Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« L'affaire Ghosn vue de France | Accueil | Les hors sol contre les manants »

jeudi 22 nov 2018

Commentaires

Dominique

Merci pour ce bulletin.
Le " mépris ", oui, de ce gouvernement tous énarques envers le Peuple qu'ils dervraient servir !
Merci aussi de nous apprendre ce que cachent les menteurs : des GilletsJaunes sont allés au Sénat ( ont ils été reçus ? ). C'est le bon sens français, puisqu'à l'Assemblée les godillots de LREM ne marcheront pas pour eux les GilletsJaunes.
Ah si nous avions comme aux USA des " élections de mi - mandat " cette mauvaise présidence eut été stoppée, et 2 Français seraient toujours en vie !

J'espère que ceux qui viendront à Paris seront, confortablement, en automobiles :-) A l'abri des lacrymos et matraques, et des chauffards criminels.

Catoneo

Vous nous laissez croire que deux tiers des maires "convoqués" par la ministre XXL ont attendu une heure et quart le débarquement du tank ?
Il était inutile de dire qu'ils avaient été triés sur le volet.
Comme l'aurait crié feu Georges Frêche : ils n'ont rien...

Jean-Michel Thureau

La plupart des commentateurs pensent que les “démocraties représentatives“ dans lesquelles les élus décident de tout et la population de rien, jamais, sont des démocraties. Non seulement c’est contraire aux définitions des dictionnaires, mais c’est une sinistre blague.

Nos dirigeants, auxquels la Constitution donne tous les pouvoirs, ne les partagent qu'avec des minorités à fort pouvoir de nuisance (partis d'opposition, syndicats, monopoleurs, trusts etc).

Dans un tel schéma, évidemment, les besoins et aspirations de la population ne sont jamais pris en considération : notre vie politique est un enchevêtrement de luttes d’une extrême complexité entre le pouvoir dictatorial et des minorités toxiques dont le peuple est toujours la victime finale.

C’est comme ça que notre pays est tombé dans le trou où il se trouve à présent (pression fiscale intolérable, dette, chômage de masse, inégalités, insécurité, désaménagement du territoire etc.)

Cette conjoncture n'est pas spécifiquement française. Dans la plupart des pays développés les peuples sont révoltés par les comportements des partis de gouvernement et leurs résultats catastrophiques.

Bizarrement les gens se jettent dans les bras de partis populistes dont ils n'ont rien à espérer, alors que c'est le système politique qu'il faudrait changer, démocratiser.

La "démocratie directe", seule alternative à notre dictature des élus, n'a pas beaucoup de fans et pourtant elle donne des résultats plutôt convenables là où elle est appliquée (à la frontière franco-suisse, tous les matins, dans quel sens vont les malheureux qui viennent mendier du travail ?).

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)