Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« Un sympathique bras d'honneur | Accueil | Valls sur la corde raide »

vendredi 02 nov 2012

Commentaires

Anne Lys

Il n’est pas anormal que les agents du gaz et de l’électricité bénéficient d’avantages sur leur consommation : ce n’est que l’application généralisée du précepte biblique « Tu ne muselleras pas le bœuf qui foule le grain. » Mais il est évident qu’un tel privilège devrait être limité afin d’éviter ce qui se produit effectivement : un gaspillage éhonté.

Henri GRUET

C'est cela l'abolition des privilèges ?

Bernard Mitjavile

S'il n'y avait que cela à EDF, les régimes spéciaux de retraite, le 1% du CA au comité d'entreprise dans une gestion complètement opaque, les villages vacances à prix défiant toute concurrence. Pour reprendre l'analogie biblique d'Anne Lys, on se demande qui est le boeuf, le contribuable consommateur ou l'agent EDF. Tout cela résulte d'un arrangement entre l'Etat et le PC et comme tout ce qu'ont fait les communistes, n'a certainement pas contribué au bien de la nation.

Jean-Marie PIETTE

Quand le coût "énergie" est supportée sans aucune négociation avec les consommateurs payants, les producteurs (dont les agents de ces organismes spécifiques) continuent leur petit chemin sans encombres et maintiennent leurs avantages.
Petit rappel 2005 : Les régimes de retraite EDF-GDF ont été intégrés dans la caisse des salariés du privé aggravant le déficit et avec des avantages différents (calcul sur 25 ans pour le privé, 6 mois pour EDF-GDF, départ à 60 ans pour 50/55 pour ces privilégiés etc....)

Dominique Daguet

Un petit cadeau, pourquoi pas ? Mais il conviendrait absolument qu'il soit précisément limité : par exemple à 1000 kwh. Vu les chiffres, il s'agit d'un vol en bande organisés accompli aux dépens de l'ensemble des citoyens (moins évidfemment les profiteurs...)

bob

réponse à JP miette du 03/11/12 : edf est excédentaire dans le régime des retriates et de la sécu/mutuelle. Nous nous auto-finançons et reversons chaque année au régime général ! c'est la raison prinicipale que l'état a voulu intégrere edf gdf dans le régoime général, pour pouvoir absorber ses crédits et les dettes du privé !

Petite réponse
Ouais...

bob

pour répondre encore cette polémique actuelle et qui dure depuis quelques mois, pourquoi ne supprime t on pas les 13, 14 et 15 mois de salariés de certains laboratoires pharma, de leur avantages sociaux etc, les médicaments aussi coutent à l'état qui subventionne les recherches et la production. On les payae aussi ses médicaments et la sécu les remboursent... Tout ça pour direr arrêtons de regarder ce qu'a le voisin, au lieu de tirer vers le haut les accords, la gauche tire vers le bas les acquis sociaux.

Petite réponse

Bon... bon... "arrêtons de regarder ce qu'a le voisin"... arrêtons donc le discours de la CGT et de la lutte des classes... mais arrêtons aussi les monopoles... et attendons les procès qui vont venir au printemps...

bob

oui attendons, je ne suis pas syndicaliste, mais avant d'incriminer un ensemble de salariés, creusons les infos et ne nous faisons pas l'écho des pouvoirs publics, des médias et des directions qui aiment diviser pour mieux régner. Elevons le débat vers d'autres enjeux politiques, commerciaux, sociaux. Il est normal qu'une entreprise reconnaissance ses salariés, quelque soit le secteur d'activité, public ou privé, par des avantages, surout s'ils n'ont pas la possibilité d'augamenter leur salaire de maniére satisfaisante ! je constate, que pour éviter de parler ce ceraines aberrations actuelles, ils mettent en avant certains métiers, en les jetant en pature aux lions..... pour vivre bien faut il vivre cacher ????

Stef

http://plus.lefigaro.fr/comment/reply/410530/5313456

En dehors de primes ponctuelles qui, elles, sont assimilées à un bonus de salaire (qui peut être justifié par le chiffre d'affaires de l'entreprise ou les mérites individuels, comme cela existe dans d'autres professions ou entreprises), les employés d'EDF ont l'électricité quasiment "cadeau" (éclairage, chauffage, eau chaude, climatisation, électro ménager [plaque de cuisson et four électriques, frigo et congélateur, fer à repasser], etc ...), mais aussi de nombreux jours non travaillés tout au long de l'année (ils récupèrent en jours de congés les weeds-ends où ils sont d'astreinte chez eux (à ne rien faire s'ils ne sont pas appelés pour une urgence, mais quand même payés !), de villages de vacances à tarifs dérisoires, de tickets restaurants, de plans d'épargne salariale ouverts automatiquement à tous les salariés et alimentés systématiquement, et j'en passe sûrement ! Il ne s'agit plus d'avantages acquis mais bien de privilèges qui, naturellement, ne sont pas imposables. On comprend alors que les employés EDF s'y accrochent. A leur place on ferait pareil ! Mais c'est justement parce qu'on n'y est pas, à leur place, qu'on peut juger en toute objectivité, contrairement à eux. Les employés EDF bénéficient de ces privilèges de façon permanente, mois après mois, année après année. Alors calculez un peu le gain sur toute une carrière chez EDF ! C'en est indécent. Les factures d'électricité constituent une part importante du budget d'une famille, et beaucoup de gens, même s'ils ne sont pas "des cas sociaux", n'ont plus les moyens de se chauffer correctement (je ne parle même pas de ceux qui sont en situation de précarité énergénique). Un employé EDF ne craint pas de connaître ça. Il ne sera jamais non plus contraint d'emprunter (et donc de diminuer ses dépenses sur d'autres postes) pour faire faire des travaux d'isolation par exemple. Par ces temps de crise où la vie est difficile pour beaucoup de gens et où l'heure est à la rigueur et à l'économie, il ne s'agit plus, comme certains le suggèrent (notamment des employés EDF ou d'autres privilégiés eux aussi, j'imagine !), que les "envieux" (moi je dirais plutôt les "scandalisés à juste titre") se démènent pour obtenir les mêmes privilèges (qu'ils n'obtiendront jamais de toute façon, faut pas rêver !), mais que l'Etat, dans un souci d'équité, mette fin à ceux dont bénéficient les employés EDF. Tous les ouvriers, toutes les professions, toutes les PME, les artisans etc ... n'ont pas la chance d'avoir un Syndicat et un Comité d'Entreprise en béton et quasiment intouchables comme le sont ceux d'EDF.
Les syndicats ont été créés à l'origine pour défendre les droits des salariés. Un syndicat comme celui d'EDF n'est plus là pour défendre les droits de ses salariés mais pour défendre leurs privilèges.

Brume

Les seuls à avoir protesté contre les privatisations d'EDF-GDF sont les salariés de ces entreprises. 70% de hausse du prix de l'énergie depuis alors que la fin des monopoles devait faire tomber les coûts, et des actionnaires qui s'en mettent plein les poches. Mais ce n'est pas fini. L'Europe de l'énergie manœuvre... Supprimez les syndicats, supprimez les avantages aux salariés concernés, séparez pour mieux régner, et unifiez l'énergie. Vous aurez bientôt les mêmes tarifs du kw/h partout en Europe. En Italie, le coût est déjà exactement le double qu'en France !

F.CORDIER

Je trouve ces privilèges scandaleux dans notre pays ou la pauvreté des familles et des jeunes en particuliers devraient conduire à un meilleur partage de la richesse.richesse qui soit dit entre nous a été créé par l ensemble des citoyens de ce beau pays.signe un retraite qui est parti en retrait à 65 ans et qui a payé son électricité cher pour quelques nantis de EDF

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)