Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« RSI : ne pas se tromper de combat | Accueil | Gréviculture d'octobre : une riche moisson »

mardi 29 sep 2015

Commentaires

minvielle

Cher chroniqueur, vous ne pensez quand même pas que ce gros poux dominant va lâcher ses privilèges sur un simple coup d'bégon?

Robert Marchenoir

Oui, les réactions à la sortie de Macron sont sidérantes, et montrent bien qui commande en France : les fonctionnaires.

Le ministre de l'Economie (qui n'est pas n'importe qui, en France), évoque très vaguement la remise en cause du statut des fonctionnaires ?

Le président de l’Assemblée nationale : "Il y a des choses qui ne se disent pas. Il faut qu’il fasse attention. Emmanuel, fais attention."

C'est carrément le chef mafieux qui parle : il montre la bosse de son pistolet sous son veston ; il prévient qu'un accident est vite arrivé.

La ministre de la Fonction publique (qui, en principe, n'est jamais que le chef du personnel des fonctionnaires, et ne devrait parler au ministre de l'Economie que les yeux baissés, après avoir fait la révérence) : "Un ministre n’est pas libre de ses propos".

Hallucinant. Un sous-ministre dont personne ne connaît le nom se permet de gronder le ministre de l'Economie en lui expliquant qu'on est en dictature, et que ça s'applique à lui avant tout.

La Dame des 35 heures (qui n'est littéralement rien du tout, selon la constitution, par rapport à Macron), après avoir fustigé son "arrogance" d'un ton suprêmement méprisant : "Il devrait se souvenir qu'il a été fonctionnaire".

Il a fait partie d'un gang, donc il est condamné à la solidarité inconditionnelle à vie. C'est comme l'islam, le KGB ou les Voleurs dans la loi : on n'en démissionne jamais, on n'en sort que les pieds devant.

Peut-on expliquer plus clairement, aux Français, qu'ils vivent sous la tyrannie d'une mafia appelée la fonction publique ? Si même le ministre de l'Economie se fait littéralement menacer de cette manière pour de simples paroles, quel est, alors, le degré de liberté du simple citoyen ?

En Russie, l'Etat et la nation tout entière sont aux mains du KGB. En France, l'Etat et la nation tout entière sont aux mains de la fonction "publique".

Dans les deux pays, la population a le culte de l'Etat. Pas étonnant qu'on trouve tant de poutinophiles en France...

Hermes

Une sorte de troika tient la France : freres trois points + communsites + fonctionnaires. Les fonctionnaires sont les executants

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)