tous les révolutionnaires et de tous les çavapétistes. Depuis des années, ils nous répétaient : ça va péter, ça va péter, je le sens, je le veux... et puis, ça pète.

Le çavapétiste n'en croit pas sa chance. Son heure est venue, il va enfin pouvoir réaliser ses rêves. Il est donc fondamental que le mouvement s'approfondisse et se radicalise, pour que ça "pète" vraiment.

Le gilétiste devient donc un saint laïc (voire catho, pour les bigots politico-religieux). Il est absolument interdit de dire quoi que ce soit à son égard qui ne serait pas 100 % élogieux. Le gilétiste c'est le Peuple, le Peuple c'est moi, et critiquer les Gilets jaunes c'est barrer le chemin à la toute-puissance de mon égoïsme et de mes illusions politiques.

D'où le déchaînement d'insultes, quand ce n'est pas de violences et même de menaces de mort, contre quiconque ne soutient pas les Gilets jaunes de façon carrément vociférante -- et ne parlons pas de les critiquer, bien entendu.

Naturellement, comme toujours en pareil cas, ça ne pète pas. Bien au contraire, ça se termine en eau de boudin, parce que les Gilets jaunes réunissent des mécontentements très divers voire même opposés, qu'il n'y a aucune stratégie, que les revendications sont même contradictoires, etc.

Mais une fois de plus, on aura assisté à ce phénomène grotesque de tentative de révolution par procuration. Tout ce que la France compte de mécontents, ou de pas spécialement satisfaits, a interprété le mouvement des Gilets jaunes à l'aune de ses désirs à lui.

C'est ainsi que certains ont assuré mordicus que les Gilets jaunes représentaient l'opposition à l'immigration (tandis que des Gilets jaunes réclamaient des mesures en faveur des réfugiés), d'autres ont prétendu à rebours de toute vraisemblance qu'il s'agissait d'une émeute libérale (alors que le rétablissement de l'ISF avait été mis en avant dès le début), et ainsi de suite.

La croyance résolument anti-démocratique, et anti-libérale, qu'il faut tout casser pour se faire entendre, et mettre les choses à plat pour recommencer à partir de zéro, a fait saliver des millions de révolutionnaires en pantoufles (ou en cagoule).

On a raté l'avant-garde de la classe ouvrière (le prolétariat n'a pas voulu de nous), on a essayé de se servir des immigrés comme masse de manoeuvre (mais ça nous est revenu dans la figure), maintenant on a sous la main une bande de metteurs de bololo déchaînés, on ne va pas rater la fête. Cette fois-ci, c'est la bonne, on va y arriver. Pas question de se laisser voler sa révolution, et c'est nous (moi, je) qui allons lui imprimer notre marque. Les manants feront ce que nous voudrons.

On a vu... 17 milliards de cadeaux avec l'argent gratuit des autres, c'est à dire, d'une manière ou d'une autre, 17 milliards d'impôts ou de dette en plus. Mais il en faudrait plus pour faire changer d'avis les idolâtres du "peuple".

Je constate que même des esprits supérieurs, libéraux proclamés (et effectivement libéraux, lorsqu'ils ne s'égarent pas dans le poutinisme), ont tenté de manipuler l'émeute gilétiste pour parvenir à leurs fins -- électorales, personnelles et familiales, en l'occurrence ; j'ai nommé Charles Gave et sa fille Emmanuelle.

RR

"(…) Brigades internationales créées par le Komintern durant la guerre d'Espagne"

Utile rappel. Quand on pense que ceux qui en ont été bénéficient grâce à l'ancien vendeur de l'Humanité Jacques Chirac du statut d'Ancien combattant français au même titre que nos Anciens de 14-18 et de 39-45! C'est une honte.
Je le dis d'autant plus que je n'ai aucune sympathie nostalgique pour le franquisme.

RR

Affaire Vincent Lambert


Il est malheureusement impossible de savoir ce que souhaite Vincent Lambert : pour ou contre l’arrêt de son maintien en vie dans les conditions qui sont les siennes. Dans le cas contraire évidemment seule sa décision et elle seule devrait être respectée sans discussion que nous la partagions ou pas. Mais dans l’ignorance, il parait être la moindre des choses de ne pas le laisser mourir.
Je pense par ailleurs que si c’est à sa famille de décider, que c’est l’avis des parents et des enfants de l’intéressé (en l’occurrence ici uniquement des parents, l’accidenté n’ayant pas d’enfant) qui doit prévaloir. De quoi se mêle le neveu ?
Il est inadmissible que la « Justice » (dont on connait les orientations) ait son mot à dire dans cette décision.

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2019/05/13/vincent-lambert-la-procedure-darret-des-traitements-sera-mise-en-oeuvre-la-semaine-du-20-mai_868875

Petite réponse
Quelle passage de la chronique ce commentaire commente-t-il ?

Laurent Worms

Que doit penser le père de Ian Brossat lui qui mangea du Stalinien matin midi et soir au Comité central de la LCR!.
Une sorte de révolte contre le père, mais dans la même basse cour. Un combat de petit coqs.

RR

"Petite réponse
Quelle passage de la chronique ce commentaire commente-t-il ?"


Mes excuses pour cette intervention en effet sans rapport avec la chronique sur la CGT. Je me suis permis cet écart uniquement en raison de la gravité de cette affaire au terrible dénouement visiblement proche. Et je vous remercie vivement de m'avoir publié.

RR

@ Robert Marchenoir

Votre "çavapétisme" à vous s'exerce à domicile derrière votre ordinateur. À défaut de nous épargner de vos insanités "littéraires" présentes sur une quantité impressionnante de blogs (où vous foutez la m...), il a le mérite au moins de nous épargner de vos odeurs.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)