Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« De la crise au sein du pouvoir exécutif | Accueil | Une année de tempêtes »

vendredi 21 déc 2018

Commentaires

Duracuir

Certains verrouillent, les autres dérouillent.

Dominique

La pratique du référendum me semble réservée à des sociétés démocratiques. Je prends pour cela la Suisse en exemple. De plus elle demande du temps pour que les débats soient dépassionnés. Ce ne sera donc pas le remède pour notre malheureux pays, devenu un millefeuille de problèmes gravissimes et occultés. Ils ont été exposés par L'Insolent depuis des années, nous sommes au bord de l'agonie et des explosions ; dont celle des G J

Je ne vois qu'une solution : décommuniser défranc-maçonniser et désénarquiser la France. Faire revenir les capitalistes grands et petits pour privatiser c'est à dire que l'État vende TOUT ce qui n'est pas régalien : à commencer par les hôpitaux, et le système d'assurance sociale (les Suisses ont plus de 200 caisses médicales concurentielles), établir les retraites par capitalisation, la Sncf évidemment, Renault aussi, bref tout ce qui n'est pas du domaine de l'État. J'y inclue écoles lycées et universités.

Aussi rétablir une police, une justice dignes de notre pays (sans ses réseaux franc - maçons) statuant rapidement et avec la responsabilité des fonctionnaires (juges notamment) peut être copier les modèles anglo saxons.

Pour cela décréter un état d'urgence économique - nous sommes face à des deficits budgétaires de 37 pour cent des recettes de l'Etat et plus de 2.000 milliards de dettes- qui permette de freiner les importations le temps que nos industriels, artisans et agriculteur LIBÉRÉS des fardeaux sociaux et fiscaux reconstruisent librement notre économie.

Il y a aussi des détails qui n'en sont pas :comme rebâtir un système éducatif (privé) qui ne soit plus une fabrique de chômeurs marxisés. Et redonner aux professionnels la main sur l'apprentissage.

Tout ceci ne peut se faire ni avec les institutions actuelles, ni avec leurs "acteurs" - au sens de la Comédie du Spectacle de Debord - communistes, franc - maçons et énarques.

Un régime de transition dotés de tous les pouvoirs (Art 16) par des hommes de culture ayant fait leurs humanités et prouvé leurs qualités, il n'en manque pas.

Dans un tel redressement le désastre de la "transition" écologique et des migrations n'auront pas leur place. Le but est de remettre au travail 6 millions de chômeurs secourus, de former la jeunesse et de lui donner du travail, de diminuer par 2 le nombre de fonctionnaires et de les mettre au travail (3 millions) et de refaire de la France un des premiers pays agricoles mondiaux.

C'est possible à condition de neutraliser tout ce qui fait tomber notre beau pays depuis 2 siècles. On ne peut attendre de ceux là qu'ils résolvent les problèmes car ils SONT les problèmes (dixit R Regan)

Je n'évoque pas la question du grand remplacement : à partir du moment où seront supprimées des centaines de types d'allocations existantes, la pompe aspirante des populations malheureuses du tiers monde africain ne fonctionnera plus. Ce qui ne nous empêchera pas de pratiquer la charité à l'échelle internationale et de bâtir également des fabriques et des fermes en Afrique, pour le bonheur de ces familles, chez elles.

Il faudra évidemment faire revenir nos forces armées pour protéger nos frontières et nos libres entreprises.

Catoneo

La démocratie française n'a de démocratie que le nom. Les accès aux hémicycles sont verrouillés et les pouvoirs parlementaires sont bafoués, parfois avec le consentement des députés caporalisés que l'on nomme godillots en souvenir de la grande époque des playmobils gaullistes.

La lutte des pouvoirs en place contre le RIC jaune favorise une dialectique d'explications qui va finir par le faire aimer du corps électoral.
La première réforme à soumettre au peuple, si Macron en a encore dans le pantalon, est la réforme parlementaire, car il est prévisible que le Congrès de Versailles refusera d'étrécir les prébendes.

Viendraient ensuite les "régimes spéciaux" des catégories bunkérisées pour un régime universel de pensions.

On peut organiser un seul RIC avec deux ou trois questions à cocher comme il en va ailleurs.
Trop simple.

Dominique

Ils n'osent pas parler de démocratie, ces Hors sols, ils incantent sans cesse leurs valeurs de la république.

Pour aller vers un régime démocratique, il faudra supprimer le Secret omniprésent dans la société française. Il a permis de mettre en place un régime tyrannique. Rude tâche, contre révolutionnaire, puisqu'un régime tyrannique ne cède pas sa place comme un galant cavalier dans un bal. Il faut le faire chuter. Regardons seulement Cuba et maintenant le Vénézuela : les tyrans tiennent par les violences faites au peuple.

Macron a focalisé la contre révolution des Gilets Jaunes parce qu'il est au sommet d'une société tyrannique : il est le "tyran" : c''est un fait.
S'il était demain touché par la grâce et renonçait à la violence, le système
tyrannique le remplacerait. C'est ma libre opinion

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)