Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« La droite française face au mythe républicain | Accueil | Ne pas se tromper d'échéances et d'élections »

mardi 02 juin 2015

Commentaires

Pierre-Ernest

De même que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, il arrivera bien un moment où le chômage cessera d'augmenter, et cela quelle que soit la politique économique du gouvernement.
A ce moment-là, le roublard Hollande osera, j 'en fait la pari, annoncer que la courbe s'est enfin infléchie...

Robert Marchenoir

Un magistrat de cour d'appel, chargé de la lutte contre la fraude, vient de révéler au Point qu'il y avait 1 800 000 fausses cartes Vitale en circulation en France. Je répète : un million huit cent mille.

Il estime que les dépenses correspondantes équivalent au trou de la Sécurité sociale. Information enterrée au fin fond de l'article (que je n'arrive pas à retrouver).

Le magistrat en question n'a même pas prononcé les mots "fausses cartes Vitale". Il a dit, c'est plus discret, "numéros de Sécurité sociale obtenus à l'aide de faux documents".

Je serais curieux, d'ailleurs, de savoir qui a besoin d'une fausse carte Vitale, en dehors d'immigrés illégaux, de faux immigrés ne résidant même pas en France mais venant s'y faire soigner, et de trafiquants étrangers pillant les pharmacies françaises pour revendre des médicaments en Afrique.

Sauf erreur de ma part, pratiquement tout le monde en France a droit à la Sécu, même les immigrés illégaux via l'Aide médicale d'Etat (plus avantageuse que la Sécu des Français qui travaillent, d'ailleurs).

Ce n'est pas une question rhétorique : si certains ont des lumières à ce sujet, je suis preneur.

Hermès

Effectivement il faut tenir compte des emplois aux temps très partiels et qui ne sont pas voulus par les employés. Il conviendrait de compter aussi ceux qui ont été sortis du système d'allocation au chômage et/ou ne se sont pas inscrits à Pôle Emploi. Il s'agit des RSA, des préretraités sortis malgré eux de l'emploi avant l'âge requis pour leur retraite, des étudiants de 3ème chance, d'entrepreneurs qui ont jeté l'éponge etc. Et les malheureux qui ne sont plus comptés nulle part.

En considérant tous les "laissés pour compte" que l'Etat a volontairement sortis des compteurs pour "rééquilibrer" les caisses de chômage :

le total des personnes sans emploi ressortait il y a plusieurs années à de 10 millions de personnes !

Et ne devrait on pas compter une partie des 2,5 millions de Français qui travaillent à l'étranger, à proportion de ceux partis parce qu'ils n'ont pas trouvé à travailler en France ?

Le décompte du ministre est donc une totale imposture de l'Administration, parmi d'autres.

minvielle

Débarrassons nous de cette classe politique qui ne veut jamais faire ce qu'il faut, et surtout pas dans nos intérêts nationaux. Paltoquets et malfaisants!

MP

"il arrivera bien un moment où le chômage cessera d'augmenter".

De façon surprenante, le taux de chômage est toujours calculé sur l'ensemble de la population active, y compris celle qui, travaillant pour le secteur public, ne peut, par définition, JAMAIS être au chômage.

Cette part étant relativement plus importante en France que dans la plupart des pays développés, le taux de chômage y est automatiquement minoré, puisque le "risque" pour un actif d'être au chômage en France est statistiquement plus faible, en moyenne, que dans des pays dont une plus grande part de la population active travaille dans le secteur privé par rapport au secteur public.

Hermès

Bravo @MP ... Il faudrait créer un vrai indicateur. Peut être existe-t-il dans les institutions internationales ou des organismes privés (libéraux et non communistes évidemment)?

Hermès

Constatant que les chiffres du chômage sont structurellement bidonnés, et ne sont qu'un indicateur symptômatique, intéressons nous à la population active du secteur productif (également appelé "secteur marchand") qui représente la capacité d'un pays à créer de la richesse.

L'IFRAP y a réfléchi :
http://www.ifrap.org/emploi-et-politiques-sociales/chomage-et-emploi-la-verite-sur-les-chiffres

Voici les chiffres, en 2007, de la population du secteur productif (donc hors agents de la fonction publique):
en Allemagne : 33 MILLIONS
au Royaume Uni : 26 MILLIONS
en FRANCE : 20 MILLIONS
Les différences de potentiel de production sont énormes : outre-Rhin il y a plus d'effectifs à la production que chez nous, soit 13 MILLIONS de travailleurs en plus. Plus de 60% par rapport à la France) ce qui est renversant et explique beaucoup de choses.

Soit par rapport au total de la population en âge de travailler (les 14/64 ans) :
en Allemagne : 60 %
au Royaume Uni : 65 %
en FRANCE : 50 %

Ces chiffres ne surprennent pas un libéral averti : il sont consternants.

Sha

L'article du Figaro où se trouve l'information mentionnée par Robert Marchenoir dans son commentaire sur les numéros de sécurité sociale frauduleux :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/06/01/20002-20150601ARTFIG00168-envolee-des-sanctions-pour-fraude-aux-allocations-familiales.php

Robert Marchenoir

Merci, Sha !

J'étais persuadé d'avoir lu ça dans le Point, et je commençais à me demander si je n'avais pas rêvé.

jlb

L'Allemagne compte 80 millions d'habitants, la France 65.

15millions de différences quand même.

Hermès

jlb@
oui 15 MILLIONS de travailleurs de plus dans un pays c'est kolossal surtout lorsqu'on connait la capacité des Allemands à réfléchir avant de travailler puis à organiser le travail. Et il y a l'aspect qualitatif du travail des hommes que ne montrent pas les (grossières) statistiques quantitives. Pour ne prendre qu'un exemple, il y a en ALLEMAGNE un remarquable apprentissage alors qu'en FRANCE il est "à la ramasse".

Ludo

J'étais malade il y a quelques jours, j'avais 38°, le lendemain j'avais 38,5° puis le surlendemain 39°
Ne voyant pas ma situation s'améliorer, j'appelle le Dr Rebsamen à mon chevet. Rendez-vous est fixé, il prend ma température : 39,4 et revient le lendemain pour 39,7 et donc... il m'annonce que je vais mieux.
Même fiévreux, j'avais du mal à y croire.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)