Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« La crise politique s'étend à toute l'Europe | Accueil | Où va Erdogan ? Et jusqu'où ira-t-il ? »

mardi 13 mar 2018

Commentaires

Dubitatif

Note de 1956, guerre d'Algérie, c'était peut-être l'occasion d'offrir au monde musulman un autre modèle de développement ...

Ribus

1- Je crois que les responsables politiques, économiques et médiatiques ne font pas preuve d’une coupable ignorance mais d’une très coupable compromission. Ils ont été achetés pour bon nombre d’entre eux et n’ont pas cherché à résister à cette tentation. Cf le livre : «  nos très chers émis » de Chesnot & Malbrunot. Peut-être que certains n’ont pas vu la portée réelle à terme de leur compromission ; mais, sauf exception, ils ne sont pas idiots et le savaient.

2- Je crois aussi que les pays du Proche et Moyen Orient savent bien des choses sur certains de nos responsables. C’est une vieille tradition française d’aller se défouler dans ces pays. Il doit bien y avoir des photos et des vidéos sur des soirées très dénudées. Révélées au public, on pourrait avoir de jolis petits scandales.

3- Mais ce qui, à mon avis, les guide le plus fortement c’est le mépris et pour tout dire la détestation que la caste éprouve envers le peuple. Elle cultive ces aversions depuis maintenant 50 ans.

Jacques Peter

L'islam est un système total (une religion, un Etat, un droit). La loi de séparation de 1905 ne peut s'appliquer. L'islam ne comprend pas la notion de laïcité qui suppose la séparation de l'Etat et de la religion.

Dupuy

Avant Malraux, dès 1932, l'historien Louis Bertrand (oublié) écrivait en substance, à la fin de son introduction à son ouvrage "Histoire de l'Espagne" :
J'ai écrit ce livre pour montrer que l'histoire moderne est un affrontement constant entre l'Orient musulman et l'Occident chrétien ; nous voyons actuellement à des signes certains la résurgence de l'Islam qui, s'y nous n'y prenons garde, amènera l'occident à faire appel à de nouveaux "Rois Catholiques" pour rétablir la paix.
C'était 3 ans après la fondation des Frères Musulmans.

Ronald

D'où vient cette citation de Malraux, étonnamment visionnaire en 1956 ?

JG Malliarakis

Malraux et l’Islam – 1956
La nature d’une civilisation, c’est ce qui s’agrège autour d’une religion. Notre civilisation est incapable de construire un temple ou un tombeau. Elle sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale, ou elle se décomposera. C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine. Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam. En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’État. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis « musulmane », je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Dès maintenant, le sultan du Maroc est dépassé et Bourguiba ne conservera le pouvoir qu’en devenant une sorte de dictateur. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard ! Les « misérables » ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race. L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution.
André Malraux, le 3 juin 1956. Elisabeth de Miribel, transcription par sténographie. – Source : Institut Charles de Gaulle. Valeurs Actuelles, n° 3395.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)