Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« L'effet Notre Dame | Accueil | Des casseurs sachant casser »

jeudi 18 avr 2019

Commentaires

jacques Carbou

Une remarque à propos du Venezuela et du referendum révocatoire d'août 2004. L'opposition avait certes obtenu les signatures nécessaires pour déclencher le referendum, ce qui avait rendu Chavez furieux. Mais le résultat du referendum a été très discuté car les soupçons de fraude existaient. Jorge Rodriguez, à l'époque président du CNE -conseil national électoral - s'était plusieurs fois contredit sur les chiffres des résultats. Il semble bien que, dès 2004, Chavez et le parti qui le soutenait a mis en place des procédures pour s'assurer la victoire à toutes les élections: contrôle des listes et des votants pour aller chercher en fin de journée ceux qui ne se sont pas déplacés; aller les chercher dans des cars spécialement affrétés; distribution de nourriture et même d'argent pour inciter à voter dans le "bon sens". Toutes les méthodes utilisées ensuite par Chavez et son successeur.

RR

"(…) les néo-fascistes du MSI entreprirent de s'opposer à une loi votée en 1970 autorisant le divorce."

Décidemment, le MSI n'en ratait pas une. Interdisons le divorce en France, en Italie, ou n'importe où ailleurs, et plus personne ne se mariera.


Laurent Worms

Il me semble qu'une procédure à la Suisse, en adaptant le nombre de signatures proportionnellement à la population française, ou locale comme à Paris, permettrait d'éviter un certains nombre d'abus comme ceux commis par la Mairie de la capitale concernant la circulation, vélid. etc...

Jean Michel Thureau

Selon l’article 3 de la constitution du 4 octobre 1958, la République Française est une démocratie :
“La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum”.
En pratique, les gouvernants décident de tout. Les rares référendums n’ont lieu qu’à leur initiative et sur des thèmes imposés par eux. Et, quand le résultat ne leur convient pas, ils le font annuler par un vote des élus en sens contraire.
Le 29 mai 2005, les Français ont été appelés à voter pour ou contre la ratification d’un traité établissant une Constitution pour l’Europe. 54,68% des votants ont répondu NON. Pourtant, dès février 2008, on a déjugé les électeurs et mis en place un traité proche de celui qu’ils avaient refusé en 2005.
La République Française est donc une démocratie représentative dont les dirigeants prennent toutes les décisions souverainement et en dernier ressort, c’est à dire un régime intégralement autoritaire.

La France n'est pas un exemple unique loin de là. Il n'y a pas loin de 190 dictatures des élus labellisées "démocraties représentatives" dans le Monde (sur environ 200 états).

Les gilets jaunes ont demandé le RIC qui est une forme de démocratie directe. Finalement les Gaulois sont moins hostiles aux réformes que le pouvoir.

Étonnant non ?

Dominique

" Savent ils de quoi ils h ? " ... Après plus de 2 siècles de quasi continuité révolutionnaire ? Qui parmi ceux qui sont aux manettes sait de quoi il parle ? Même pas au Conseil d'Etat dans son mode de désignation.

Oui les RIP ou RIC ne peuvent fonctionner que dans une démocratie rôdée, ce que la France n'est PAS.

La Suisse est une démocratie qui fonctionne bien. Tant les élections, que les votations (=référendum) qui y sont fréquentes.

Aux USA, les citoyens votent fréquemment : chacun des 50 états a son gouvernement, son congrès, son procureur général. Les sheriffs des comtés sont élus. Etc. En moyenne un état c'est 7 millions d'individus. Chez nous c'est 65 M.

Au niveau fédéral le président est élu pour 4 ans. Et dès la fin de sa 2ème année les Représentants sont renouvelés, et aussi les Sénateurs en partie.
Chaque futur ministre fait l'objet d'auditions du candidat du président, par le Congrès, suivies d'un vote. Voilà un système démocratique.

En France le président les nomme par fournées, sans aucun contrôle par le législatif. Donc 5 années de pouvoir absolu de l'Elysée, avec 5 années de majorité godillotte. Pour 65 millions d'habitants !

Vous avez raison il faut étudier ce qui fonctionne à l'étranger pour mettre en place la DÉMOCRATIE chez nous. Et non s'occuper de slogans improbables.

Merci J-G M vous nous ramenez à l'essentiel.

RR

Un texte intéressant d'Alain de Benoist sur les différentes formes possibles de "démocraties", extrait de son ouvrage "Critiques-Théoriques" paru il y a près de vingt ans:

https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/alaindebenoist/pdf/democratie_representative.pdf

(c'est un peu un résumé du petit livre qu'il avait écrit sur la question dans les années 80)

Dominique

@ RR
Merci pour ce pdf de 6 pages qui se lit aisément. ADB n'y fait pas vraiment l'analyse (du respect ou non) de la séparation des 3 pouvoirs.

Le biais de la représentativité peut être corrigé en partie par des élections rapprochées : aux USA les membres du Congrès retournent devant les citoyens tous les 2 ans.

Il a aussi la subsidiarité : toujours aux USA il y a 50 états avec gouvernement, congrès et ministre de la justice.

La France ne permet pas d'apprécier la démocratie représentative : ni subsidiarité, ni séparation des 3 pouvoirs : législatif qui légifèrerait, exécutif qui exécuterait, judiciaire qui surveillerait, ni élections rapprochées. De plus le communisme a étatisé depuis 1945 les secteurs qui ne le regarde pas les états : économie, santé, enseignement, etc. Et maintenant c'est moi-jupiter-qui-fait-tout !

Regardons des pays qui MARCHENT BIEN en Europe, comme le suggère J-G M avec la Suisse. Et en plus c'est en 3 langues... je savais bien qu'il me manquait l'Italien. :-)

Dominique

https://www.heritage.org/index/ranking

Si ceux qui envisagent une sixième république vise la place du Vénézuéla au classement de la liberté économique, la France a déjà fait la moitié du chemin :
1er Hong Kong indice 90
71ème France indice 63
174ème Vénézuéla indice 25

Dominique

https://www.heritage.org/index/country/france

France entre Philippines et Dominique

RR

@ Dominique


Le texte d'Alain de Benoist est relativement court et n'est pas une analyse complète, mais c'est le seul disponible, son livre sur la démocratie étant épuisé depuis longtemps (mais peut-être disponible en occasion; je n'ai pas cherché car je l'ai acheté à l'époque de sa parution).

Sinon, entièrement d'accord avec vos observations.

Par ailleurs Michel Drac avait évoqué la question de la démocratie à l'occasion d'une intervention dans un cercle d'Action française, signalant sa différence avec la conception maurrassienne de rejet de la démocratie. C'est ici:

https://www.youtube.com/watch?v=4CIP6TyrW3U

RR

Le livre d'Alain de Benoist "Démocratie: Le problème" disponible ici en anglais (on m'excusera, mais je n'ai pas le temps d'en faire une re-traduction en français):

http://the-eye.eu/public/Books/4chan_pol_Archives/PDFs/Miscellaneous%20Unsorted/pol/pol%20books%2012%20-%20june%202016/The%20Problem%20of%20Democracy%20-%20Alain%20de%20Benoist%20%281985%29.pdf

(le livre n'étant plus et ce depuis longtemps disponible à l'achat et visiblement sans projet de réédition, je ne pense pas qu'Alain de Benoist puisse me reprocher de donner ce lien)

minvielle

A noter les 650.000 demandes de divorce la première semaine de la loi italienne de 1970.

Dominique

https://france-police.org

28 policiers se sont suicidés depuis début 2019. Un policier désespéré sacrifie sa vie tous les 4 jours ! Deux fois plus que l'an passé... Et pas de responsable ?

En ce dimanche de Pâques Jour du Résurection de Dieu Le Fils, prions pour tous les désespérés.

RR

@ Dominique


La responsabilité des suicides dans les rangs de la Police comme dans le rang des agriculteurs incombe exclusivement (sauf motivation sans rapport direct ou indirect avec la profession) aux pouvoirs politiques successifs qui mènent une politique nous conduisant à la catastrophe dont les événements actuels ne sont que des prémices.

Les « forces de l’ordre » quant à elles ont fait globalement (certains de leurs membres se sont mis en arrêt) la grave erreur d’obéir aveuglement aux ordres du pouvoir antidémocratique actuellement en place au lieu de faire-part de leurs objections par la voie par exemple de leurs syndicats, quant à la répression des Gilets jaunes – ces derniers rappelons-le prônaient au début du mouvement la fraternisation avec elles – dénoncée même par les instances internationales !
On arrive désormais à une situation dramatique : nombreux Gilets jaunes pacifiques mutilés favorisant une récupération du mouvement par l’extrême-gauche traditionnellement « anti-flics ».
Cette situation a été dénoncée par des CRS en activité ou désormais retraités :
http://www.frontsyndical-classe.org/2018/12/un-crs-temoigne-on-nous-donne-l-ordre-de-laisser-casser-pour-que-le-mouvement-devienne-impopulaire.html
https://www.ladepeche.fr/article/2019/01/21/2944212-violences-policieres-un-ancien-crs-fait-le-buzz-sur-internet.html
La droite conservatrice va bien-sûr nous dire que ce sont des Rouges voire des traitres, il n’empêche, quelques soient leurs opinions politiques, eux ont été sur le terrain et savent de quoi ils parlent, et c’est quand même cela qui compte. Ces policiers ou anciens policiers auront d’ailleurs un rôle très important à jouer le jour où un pouvoir démocratique responsable engagera la réconciliation ; les auteurs des exactions les plus graves devront quant à eux rendre des comptes devant la Justice.

Nous vivons une situation dramatique explosive qui peut devenir totalement incontrôlable notamment si les « cités » décident d’« intervenir » en force.

Dominique

@ RR
Je prends le risque de vous dire que l'ouvrage ADB n'est pas assez pratique... Ceci dit trop rapidement. Je préfèrerais une présentation de ce qui marche ou pas dans des démocraties contemporaines.

La SUBSIDIARITÉ : 50 États aux USA.
Et 26 (!) États en SUISSE.
Je viens de découvrir avec stupéfaction ces 26 ÉTATS pour la CONFÉDÉRATION Suisse. Avec parlementaires élus, exécutif élu, et un pouvoir législatif à chaque niveau :

- l'État confédéral
- les 26 États (cantons)
- les 3.000 Communes

Les 26 États lèvent les impôts et les 3.000 Communes également.

L'État confédéral a très peu de pouvoirs, et tous régaliens.

La SÉPARATION des pouvoirs apparait réelle.

Le site www.ch.ch présente l'architecture de leur démocratie et son fonctionnement. Et un INDEX étonnant permet d'aller dans les détails.

Au final : très peu d'Etat et beaucoup de liberté individuelle.

Les référendums de LOIS et d'INITIATIVES s'insèrent dans cette architecture de démocratie. Le site www.ch.ch liste les votations depuis le début au 19ème siècle jusqu'à aujourd'hui !

On peut ensuite lire la Constitution.

L'économie est libérale : les cantons ne nationalisent pas les entreprises. La santé par exemple échappe aux Etats ! (un référendum récent a rejeté un projet de collectivisation). Bienheureux les Suisses !

On comprend mieux leur richesse, et le fait qu'ils aient échappé aux deux guerres tellement leurs systèmes défensifs étaient redoutables. La Suisse produit ses armes très sophistiquées. Chaque citoyen reste soldat milicien et garde son arme chez lui. C'est le 1er pays au monde pour la détention d'armes individuelles. Taux de criminalité le plus faible.

Le pays est classé 5ème / 180 dans l'indice de libertés économiques de la Hertage Foundation. Je le place en 3ème car Hong Kong et Singapour sont des villes.

Un modèle anti-France sans doute réussi, sans le défaut du fédéralisme américain, dont l'échelon fédéral est devenu hypertrophié, cause plus de 22.000 milliards us $ d'endettement, et met en danger la liberté individuelle.

J'attend avec intérêt que notre chroniqueur préféré ait le temps de revenir sur les RIP.

RR

@ Dominique


"Je prends le risque de vous dire que l'ouvrage ADB n'est pas assez pratique... "

Mais il n'y a aucun problème.
Le petit livre en question d'Alain de Benoist est en fait une introduction, une invitation à la réflexion.


"J'attend avec intérêt que notre chroniqueur préféré ait le temps de revenir sur les RIP."

Moi aussi. Malheureusement, il ne faut pas se faire trop d'illusions, ses écrits n'ont pas et n'ont jamais eu l'écho qu'ils mériteraient.
On m'excusera d'y revenir, mais si les Le Pen n'avaient pas grâce à l'intervention de Mitterrand monopolisé l'"Opposition nationale" (à des fins bassement alimentaires), il aurait peut être pu en être autrement.
Tout le monde a entendu parler des "Mémoires" du pitoyable fondateur de cette "dynastie" où il raconte parait-il sa "première fois" (tout à fait révélateur du personnage); en revanche qui connait les livres autrement plus instructifs (et indispensables) du patron de ce blog ? Pas grand monde. Et c'est bien là le problème: Ce sont les médiocres qui sont mis en avant, les meilleurs sont tout bonnement ignorés; forcément, ils dérangent les pouvoirs établis.

RR

D’hystériques partisans de l’abjecte Marine Le Pen s’acharnent sur Nathalie Loiseau prenant le train en marche de toutes les vierges effarouchées qui dénoncent avec force le passé de la tête de liste LREM pour les élections européennes (passé faaachiste se résumant en fait à un seul acte, celui d’avoir figuré il y a plus de trente ans sur une liste électorale estudiantine regroupant des éléments de droite et d’ « extrême-droite » pour reprendre la terminologie qu'on nous impose, bref on en conviendra, c’est du lourd).

Notre Peuple court les pires catastrophes qui peuvent finir par l’anéantir et voilà ce sur quoi on va nous rebattre les oreilles peut-être pendant toute la campagne. Mais on le sait, pour l’abjecte Marine Le Pen et ses admirateurs, la préoccupation numéro 1 (pour ne pas dire l’unique, le seul objectif – évidemment non avoué – étant de se faire élire pour les rentes financières que cela entraine) est de toujours en faire plus que les autoproclamés détenteurs du Bien par définition anti-fasciste (comme si être fasciste ou anti-fasciste avait une quelconque cohérence politique dans la société actuelle où les problématiques dans la plupart des domaines sont foncièrement différentes de celles des années 30, mais je conçois que des incultes comme le sont l’abjecte Marine Le Pen ou Mademoiselle Nièce ne peuvent pas comprendre cette évidence).

Qu’on me comprenne bien, ce n’est en aucun cas un soutien à madame Loiseau au nom de je ne sais quoi et ce pour la bonne raison que les idées actuelles (les seules qui me préoccupent) qu'elle défend sont tout à l'opposé des miennes, mais une triste constatation à mon avis nécessaire à faire de la médiocrité du débat politique français.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)