Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Des subventions pour Amazon | Accueil | Deux craquements au sein de la pseudo-majorité »

mercredi 28 nov 2012

Commentaires

Unité

Les "associations" sont associées avec un certain patronat !

Yves Montenay

Je pense qu'il faut rester sur une notion simple : « le respect de la loi ». Dès que l'on évoque d'autres considérations, comme le marché du travail, on aura certes l'approbation populaire, mais aussi le démenti scientifique.

Concernant le marché du travail, la simplicité, la logique et le respect du droit mènent à à mon avis à la proposition suivante : si un employeur n'a pas trouvé à pourvoir son poste avec un résident français, ce qui est fréquent, il pourrait demander un visa pour une personne d'un profil donné. Cela créera indirectement des emplois pour les résidents en faisant sauter un goulot d'étranglement, les nouveaux immigrants seront adaptés et en meilleure position d'intégration, et il n'y aura plus de "raison" d'entrer "sans" papiers.

Henri GRUET

Nous savons tous que Walls est un vendu, qui bafoue les lois.
La laicité oui mais a sens unique, c'est cela qu'il veut en inaugurant des mosquée!

Cygne noir

Il serait souhaitable que ces "défenseurs à tout prix" des droits de ces illégaux soient parachutés, sans aucun papiers, dans un pays d'Afrique, quel qu’il soit.
Ils verraient ce que c'est que l'accueil de personnes en situation irrégulière.
Et là, pas de Cimade ou autre officine d'irresponsables.
Comme disait mon grand-père : "Demerdo te"

minvielle

Bonjour! Il s'agit pour moi d'une perversion du sens des expressions. Cela facilite l'assimilation des contraires, encore une duperie, un double message destiné à soit déstabiliser la pensée des receveurs, soit manipuler l'approche pratique qu'un mot suggère. Un exemple parmi d'autres, les journaleux disent :
Un corps sans vie pour un cadavre
Un non-voyant pour un aveugle
Un sans papiers pour un immigré clandestin.
Cela renvoie donc de manière vulgaire et dépréciative à la non-appartenance à une normalité.

En miroir, un voyant sans cécité, un cadavre sans mort, un clandestin avec papiers.
Faut-il aussi compter sur la notion de citoyen du monde, partout chez lui, prôné par la république maçonnique bien pensante? Alors que les frontières existent réellement?
Cette façon de tourner autour du sens noie le poisson pour, je suppose, laisser passer l'âpre filet amer de la confusion des genres.
Bien à tous.

Jacques-Marie Bichot

Bonjour,

Votre article expose de manière fort factuelle le succès éclatant des gauchistes depuis plusieurs dizaines d'années. En proposant patiemment dans les médiats de masse leur sémantique décalée, ils ont réussi à imposer leur manipulation des raisonnements.
L'emploi exclusif de ces négations positives (sans papier, non voyant), allié à des structures de voix passives, possèdent un redoutable pouvoir d'implantation et de normalisation de leur propagande destructrice.
Une seule solution : remarquer chaque expression dévoyée et y opposer pied à pied la sémantique correcte, avec constance comme vous le faite.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)