Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Le chantage de la CGT va recommencer | Accueil | Les mensonges sur la seconde guerre mondiale ont la vie dure »

jeudi 26 avr 2012

Commentaires

Monsi

Pour garder leurs petites affaires, les socialistes sont prêts à couper la branche sur laquelle ils sont assis.
Car à force de donner du pouvoir à des leaders communautaristes, ils vont se faire virer à plus ou moins long terme.

Je viens d'avoir une discussion avec une personne qui a habité Vienne en Autriche, il n'y a pas si longtemps : "La ville est totalement envahie de femmes voilées, dû à une forte minorité turque". Et pourtant le pays a été gouverné par un parti équivalent au Front national.

Qu'est que ce sera quand les immigrés non français auront le droit de vote ? Car cela commencera par les élections locales, puis bien évidemment étendu à toutes les autres élections. Halala...

.Sparte

1.300 décisions sous cette présidence ... cela change en effet de l'immobilisme du chiraquistan. Cela prouve aussi que l'Etat en fait trop (donc jamais assez comme vous le relevez): il veut être partout et tout faire à la fois, dans tout ; la différence est dans la manière le président candidat encourage, et mouille sa chemise, l'autre répète des calembours et promet de puni ! ( On le croit car c'est, aves le vol par les impôts et les charges sociales) une pratique socialo-communiste )

En fait les seules tâches des Etats devraient être les «  régaliennes » : que les présidents, à Paris, Bruxelles et en régions, cessent de tout pourrir et qu''ils arrêtent de mendier l'argent aux " marchés " et de nous assassiner de taxes. Le rôle de l'Etat qui vaudrait d'être débattu est d'assurer à chacun la liberté et la justice ; avec de vrais policiers : hirondelles de quartier et autres pandores selon Brassens, inspecteurs du " quai des Orfèvres " , et juges d'avant le syndicat dit de la magistrature. Pas besoin de BAC, RAID, BRN, ... TIG !

Et avant tout il faudrait une véritable armée, pas seulement quelques bataillons d'élite sur-équippés. Comme celle qui tint longtemps la " route coloniale " pour protéger les Vietnamiens de l'armée rouge chinoise qui allait les massacrer, qui tint jusqu'à Dien Bien Phu et fut lachée tant par les EUA que par nos gouvernants …. socialistes d'alors ( PMF ). Dans quelques jours ce sera l'anniversaire de cette grande bataille, précisément à la date de ce 2ème tour de scrutin : plus de 5.000 morts rien que dans la « cuvette » pensons y.

Puis ce fut l'opération du canal de Suez, l'anéantissement du FLN dans les départements algériens, et enfin le saut sur Kolvézi ( depuis la Corse ) qui sauva plus de 2.000 Européens. VGE y révéla son ( seul ? ) talent de chef d'Etat.

Qui se souvient de tout cela aujourd'hui, quel homme politique saurait s'en réclamer ? Et pas par réflexe purement nationaliste à la façon des « anti-boches » que je trouve être des imbéciles, mais par réalisme géo-stratégique, par honneur et fidélité, par devoir de protéger les enfants aussi, tous les enfants vivants sur notre sol. Demain, qui sera le Pétain de 14-18 (et d'autres grands généraux), le Weygand de 40, les généraux et colonels d'après 45 jusqu'à ceux du " forum " d''Alger " et de Kolvézi ?

Quand je porterai mon 2ème bulletin que j'aurai choisi, jusqu'au bureau de vote, je porterai sur et dans mon cœur la Croix de guerre de mon père. Avec vous je serai le seul à le savoir. Tomber je veux bien, mais sans lutter … non : toujours espérer, comme le fait et le dit JGM ; ne pas oublier d'où nous venons, et où nous risquerions d'aller.

mersenne

Je crois que vous prenez trop au sérieux les intentions affichées de ce triste sire!
Quant à l'UMP, c'est de la rigolade que de dire que c'est un parti de droite!

Cygne Noir

Le pouvoir de nuisance des deux candidats à l'investiture suprême est identique.
Le postulant promet n'importe quoi et ne semble pas maitriser les éléphants de son parti.
Quant à l'autre, élevé au lait de C. Pasqua, il se conduit comme un véritable mafieux et promet, lui aussi, n'importe quoi.

Le jour du vote du deuxième tour, j'irai faire, si le temps le permet, du tourisme.

PAB A MICHEL

A+

hermès

Mon horloger m' a dit ...

alors que nous parlions du trop d'Etat partout, et de cette nécessité de laisser entrepreneurs et consommateurs rêgler leurs affaires, sans charges fiscales ni sociales obligatoires : " Monsieur, tout cela est dans le programme couleur Marine : conserver seulement 5 ministères : justice, police, armée , ... , tout le reste sera dé n a d i o n a l i s é ... "

" Même l'enseignement, ai je questionné alors, timidement ? "

" oui Monsieur, même l'enseignement ! "

comme dit la chanson de Boris Vian : " y' a quelque chose qui cloche là dedans j'y retourne immédiatement. "

Hubert Marchadier

Aucun des candidats à la présidence de la république ne dispose de la solution ni des moyens de résoudre la crise politique et économique mondiale qui ne fait que commencer.
Mais il y a plus grave : notre pays est menacé par la crise d'une société qui se délite à vue d'oeil. Nous avons le devoir de faire barrage par notre vote à celui des candidats qui porte dans son programme des projets irresponsables tendant toujours davantage à la déstructuration de notre société.

Dominique Dutour

Message adressé à la présidence de la république :

Vous avez été excellent, à mon avis excellent dans l'honnêteté, et votre point sur l'ouverture réalisée fut un moment fort.

Plusieurs fois vous avez knok-outé, qui dû répéter à l'infini des moi-je pour reprendre son souffle ... mais tout ceci ne fut que spectacle, tant est insipide le candidat de remplacement.

Peut être auriez vous pu dire que vous succédiez à plus de 4 magistratures suprêmes qui furent pour deux : socialo-communistes, puis pour pour deux autres, d'immobilisme ( Chirac ne parvenant à prendre qu'une seule décision : la baisse de la TVA sur la restauration ! )

Vous auriez aussi pu claquer Flanby lorsqu'il vous a empêché de parler, en vous adressant ainsi aux Français : " comment ce candidat du Moi-je-moi-je-moi-je-refuse-je-refuse, serait il capable de négocier pour la France en parlant de la sorte à Mme la Chancelière Merckel, au M. le Président Obama, etc. ? "

Vous auriez aussi pu dire que un seul débat est bien insuffisant pour éclairer les électeurs.

Nicolas Sarkosy, vous avez tenu l'honneur de votre rang de président, et depuis hier vous êtes le le seul homme politique à dire aux Français qu'il y a trop de charges sur le travail en France.

Certes c'est un peu tard mais vos paroles sont gravées dans le marbre.

Vous auriez pu ajouter qu'elles déjà ont tué l'artisanat et l'agriculture, et massacré presque totalement l'industrie et les services associés ;

c'est sur cette pierre que vous avez posée que pourra, éventuellement, se reconstruire la France : la condition nécessaire sera de briser la Sécu qui est un monopole et un fromage syndical, et n'est plus garant ni des soins ni des pensions des Français qui travaillent.

Veuillez, Monsieur le président ...

son adresse : http://www.elysee.fr/ecrire/

Coriolan


La question que se posent de nombreux électeurs de l'UMP, après le quinquennat sarkozyste est devenue un leitmotiv. Geoffroy DIDIER, de la Droite Forte, principal courant de l'UMP, en pointe dans l'appui au Président sortant, l'a entendu à de nombreuses reprises à chaque meeting organisé pour la reconquête de l'UMP par N.S.

C'est compréhensible, car chasser sur les terres du FN, en plagiant les propositions-phares sans les appliquer par la suite, ne pouvait être qu'un argument électoral à un coup.

Cette démagogie clientéliste étant la marque de fabrique du chiraquisme en 1995, avec la Fracture Sociale inspirée par Philippe SEGUIN et la relance de l'Ascenseur Sociale d'Alain MADELIN, caractérisant la Société Duale qui ne dura que le temps de la campagne. Ce qui déçut ses deux soutiens majeurs, provoquant le retrait progressif du RPR de P. SEGUIN, jusqu'à la Cour des Comptes; et incitant A. MADELIN à se présenter en 2002, voulant assurer le SAV lui-même, et pour cause...

Il faut veiller à ne pas laisser s'installer la facilité des discours convenus accrocheurs, mais non suivis d'effet.

" Pourquoi il déçoit. Déception face à la versatilité. Le chiraquisme serait-il donc au réformisme, virtuel et synchrétique, ce que le priapisme est à l'amour: une tension excessive de l'être, à la fois permanente et sans objet?
Jean-Louis BOURLANGES, ancien député européen, L'Express du 16 février 1995.

Florilège des déclarations intempestives de J. CHIRAC en janvier 1995:

" Depuis quinze ans, l'économie réelle des entreprises a été sacrifiée au profit de l'économie finançière de la Bourse.
Je reproche à certains (E. BALLADUR) de miser seulement sur le désir naturel de ne rien faire.
Il faut refuser le conservatisme qui tend à maintenir les choses en les améliorant un peu.
Il y a urgence à choisir le changement plutôt que le réformisme homéopathique qui est un alibi à l'immobilisme."

Cet attentisme a tendance à perdurer, faute de courage politique.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)