Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« Europe sans défense ? | Accueil | La retraite enjeu politique »

mercredi 10 avr 2019

Commentaires

Dominique

Comment comprendre la politique extérieure des Usa relativement aux dangers islamiques et communistes, et au maintien de dictatures au sud des Usa ? Je fais appel à quelques faits.

En 1945 un général américain sur le front européen proposa de continuer jusqu'à Moscou. Washington refusa. On connait la suite pour les Russes plus les pays occupés.

Les Usa n'ont pas soutenu Tchang Kai Chek contre Mao. Et sans l'énorme sous traitance américaine aux criminels communistes en Chine, celle ci ne représenterait pas un si grand danger.

Et les Usa ont laissé les Cubains sous la tyrannie des Castro. Cuba est toujours sous dictature communiste, et le fils de Fidel fait partie de la jet set internationale.

Les Usa ont démis le Chah d'Iran pour installer Khomeini à la tête d'une république islamique.

Les Usa ont fait passer l'Arabie Séoudite de l'âge du chameau à une dangereuse dictature islamique, surarmée et qui finance le développement mondial de l'islam.

Les Usa ont liquidé l'Irak alors multi confessionnelle, et en Syrie ont armé et formé les djihadistes du califat.

Mais :

Que font les Usa pour le malheureux peuple vénézuélien ? Et d'autres peuples : du Mexique, d'Amérique Latine et du Sud ? Quasiment RIEN, à mon avis, surtout en COMPARAISON des exemples précédents.

Le président Trump est à la tête du gouvernement fédéral des Usa mais il rencontre d'énormes oppositions de la part du Shadow Gvt : Cia, Fisa, Fbi etc. le CFR, Bilderberg et Trilateral ; et du Deep State : le complexe militaro-industriel et financier, le Congrès, les médiats dominants, Hollywood...).

Trump a eu beau s'entourer de Pompéo et Bolton les choses n'avancent pas pour protéger le monde des fléaux islamistes et communistes. Ni libérer les Vénézuéliens, les Cubains, les Mexicains, etc. ce qui, à mon avis serait plus important pour la vie de dizaines de millions d'individus, et plus facile militairement que de mener une guerre sans fin et ruineuse contre les Talibans par exemple.

Dans ces conditions (du comportement des Usa) comment ces malheureux pourront ils se délivrer enfin de leurs dictateurs ?

N.

Je n'ai pas lu tout ce que Le Monde a publié sur le Venezuela, mais j'y ai pourtant lu des articles récents - autres que ceux de Paranagua - qui décrivent sans fard la situation désastreuse du pays et qui sont tout sauf à la gloire de Maduro. L'article serait peut-être plus parlant s'il comprenait des liens vers les papiers les plus biaisés que ce quotidien a publiés sur le sujet.

Petite réponse

En effet c'est caractéristique du journal et de la déliquescence française à laquelle il contribue si puissamment. Je vous réponds bientôt.

RR

Une remarque sur Fidel Castro et une autre sur Pahlavi


Fidel Castro n'était pas communiste au départ, ce n'est qu'à la suite du manque de soutien de la part de l'Occident dans sa lutte pour renverser le régime maffieux de Batista, et du seul soutien (évidemment intéressé) de l'Union soviétique qu'il l'est devenu. Une fois de plus, les dirigeants du "monde libre" ont fait n'importe quoi.

Quant au régime de Pahlavi en Iran, c'était une dictature à vocation héréditaire (de quel droit ?) au service d'une famille qui ne valait pas un clou, et la fin du règne l'a montré de froussards, sans la moindre légitimité populaire. En ce qui me concerne - et j'appris quelques années plus tard que je n'avais pas été tout seul à avoir eu cette attitude -, je m'étais réjouis de son renversement (même si je l'admet avec le recul, il aurait mieux valu une autre révolution que l'islamique).

Robert Marchenoir

@ Dominique | mercredi 10 avr 2019 à 20:53

Très joli. Quand les Etats-Unis s'opposent aux régimes communistes, c'est bien la preuve de leur impérialisme vicelard.

Et quand ils ne s'y opposent pas suffisamment, c'est encore la preuve de leur malfaisance intrinsèque.

"Les Usa ont laissé les Cubains sous la tyrannie des Castro. Cuba est toujours sous dictature communiste."

Bah oui. Il suffisait que les Etats-Unis appuient sur un bouton, et la tyrannie des Castro s'effondrait. Ce n'est pas comme si les anti-américains dans votre style n'avaient pas reproché, à Washington, sa tentative d'invasion de la baie des Cochons, ses multiples tentatives d'assassinat de Fidel Castro par la CIA, le blocus de l'île...

"Que font les Usa pour le malheureux peuple vénézuélien ?"

Ben rien du tout, en fait. D'ailleurs, Maduro ne passe pas son temps à hurler (en exagérant largement) à la conspiration américaine contre son pays. Les Etats-Unis n'ont pas ostensiblement soutenu son adversaire Juan Guaido. Ils n'ont pas bloqué les comptes de l'Etat vénézuélien. Ils n'ont pas laissé planer la menace d'une intervention militaire.

"Le président Trump est à la tête du gouvernement fédéral des Usa mais il rencontre d'énormes oppositions de la part du Shadow Gvt : Cia, Fisa, Fbi etc."

Hop, hop, hop... un instant... Donc un coup, la CIA est une bande de c... molles qui n'ose même pas buter Fidel Castro, et l'instant d'après, c'est le méchant "Deep State" qui fait rien qu'à embêter Donald Trump ?

Et le pompon :

"En 1945 un général américain sur le front européen proposa de continuer jusqu'à Moscou. Washington refusa."

Mais bien sûr. "Un général américain". Prudemment anonyme, pour ne pas se faire assassiner par le Deep State, je suppose. "Proposa". Les Américains décident, et puis ça rentre comme dans du beurre jusqu'à Moscou. D'ailleurs, aux Etats-Unis, ce sont les généraux qui "proposent" d'envahir un pays.

C'est quoi, le livre d'histoire où vous avez ramassé ces salades ? Martine joue aux fake news ? En 1945, figurez-vous, les Etats-Unis étaient les alliés de l'URSS...

Ne vous fatiguez pas, on a compris : tout ce qui va de travers, c'est la faute de l'Amérique. Pas la peine de nous en tartiner des pages.

Dominique

@ RR
J'ai voulu faire court.
Les Usa demandèrent à l'époque à la France, avant de renverser le Chah, d'accorder l'asile à Kohmeini. Giscard accepta et protégea le futur chef de la révolution islamique. Vous connaissez la suite, tragique pour le grand peuple perse qui en souffre encore. L'Iran était dans liste des pays du Moyen Orient à détruire dès le 12 septembre, le lendemain du 9/11. Le plan a pris du retard et ne s'est pas déroulé comme prévu en Afghanistan et en Syrie.

J'ajoute que l'Irak, le pays de Babylone, est ou était aussi une ancienne grande civilisation. Les Usa tendirent un piège à Saddam Hussein en l'autorisant (1ère guerre) - par son ambassadeur Madeleine Albright - à envahir le Koweit, créé par les Britanniques sur le territoire irakien et le privant d'un véritable débouché maritime. Vous vous souvenez certainement des actualités fimées montrant des soldats irakiens débranchant des couveuses dans Koweit City... on a su par la suite qu'il avait été tourné aux Usa et que la propre fille de l'ambassadeur du Koweit y jouait le rôle d'une infirmière. Après les armes de destruction massive et le super canon de Saddam d'1 km de long pointé sur Israël, selon Blair premier ministre, il fallait des images choc. Saddam tomba dans ce piège et envahit le Koweit.

En fait le Koweit était le SEUL pays au monde à avoir sur son sol une "ambassade palestienne", à la demande de Arafat. Le Koweit fut donc détruit par la coalition de la 1ère guerre, et non libéré. Je suis allé au Koweit avant, en 1983, en famille. J'ai obtenu sur place sans difficulté un rendez vous avec un cadre d'un ministère pour demander de livrer à Haiti des produits pétroliers à des conditions plus que favorables. J'ai rencontré aussi un responsable de la base des Mirages de Marcel Dassault.
J'appris que la diaspora palestinienne occupait quasiment tous les postes techniques au Koweit, j'ai oublié leur nombre impressionnant. Cette diaspora finançait le Fatah, d'Arafat.
Après la destruction du Koweit : plus d'avions français ni de Palestiniens.
J'ajoute que la France y menait d'importants chantiers comme le pont vers l'ile de Boubiane revendiquée par le Koweit et l'Irak. Sur place quelques ingénieurs et techniciens français (dont un ami qui devait périr, ailleurs, dans l'explosion d'une plateforme) et 500 Chinois, encadrés par des contremaitres chinois payés par Bouygues 1 dollar par jour... Exit Dassault, exit Bouygues : pas de petits profits pour le complexe militaro industriel des Usa, dont je voudrais ajouter qu'il fut dénoncé par EISENHOWER puis J F KENNEDY comme le plus grand danger menaçant le peuple américain et sa démocratie. Je pense que vous m'avez compris sur ce point dans mon commentaire.

Il y aurait tellement de choses à dire sur les destructions de ces malheureux pays. Comme le pillage par des commandos et organisé par avance du musée de Bagdad, alors que continuaient les combats... et hop tout dans des avions ! Ce n'est qu'un détail, significatif néanmoins. Il y eut pire comme le plan Fuel for Food qui suivit.

C'est pourquoi je pense que si les Usa voulait libérer le Vénézuéla (et Cuba et.) ils auraient fait le nécessaire, et depuis longtemps. Pareillement pour la Rodhésie et l'Afrique du Sud lors de la
guerre faite depuis l'Angola par les Castro et les Soviets.
La vaillante armée sud africaine ne fut aidée que du bout des doigts par les Usa. C'est en connaissance de cause qu'ils ont laissé ou fauit que la Rhodésie grenier à blé de l'Afrique devienne la dictature sanguinaire d'un peuple affamé, depuis lors (Zimbabwé).

Robert Marchenoir

@ RR | jeudi 11 avr 2019 à 18:47

Ravissant, également :

"Fidel Castro n'était pas communiste au départ, ce n'est qu'à la suite du manque de soutien de la part de l'Occident dans sa lutte pour renverser le régime maffieux de Batista, et du seul soutien (évidemment intéressé) de l'Union soviétique qu'il l'est devenu. Une fois de plus, les dirigeants du 'monde libre' ont fait n'importe quoi."

Celle-là, je ne l'avais jamais entendue... et pourtant, je m'en suis tapé, des sottises !

Donc voilà : on a un régime communiste dictatorial mis en place par un tyran sanguinaire, qui a duré des décennies et dure encore, et ce n'est pas sa faute à lui, ni celle du communisme. C'est la faute à l'Occident, ennemi juré du communisme, qui ne l'a pas assez soutenu ! Si l'Occident avait soutenu Fidel Castro, il serait devenu un gentil démocrate ultra-libéral, pelucheux de partout !

Quand l'Occident fait un truc, il a tort, et quand il fait l'inverse, il a tort aussi ! Dans tous les cas de figure, le reste du monde est irresponsable, n'a aucun rôle dans la marche des événements. C'est toujours l'Occident qui tire les ficelles. Si Monique se foule une cheville à Ouagadougou, c'est la faute des Occidentaux ! Toujours !

Vous noterez que ce genre d'explication paranoïaque du monde est exactement celle de l'antisémitisme. Un coup les Juifs n'ont pas vraiment été exterminés, un coup ils l'ont quand même bien cherché, un coup, en fait, ils étaient d'accord avec Hitler, lequel est un peu le fondateur d'Israël. Mais dans aucun cas, l'Allemagne nazie ne serait vaguement responsable du massacre des Juifs.

C'est exactement la vision du monde de la classe dirigeante russe actuelle : si la Russie est dans la mouise, ce n'est pas en raison d'un siècle de communisme précédé d'un millénaire et demi de tyrannnie, ce n'est en rien dû aux choix qu'elle a faits après la chute de l'URSS, c'est parce que les Occidentaux ne l'ont pas assez aidée !

Les Russes sont de blancs agneaux tombés du nid ! de pauvres innocents martyrisés par le monde entier ! ils ne sont responsables de rien, ils sont nus et tout le monde leur en veut !

Ça marche aussi avec les musulmans, les Noirs, etc. Ce qui est fascinant, c'est que le long sanglot de l'homme blanc se poursuit. Pourtant, le livre a été écrit il y a maintenant 36 ans. Il semble que beaucoup d'Occidentaux ne puissent supporter la décadence de leurs civilisation sans calmer la douleur par la drogue mentale de la haine de soi.

Dominique

@ Robert Marchenoir
Mes commentaires montrent que mon respect des Américains et leur Constitution est total.

Vous dites donc n'importe quoi.

Et également des Britanniques, des Canadiens, des Australiens et jusqu'aux Neo Zélandais venus à notre secours et dont tant de soldats sont morts en Europe.

Vous devriez lire dans les Editions du Trident un ouvrage sur ce qui est maintenant appelé partout la théorie du complot.

Cette théorie est devenue un fait avec la CITY et WALL STREET qui contrôlent les USA, via effectivement le Shadow Gvt et le Deep State.

Et vous pouvez consulter des sites américains pour cela. Aux USA la parole est (encore) libre. S G et D S y sont expliqués.

Vous devez être déçu du Rapport MUELLER qui exonère Trump de collusion avec les Russes. Si le nouveau Procureur General BARR fait son travail, qu'il a annoncé, beaucoup du S G et du D S tomberont, compromis dans l'espionnage politique de la campagne de Trump ; jusqu'à Clinton - rien qu'avec le dossier monté par l'ancien espion britton Steele - et Obama dont un proche conseiller va être inculpé.

#

Comme je voulais faire court dans mon commentaire - qui rebondissait sur les USA mentionnée par Jean-Gilles Mallarakis concernant les Vénézuéliens et leur régime communiste - je ne suis pas entré dans les détails concernant ce général américain.
Car ceux qui auront lu (mon commentaire) connaissent le valeureux général PATTON qui voulut CONTINUER sur la lancée des troupes pour balayer les armées soviétiques epuisées et mal ravitaillées.

Après le 8 mai 1945 et la r€dition de l’Allemagne, il dit aussi : " Nous nous sommes trompés d’adversaires " ce qui lui fit perdre le commandement de la 3ème Armée poste de gouverneur militaire de Bavière.

Les choses étaient donc très sérieuses. Oui dans une guerre les généraux valeureux ont leur mot à dire : ce sont des stratèges et ils savent ce qui est possible ou pas.

Sans le savoir vous dites vrai : PATTON fut tué, écrasé par un camion militaire en décembre 1945 à Heidelberg... Des historiens américains ont présenté la thèse de son assassinat. Si vous voulez vous recueillir, PATTON est enterré au Luxembourg.

PATTON n'était pas seul : CHURCHILL dit " We killed the wrong pig ". On lui laisse la responsabilité de son propos. Je dirai plutôt qu'il y avait two pigs. Malheureusement Roosevelt était malade (et De Gaule pressé de gouverner avec ... les communistes.)

Si les USA - puissance atomique - avaient voulu libérer toute l'Europe et peut être y compris l'URSS la tâche était à leur portée tellement les armées nord américaines, anglaises et des ex dominions étaient alors puissantes, et aussi en Asie à l'est de l'URSS.

Sur terre, dans l'air, sur mer la supprématie occidentale étaient totale. La tenaille eut été possible sur l'URSS. Elle a forcément été étudiée par les états majors.

Tout était détruit en Russie jusqu'à l'Oural et Staline avait jeté toutes ses forces pour atteindre Berlin, avec peine, les approvisionnements étaient mal assurés. Les troupes combattaient à forcdee vodka et des pistolets des commissaires politiques dans leurs dos.

Ce ne fut pas une faute mais un crime politique à mon avis, car nécessairement le S G et le D S savaient ce qu'ils faisaient : ils n'ignoraient pas le sort tragique qui serait fait à la moitié Est de l'Europe occidentale qu'ils ont DÉCIDÉ DE DONNER aux Soviétiques. Sans même tenter de faire retourner l'Armée Rouge vers la Russie !
L'Autriche fut sauvée in extremis.

Toute chose égale par ailleurs ils ont donné l'Europe de l'Est comme De Gaulle donna ler Sahara au FLN.

Les USA remirent même aux Soviets une armée qui s'était constituée de Russes anti rouges, et combattaient les rouges ! La honte totale...

L'Histoire est plus intéressante que vos poutinesqueries, et autres pirouettes de parleur qui écrit sans savoir.
J'ai fait ce commentaire suite à vos dénigrements, qui font que je ne vous lis plus.

Comme dit le patron de l'Insolent " Les faits sont sacrés, et les opinions somt libres".

RR

@ Dominique

J'ai bien lu vos précisions très intéressantes. J'étais bien-sûr au courant des faits en général mais pas des détails que vous mentionnez.

Sinon, il y avait une certaine entente entre les États-Unis et l'URSS pour le partage du monde et singulièrement de l'Europe que démontrent entre autres Bordiot dans "Une main cachée dirige" et le patron du blog lui-même dans "Yalta et la naissance des blocs". L'Europe devenant pour reprendre l'expression d'Alain de Benoist dans "Orientations pour des années décisives" un condominium duopolistique russo-américain.

RR

@ Robert Marchenoir


À quoi bon vous répondre ?

Vous dites tellement n'importe quoi sur tout.

Je ne saurai trop vous conseiller de passer un peu moins de temps à écrire des messages sur les blogs et de vous adonner à des activités distractives et bonnes pour la santé telle que le sport (après avis médical positif).

Dominique

https://www.breitbart.com/national-security/2019/04/12/ngo-says-venezuela-deadlier-syria-worst-humanitarian-crisis-history-americas/

Nouvelles sur le Vénézuéla : la " pire crise humanitaire qu'aient connue les Amériques".

Dominique

https://www.reuters.com/article/us-usa-pompeo-chile/pompeo-says-us-wont-quit-fight-in-venezuela-defends-sanctions-idUSKCN1RO0BF

La position et les actions officielles actuelles des USA selon le Secrétaire d'État (ministre des affaires étrangères) des USA, Mike Pompeo.

J'ai trouvé cette information dans le site ANTIWAR.
Antiwar comme son nom l'indique milite contre les guerres menées par les USA, et s'affiche être LIBERTARIEN. On y trouve des faits et des opinions sur les conflits, particulièrement où les USA sont impliqués.

L'ancien sénateur libertarien Ron PAUL s'y exprime régulièrement.
Les opinions libertariennes sont d'autant plus intéressantes, à mon avis, qu'elles peuvent parfois nous déconcerter fortement ; du fait que les Libertariens prônent la liberté ABSOLUE de l'individu, et la primauté de l'individu sur l'État considéré comme opresseur par essence.

RR

"les Libertariens prônent la liberté ABSOLUE de l'individu, et la primauté de l'individu sur l'État considéré comme oppresseur par essence."

C'est aussi ce que disait Bakounine. Je dois dire que l'État nous persécute tellement dans tous les domaines (du racket fiscal à la répression exercée contre les Gilets jaunes en passant par la privation de nombre de libertés) que je me rapproche de plus en plus de ces opinions.

Chibounidia

@RR
http://fr.liberpedia.org/Libertarien

Dominique

@ RR
Si le mouvement libertarien vous intéresse, allez sur le site de Ron PAUL pour lire et écouter une opinion libertarienne sur les questions politiques, économiques, sociales etc.
Et lire Ann RAND, l'inspiratrice (+).

Chibounidia

@ Dominique.

Ce n'est pas le mouvement "libertarien" (anglicisme/américanisme) mais "LIBÉRAL" (voir http://fr.liberpedia.org/Libertarien et tous les liens). Quant à AYN Rand, elle est une composante de la pensée libérale contemporaine, mais elle n'en est pas du tout l'inspiratrice et à certains égards on peut parfaitement être libéral et se passer d'elle (et au passage, la pensée de Ron Paul n'a pas grand-chose à voir avec Ayn Rand…). C'est plus une grande romancière, avec un souffle remarquable, qu'une grande théoricienne, même si elle a apporté des contributions non négligeables. Mais par ailleurs, elle s'est fourvoyée, du point de vue libéral ("libertarian" en américain), de nombreuses façons. Voir http://fr.liberpedia.org/Ayn_Rand + http://fr.liberpedia.org/Les_enseignements_philosophiques_de_Ayn_Rand + http://fr.liberpedia.org/Ayn_Rand/Critique

Dominique

@ chibounidia
Ce sont vos opinions.
NB : le mot "liberal" américain est, aux USA, le gauchisme de chez nous.

Dominique

https://www.thenewamerican.com/usnews/constitution/item/32011-mike-pompeo-vs-rand-paul-on-president-s-presumed-power-to-make-war

Rand PAUL est un membre du sénat des USA. Elu républicain, il est
libertarien comme son père Ron PAUL.
Il réfute ici au président des USA le droit d'attaquer l'IRAN sans obtenir au préalable l'accord du Sénat. Les autres sénateurs républicains et démocrates n'y voient pas de problême.

On comprend mieux la position de ce sénateur sur la déclaration de guerre, lorsqu'on sait qu'il est libertarien.
Les candidats libertariens ne sont pas suffisamment nombreux pour être élus dans un scrutin uninominal à 1 tour. Mais, élus sous l'étiquette républicaine, ils s'expriment au Sénat dans un groupe républicain : The Freedom Caucus.

RR

@ Chibounidia et @ Dominique


Merci !
On va regarder ça.

Dominique

https://www.libertarianism.org/publications/essays/introducing-libertarianism-reading-list

Une bonne clé pour essayer de comprendre le libertarianisme, au delà des notions de droite et de gauche française. Les positions libertariennes peuvent être inacceptables notamment pour les Chrétiens, tellement la liberté et la propriété individuelles sont au coeur du Libertarianisme, par exemple la propriété de son propre corps.
L'initiative de ce site revient au Cato Institute américain. BASTIAT - édité aux Trident - fait parti des sources, comme Ann RAND.

Wikipedia fournit en français une bonne présentation. Il énumère les partis libertariens, récents, dans les pays anglo-américains, (plus de 500.000 membres aux USA) pays très attachés à la liberté individuelle et à la limitation des rôles de l'État. Un parti en France issu de l'ADEL.
Wiki éclaire bien les acceptions contraires en France et USA du terme "liberal" : ce point est important.

Merci à J-G M de permettre de discuter ici du libertarianisme qui imprègne fortement la société américaine. Puisque ce qui se passe là bas nous concerne tôt ou tard : ce mouvement complexe est un rempart aux "liberals" ( = socialo communistes et mondialistes) qui ont envahi le parti Démocrate américain.

Robert Marchenoir

@ Dominique | vendredi 12 avr 2019 à 20:58

Vous pourrez bavarder tant que vous voudrez, je constate une chose : c'est l'Occident que vous accusez des méfaits des communistes. Vous inversez systématiquement les responsabilités.

Tous les coupages de cheveux en quatre que vous pourrez accumuler ici, toutes vos tentatives de détourner l'attention, ne changeront rien à ce fait.

Au contraire, ils nous fournissent un éclairage supplémentaire sur vos préférences, qui sont, en réalité, solidement ancrées à gauche : pro-communistes, et pro-arabes, sous des couverts réactionnaires.

Votre déploration de la prétendue destruction du Koweit par les Etats-Unis (inversion des responsabilités, à nouveau : c'est l'Irak qui a envahi le Koweit, et les Américains étaient les alliés du Koweit dans la contre-offensive qui a été autorisée par l'ONU !) -- cette déploration a pour principal motif la défense des Palestiniens. Je vous cite :

"En fait le Koweit était le SEUL pays au monde à avoir sur son sol une 'ambassade palestienne', à la demande d'Arafat. Le Koweit fut donc détruit par la coalition de la 1ère guerre, et non libéré."

"J'appris que la diaspora palestinienne occupait quasiment tous les postes techniques au Koweit, j'ai oublié leur nombre impressionnant. Cette diaspora finançait le Fatah, d'Arafat. Après la destruction du Koweit : plus d'avions français ni de Palestiniens."

Si seulement... hélas, les "Palestiniens" sont toujours là, et bien là.

Toujours là, également, le tropisme français pro-arabe et pro-musulman, y compris à droite et à l'extrême-droite.

Vous prétendez :

"Mon respect des Américains et leur Constitution est total."

Mais bien sûr. Accuser systématiquement les Américains des méfaits commis par leurs ennemis, et dédouaner systématiquement ceux-ci de toute responsabilité, c'est évidemment leur manifester du respect. Je crois qu'ils se passeraient volontiers de votre respect, à cette aune-là.

Et bien sûr, il faut une fois de plus que vous manifestiez votre soutien à la kleptocratie mafieuse russe tenue par le KGB -- toujours sans vous sentir obligé de fournir le moindre argument à l'appui de vos insultes à l'égard de ses adversaires, naturellement :

"L'Histoire est plus intéressante que vos poutinesqueries, et autres pirouettes de parleur qui écrit sans savoir."

Tactique typique des poutinistes français, qui jappent instantanément aux mollets de quiconque ose ne pas dire que du bien de leur petit poutinou d'amour, mais qui ne vont jamais jusqu'à expliquer leur inébranlable tendresse envers ce régime dictatorial et impérialiste.

Nous attendons impatiemment que vous partagiez ici un peu de votre immense "savoir" sur la Russie contemporaine. S'il est à l'aune de ce que vous "savez" des responsabilités respectives du communisme et du libéralisme occidental, ça risque d'être rigolo.

Dominique

https://www.freedominthe50states.org/

Pour en terminer avec le libertarianisme, du moins en son contraire absolu d'un régime comme celui du VÉNÉZUÉLA, voici le classement libertarien des 50 pays des USA selon le degré de LIBERTÉ (de dizaines) de critères étudiés : fiscalité, mariage, enseignement, alcool, etc.

La progression annuelle ou le recul, est mesurée. Et les conseils du CATO Institute fournis à chacun des 50 États pour progresser !

A la tête : la FLORIDE a le plus de libertés. Signalons pour l'exemple qu'il n'y a PAS D'IMPÔT sur le revenu en Floride :-)

À la queue : la CALIFORNIE a le moins de libertés. Ce qui étonnerait beaucoup de Français.

Une étude libertarienne époustouflante... dont nos Cours des Comptes devraient s'inspirer. Les détails des notations (libertariennes), et les pondérations sont fournis. L'ensemble est téléchargeable.

Dominique

https://libertarianisme.fr/2015/03/03/la-liberte-economique-dans-le-monde-en-2015/

Le VÉNÉZUÉLA, Cuba et la Corée du Nord sont en fin de classement, dans l'étude de la (seule) liberté économique dans le monde.

Etude effectuée par la HERITAGE FOUNDATION américaine, rapportée ici par un site libertarien français.

RR

Je ne connaissais Ron Paul que de nom et je ne m'y étais jusqu'alors jamais intéressé.
Je viens déjà de consulter

http://www.campaignforliberty.org/about/

et j'y trouve par exemple la dénonciation d’une part des officines qui imposent leur politique alors qu'elles n'ont aucune légitimité démocratique, et d’autre part des engagements militaires extérieurs sans intérêt pour le peuple. Ajouté à la promotion des libertés individuelles (dont celle d’entreprendre, de se défendre) voilà qui est positif.


Sur Ayn Rand, je retiens déjà sur

http://fr.liberpedia.org/Les_enseignements_philosophiques_de_Ayn_Rand

"La contribution essentielle de Ayn Rand à la philosophie consiste en effet dans une théorie des concepts comme fondés sur l’expérience de la réalité et construits à partir de celle-ci. "

Excellent, ça rejoint la démarche d’Aristote pour qui la théorie doit procéder de la pratique et non point la pratique de la théorie. À rapprocher de l'empirisme organisateur de Maurras mais dont il fit mauvais usage (cf. Bertrand Renouvin, La République au Roi dormant). C’est la démarche du scientifique qui vaut autant en physique qu’en politique et en économie. Comme le rappelait souvent Guillaume Faye, c’est fondamental. J’ajoute que c’est le non-respect de cette démarche pour cause d’utopie qui est à la source de la politique catastrophique menée par « nos » dirigeants successifs.


À suivre.

RR

Pour en revenir au Koweït, son annexion par l'Irak était synonyme pour les koweïtiens et surtout pour les koweïtiennes de libertés inexistantes dans l'émirat. Une intégration dans une république arabe laïque (l'islam n'étant pas renié mais réduit à son caractère confessionnel) et démocratique. Mais cela contredisait les intérêts financiers anglo-saxons.

La Seconde guerre du Golfe provoquant quant à elle le chaos de l'Irak devenu un foyer du terrorisme islamique (tout comme la Lybie après l'agression de ce pays par Sarkozy qui fut de très loin le pire de "nos" présidents) montre ô combien les politiques d'intervention extérieure et d'agression anglo-américaines sont dangereuses. Il s'en est fallu de peu que la Syrie subisse le même sort. De ce point de vue, on peut dire que la contre-intervention russe s'est révélée salutaire.

Dominique

@ RR
Bonne route sur les sites libertariens et n'oubliez pas de lire Bastiat aux éd. du Trident :-)

Dans une société libertarienne, par définition :-)
1 - une cathédrale ne pourrait appartenir à l'État :-)
2 - l'évéché aurait passé un contrat commercial avec une société privée de pompiers spécialisée dans les grandes constructions :-)
3 - la compagnie d'assurances privée couvrant le dommage incendie et accidents :-)
(je doute que les édifices religieux de tous ordres soient assurés IARD par l'État,les régions ou les villes, d'oú les appels à la générosité pour pallier à l'incompétence)....
4 - aurait conseillé qu'une entreprise privée spécialisée pose des systèmes anti-incendie adaptés (sans eau) dans la charpente, et des postes de pompiers (avec eau) aux sommets des tours et autour du site :-)
5 - et permettant de diminuer la prime d'assurance :-)

Ceci pour montrer, concrêtement sur ce cas réel dramatique, les avantages réels des vrais systèmes à base de privatisation et de libertés des contrats.

Hélas notre système étatiste en est l'opposé, d'où l'incendie de la cathédrale de Nantes en 2015 et hier NOTRE DAME de Paris, essentiellement dus à une cascade d'incompétences impardonnables de fonctionnaires, surtout dans la prévention.

Même le fonctionnement de l'Elysée est interrompu !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)