Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« Dysfonctionnement : le mot est faible | Accueil | Du désordre et de la dictature »

jeudi 21 mar 2019

Commentaires

Saint Surge

On nous rebat les oreilles avec la sévérité de la réponse judiciaire illustrée par de très nombreuses peines de prison ferme mais on omet de préciser qu'elles ne seront jamais appliquées faute de place.

Robert Marchenoir

Excellente analyse, assortie d'informations nouvelles pour moi concernant la CGT.

Dans le même ordre d'idées, un nombre significatif d'espions français au service de Moscou était choisi chez des gens n'adhérant pas officiellement au Parti communiste.

RR

Marine Le Pen, l’assurance vie du Système.


La formule est excellente. Ce n’est pas parce qu'elle est de Jean-Luc Mélenchon (débat télévisé du 20 mars 2019) qu’elle est fausse. Il faut au contraire la reprendre en la rendant plus complète : « Les Le Pen, l’assurance vie du Système ».

Quand les Français le comprendront-ils enfin, telle est la question qui se pose. Car tant qu’ils ne le comprendront pas, aucune alternative au « macronisme », autrement dit à la dictature cosmopolite et affairiste ne sera possible.

De fait, j’invite tous ceux qui l’ont compris à la répéter en permanence, argument à l’appui: Un ou une Le Pen présent => victoire assurée pour celui qui lui est opposé y compris lorsqu’il est le pire pour le pays, exemple récent : Emmanuel Macron.
Il en va de l'avenir de notre Pays qui est c'est le moins qu'on puisse dire très gravement menacé.

(le Rassemblement dit national ne sera jamais une alternative crédible tant qu'il comptera dans ses membres ou ses soutiens un ou une Le Pen)

RR

Ian Brossat est responsable d'une véritable persécution des propriétaires à Paris, je ne parle pas des gros qui eux - c'est le moins qu'on puisse dire - ne sont pas à plaindre, mais des petits. Ainsi par exemple j'ai connu une femme retraitée (aujourd'hui décédée) qui moyennant travail puis économies avait péniblement réussi à acquérir un studio deux pièces pour y vivre, ainsi - quelle richesse ! - qu'une petite chambre au sixième étage dans le même immeuble, destinée cette dernière à y mettre des affaires qui l'encombraient. Cette femme sans autre ressource qu'une modeste retraite et qui bien entendu n'était à la charge de personne et s'acquittait de tous ses impôts a eu droit un jour à une visite de je ne sais quel service de la mairie en raison de la non-occupation de sa chambre au sixième. Heureusement pour cette brave femme, une fois les mesures prises par l'agent (à notre charge lui) de la pièce, il s'avéra que sa surface était trop petite pour entrainer une injonction de location (ou de vente).

Nous cumulons: dictature cosmopolite et affairiste au sommet de l'État, et par dessus le marché (si j'ose dire) dictature communiste à l'échelon de la commune (grandement facilitée précisons-le pour cette dernière par des LOIS COMMUNISTES venues du haut telle la loi SRU, LOIS JAMAIS ABROGÉES PAR LA DROITE CONSERVATRICE).

RR

D’après un récent sondage 41 % des Français se sentiraient nationalistes :
https://www.youtube.com/watch?time_continue=206&v=P2mO42uvlMg

Prudence. Qu’entendent ces Français par nationaliste ?
Faire preuve d’un chauvinisme exacerbé lors de la Coupe du Monde de football ? Se prendre d’amour pour la Marseillaise ? Rappelons tout de même à ce sujet que le sang impur devant « abreuver nos sillons » (sic !) n’était autre que celui des non-ralliés à la Révolution. Prôner la « préférence nationale » ? (c’est cette option que sous-entend ce sondage).

Cela fait bien longtemps déjà, le patron de ce blog avait expliqué en détail ce qu’est le nationalisme et ce qu’il n’est pas.

Sceptique quant au sondage, Jean-François Kahn nous dit : "Dans ce cas-là Le Pen devrait faire 60 %".
Non M. Kahn. Comme je l’ai déjà écrit ici même, il y a très souvent contradiction entre d'une part l’opinion des Français sur les questions qui se posent à eux et auxquelles ils ont souvent les bonnes réponses et d'autre part leurs votes aux élections pour des hommes ou des partis dont les réponses à ces mêmes questions sont systématiquement radicalement différentes. Par ailleurs – et c’est fondamental – les Le Pen sont une grossière caricature des idées qu’ils prétendent défendre ou qu’on leur attribue. Les Français les plus lucides le perçoivent. On ne saurait raisonnablement se doter de tels porte-paroles en raison de leur nullité, de leur arrogance et de leur malhonnêteté (pas seulement intellectuelle d’ailleurs), et qui sont l’assurance vie du Système.

RR

"Cela fait bien longtemps déjà, le patron de ce blog avait expliqué en détail ce qu’est le nationalisme et ce qu’il n’est pas."

Plus précisément dans une brochure doctrinale destinée à ceux qui soutenaient son action dans les années 80 (et non sur ce blog comme mon propos pourrait le laisser supposer).

Petite réponse
Je ne suis - bien évidemment - nullement l'inventeur, ni le théoricien, du nationalisme ! La définition remonte à Maurice Barrès. J'ajoute que tout en ayant milité toute ma vie, en effet, pour une certaine forme de "nationalisme" je ne partage pas toutes les opinions véhiculées sous cette étiquette. Aujourd'hui, elle ne me fait évidemment pas peur, s'il s'agit par exemple de défendre l'enracinement [cher à Barrès] mais je la crois porteuse de trop d'ambiguïtés pour la reprendre à mon compte sans inventaire.

RR

Sur le nationalisme:

Encore plus précisément, il s'agit du n°6 du cahier Troisième Voie chapitre "Patriotisme et nationalisme" où vous précisiez l'historique et la véritable signification de ces termes du moins pour ce qui concerne la France. C'était au moment du bicentenaire de la Révolution française dont ce même cahier tentait d'expliquer le pourquoi de la Révolution (référence à la thèse d'Emmanuel Beau de Loménie) et le contenu (au sommet la Déclaration des Droits de l'Homme). En conclusion, en retenir quoi pour une seconde révolution… C'était à l'époque où nous étions tous encore plein d'illusions, si je puis dire.
J'ai ce cahier que je considère avant tout comme un petit livre "d'Histoire" en bonne place dans ma bibliothèque au même titre que l'Histoire de France de Jacques Bainville.

Sinon, je suis à 100 % d'accord avec vous sur votre conclusion à propos de l'étiquette "nationaliste":
"je la crois porteuse de trop d'ambiguïtés pour la reprendre à mon compte sans inventaire."

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)