Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« Un discours qui ne peut pas nous convaincre | Accueil | Premières leçons de la crise monétaire turque »

mercredi 11 juil 2018

Commentaires

Catoneo

Pour répondre à la question d'inclure ou non la force de dissuasion nucléaire dans le quota OTAN afin d'atteindre les 2% de PIB, je dirais que l'essence même de l'Alliance militaire demande à l'inclure parce que la stratégie du dispositif originel était de dissuader l'Union soviétique d'attaquer (et de la bloquer sur l'Elbe).
Bien sûr, cette force ne participe pas aux manoeuvres d'intimidation ou aux opérations d'essartage du terrorisme à sa source (comme en Afghanistan) mais elle complique la caisse à sable de l'état-major russe et elle participe à l'exigence de niveau technologique qui déteint sur la tranche conventionnelle de la défense.

Sur la question des pays de l'ancien pacte de Varsovie plus dépensiers que nous, il convient de séparer ceux qui "profitent" d'une forte minorité de pieds-noirs russes sur leur territoire, des autres, simples colonies affranchies.
L'Estonie et les deux pays baltes sont dans la configuration de l'Ukraine, à détecter chez eux toute déstabilisation comme il en fut au Donbass. Il y a eu déjà des alertes informatiques qui ont eu valeur de test russe.

La Pologne jouxte l'enclave de Kaliningrad, véritable "crevé" dans le dispositif OTAN, et surveille les moyens russes déployés qui n'ont d'autre raison que de prendre en tenaille les pays baltes justement.

Les autres PECOS ne donnent pas prise et craignent beaucoup moins les rodomontades du pouvoir russe, plus fort au micro que dans le développement des territoires lui appartenant.

Dominique

Laissons un instant les pourcentages aux comptables et regardons la situation en face : depuis la guerre que firent au 19 ème siècle les États américains (alors esclavagistes et protestants) au Mexique (abolitionnistes et catholiques) pour littéralement voler au Mexique fraîchement sorti de la domination espagnole, 4 ou 5 des états actuels des Usa, dont l'actuelle Californie, les USA n'ont cessé d'être un empire de plus en plus mondial.

Aujourd'hui l'armée américaine est présente dans 70/100 des pays de la planète. Le Council of Foreign Relations mène la partition de la politique impériale, et les grands donateurs mènent la danse des
représentants et des sénateurs à coup de dizaines de millions de dollars. Et c'est complexe financier-militaro-industriel qui dirige cet empire. Avec un budget apparent de plus de 700 milliards de dollars, plus le coût des interventions militaires et des guerres qui n'en finissent pas, les pertes humaines ; cette organisation oligarcho-militaire s'impose au monde entier.

Rappelons que la Russie a un budget militaire apparent de 60 millions de dollars soit 12 fois moins que celui des Usa, et a annoncé une baisse de ces dépenses pour pouvoir rehausser le niveau de vie des Russes. Or actuellement des manoeuvres militaires de l'OTAN cernent la Russie et les USA viennent de réactiver la 2ème flotte américaine soit 125 navires dont 3 porte-avions et 25 submersibles mis en oeuvre par 90.000 militaires dans l'atlantique-est pour "assurer la sécurité des Usa ". Tout cela est une immense manoeuvre d'intimidation de la Russie qui rencontre des succès diplomatiques de par le monde, et a contré avec succès jusqu'àlors l'agression contre la Syrie. Mais ces manoeuvres sont bien dangereuses même si on doit espérer qu'elles ne préparent pas une guerre contre
la Russie, ce qui serait une folie, et aussi une catastrophe pour les pays européens ... Alors 1/100 de plus ou de moins nous ne faisons plus le poids (mis à part le Royaume Uni qui joue la carte américaine, tant le MI6  que ses armées)

Les USA sortiront ils de ce comportement impérial ? C'est évidemment souhaitable pour les pays dévastés et c'est également souhaitable pour le peuple américain, qui en paie un prix de plus en plus fort, tant en termes de morts, de niveau de vie, qu'en termes de pertes progressives de ses libertés individuelles.

Beaucoup auront espéré que Donald Trump pourrait mettre en oeuvre son programme. A commencer par "drainer le marécage" (Drain The Swamp) et stopper l'immigration illégale par le sud (Build The Wall). Mais le Deep State a résisté et résiste évidemment d'autant qu'il était partout aux manettes et qu'un président élu par le peuple n'a pas, finalement, de pouvoirs réels face au complexe financier-militaro-industriel.
L'échec de la suppression de l'ObamaCare à 1 voix près des représentants (celle du républicain c Cain), et les prototypes de murs pour sécuriser la frontière sud en attestent, visiblement.

Moins visibles pour les gens moins informés (je pense au peuple américain qui a voté Trump, et aussi aux non américains) ont été les nominations de Niky Haley aux Nations Unis, de Mike Pompéo aux Affaires Étrangères  (Secrétariat des Usa) et surtout de BOLTON le va-t-en guerre que des analystes et des militaires (critiques) considèrent comme le "président du Pentagone".
Évidemment on ne parle jamais du Council of Foreign Relations, sauf chez ceux qui viennent d'être censurés par tous les "réseaux sociaux".

Pourquoi Trump a t il donc nommé Bolton et Pompéo qui sont aux antipodes de ceux qu'ils avaient mis en place, pour une politique extérieure qui se voulait " apaisée " ? Et la venue de ces faucons va-t-elle perpétuer 17 années de guerre en Afghanistan et au Moyen Orient, et détruire l'Iran, avec tous les risques et effets domino, etc. ? A contrario du programme de D Trump.

Pourquoi donc cet homme qui s'est imposé à la force de sa parole et de ses dollars fait il depuis quelques mois le contraire de son programme (Bring Our Soldiers Back Home) ?
Évidemment parce que le Deep State a résisté, ne cesse de l'assaillir et de l'injurier quotidiennement : tant les médiats MSM, Hollywood, les Democrats, et les communistes.

Mais surtout parce que les plus grands contributeurs du parti républicain ont imposé Halley, Pompéo, et le terrible faucon qu'est Bolton (depuis Bush) ; et que le parti républicain a besoin de dollars pour faire élire ses représentants. Parmi eux ce serait Adelson, le magnat des casinos et de Las Vegas qui, selon les médiats (y compris les indépendants non MSM) aurait imposé à D Trump d'embaucher Pompéo et Bolton !

Prions pour que le monde ne parte pas en fumée. Cela passe à mon avis par le renoncement des Usa à sa politique impérialiste ininterrompue depuis la guerre faite au Mexique au 19 ème siecle. Ne rêvons pas mais espérons.

Soyons conscients que 2/100 ou 3 ou 5 ne suffiraient pas puisque nous Français n'avons plus que plusieurs dizaines de milliers de soldats, et que les 2/3 de nos matériels terrestres et aériens sont hors d'usage. Et, ... aucun abri nucléaire pour le peuple, contrairement à la Suisse.

Merci Jean - Gilles d'avoir rappelé ce que sont les " gros intérêts de l'industrie militaire des États Unis.".

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)