Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« La guerre des gauches qui commence | Accueil | Le fiscalisme continue de frapper et de menacer »

mercredi 09 avr 2014

Commentaires

sparte

Et pourtant ça marche comme cela - c'est a dire de plus en plus mal - depuis des décennies. Ce qui n'est pas pour nous rassurer. La question n'est elle pas de savoir combien de temps cela peut il encore continuer ainsi ?

Cougar

C'est "in fine" la bonne question !
Excellente analyse.
Merci.

minvielle

Mon sentiment fut différent, ce discours ressemblait à celui d'un PDlR... Habile manœuvrier, le Manolo Solo fut un grand moment dans le concert des ténors du vide.

Carpe Diem

Comme toujours venant de la gauche , des annonces ronflantes (vous allez voir ce que vous allez voir), des formules creuses (pacte, choc etc...), de la brosse à reluire (je vous ai compris) et au final pchittt, rien ou si peu.

Jean

Certains prédisent une révolution populaire justement le ... 14 juillet car les gens n'en peuvent plus ! Nous sommes les seuls à montrer une porte de sortie qui ne donne pas dans le vide.

Jacques-Marie Bichot

Ca marche comme cela parce que nous sommes dans un parfait pays communiste.
Bien sûr, nous sommes une minorité à être en rébellion, dont tous les lecteurs ici font partie. Cependant, je constate et vous rappelle une évidence : tout est pour le mieux en parfait harmonie, puisque la majorité de nos concitoyens désirent ce système et votent avec constance pour lui depuis des dizaines d'années. Ergo, il va continuer encore longtemps, longtemps ; quoique notre liberté individuelle, notre raisonnement logique, la puissance du pays en deviennent.

dominique

La composition de ce gouvernement montre une radicalisation gauchiste, plus une grosse dose mondialiste. Le contraire du ositionnement au centre, tel que les urnes l'ont exprimé a minima. Valls n'est là que pour faire de la cosmétique, trotskiste camouflé, ayant réussi a se faire revêtir d'un costume d'homme de droite, par les grossmedia.

Hermes

Lorsque j'ai commencé a travailler au début des années 1970 il y avait tout au plus quelques dizaines de milliers de chômeurs et il s'agissait de salariés entre deux postes. Les charges sociales n'avaient pas atteint les taux actuels, la durée du travail était de 45 heures, l'apprentissage était assez correctement assuré par les corps professionnels (et non le mammouth), le droit du travail moins lourd, ... Puis Chirac inventa le « chômage économique » indemnisé a 90% du brut ! Et nous connaissons la suite, helas.
Rien dans le fumeux pacte de compétitivité ne prévoit de revenir sur ces règles encore efficaces de ces années 70 !
Certes il y eut des événements extérieurs comme le choc pétrolier en 1973, puis les accords de l'OMC et l' intronisation de l'atelier de la Chine communiste par le mondialiste nord américain, etc., mais l'hypertrophie du fameux « système social » ruina toutes nos chances.
Sans une sortie de la Sécurité Sociale rien ne sera plus possible, même si cette condition nécessaire ne saurait, maintenant, être suffisante pour redonner du travail aux plus de 9 millions de chômeurs réels.

Dom

Je suis a penser,croire,comme vous Hermes,la secu je l'ai baptiser a ma maniere,le Fléau.

Claude

"La République, c’est la laïcité. C’est l’essence de notre nation, sa sève, sa flamme"

Comme le dit JG Malliarakis, cela se passe de commentaire.

On ne sortira pas de cet aveuglement idéologique de la gauche qui ne veut toujours pas admettre le passé fondateur d'avant révolution.

Pour ce qui est de la laïcité, son prédécesseur n'hésitait pas à en respecter le principe en allant célébrer certaines fêtes musulmanes jusque dans la grande mosquée de Paris, gageons que le nouveau "chef" du gouvernement, continuera à sacrifier à l'usage ( quoique l'intérêt électoral semble avoir été partiellement remis en cause lors des élections municipales.
Peut être qu'une conversion massive de nos socialo-communistes à l'Islam pourrait être réparatrice de cette mésentente passagère (?)

Quant à l'apaisement réclamé par l'intéressé, après son passage au ministère de l'intérieur et son zèle répressif, le déni des libertés qui ne peuvent pas être qu'économiques, il suffit d'écouter son discours délirant désignant une certaine catégorie de français comme étant à l'avant garde des valeurs de la république ( quelle république ?.....plus personnes n'ose poser la question ) faisant par le propos même des autres français l'arrière garde, pour ne pas dire une communauté négligeable......pour comprendre que l'apaisement souhaité, peut se comprendre par un : et maintenant fermez la et foutez nous la paix ( pour rester poli )

cette distinction faite par l'un de ceux qui appelle au vivre ensemble et au rassemblement autour des valeurs de la république est assez significative d'un état d'esprit bien précis.........car cela s'appelle faire de la discrimination !

Mais venant de la gauche "bien pensante et moralisatrice", plus rien n'étonne, en tout cas pas ceux dont parle Jacques-Marie Bichot.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)