Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Moscovici confirme l'adhésion de Hollande au projet Piketty | Accueil | Le diable Goldman Sachs a le bras long »

jeudi 10 nov 2011

Commentaires

gele

Dette capitaliste ? non, dettes des politiques ( droite 70 % gauche 30 % )

Motif : gaspillage, démagogie, assistanat, clientélisme…………….

Prêts par la B de F ou la BCE ! une folie, c’est comme donnez la clef de la cave a des alcooliques. Cela par une inflation ruineuse pour les classes moyenne avec l’émission de fausse monnaie…………………

C'est très mal parti pour notre pauvre France :

N° 1, la croissance, la création de richesses ! Seul le secteur privé peut la générer. Accablé de charges d'impôts et de réglementations, ce secteur économique manque de compétitivité ce qui a pour résultat des dépôts de bilan, des délocalisations, avec en plus la fuite à l'étranger des entrepreneurs et des actionnaires.

N° 2, plus d'impôts ! La France est déjà la championne du monde de la pression fiscale : sur les capitaux, les entreprises et sur ses p'ov citoyens ! Impôts directs, indirects, TVA, ISF, CSG, CRGS, revenus du travail, foncier, immobilier, avec des taxes sur presque tout. Ce ragoût fiscal kafkaïen est assaisonné de niches, de déductions et autres usines à gaz, fruits amers concoctés par nos énarques de Bercy. Cela pour limiter, sans grand succès, les effets pervers d'une fiscalité en folie.

Une augmentation des impôts est dans ces conditions suicidaire, face aux pays réformateurs européens qui eux baissent leur fiscalité pour être compétitif.

N° 3, diminuer les dépenses ! Là encore c'est mal parti : les mini réformes sur le poids du rôle de l'état ne donnent aucun résultat. Année après année c'est la même chanson, déficit budgétaire, trou de la Sécu, etc. nouveaux emprunts et pour finir de nouvelles dettes…………….

N° 4, laisser filer l'inflation, solution difficile avec l'Europe, avec l'euro. Pas très moral de spolier les économies des fourmis pour payer les cigales…………..

Pour la France, les marges de manœuvre sont donc des plus réduites ! Les quatre possibilités d'action dont disposent nos politiques demandent audace et courage ! Du sang, de la sueur et des larmes, c'est la garantie de ne pas être réélu ? ou d’être réélu ! par un langage de vérité ! courage

Hausse de la fiscalité ! Difficile. Organiser la croissance ! Encore plus difficile…

Reste la solution la plus sûre : La diminution des dépenses ! C'est la seule voie possible ! A l'exemple de pays en grande difficulté, comme le Canada, la Nouvelle Zélande, l'Argentine, etc. qui avec des réductions réelles et sérieuses de 15 à 25 % de leur sphère étatique ont renoué avec le succès.

Chaque euro non dilapidé, c'est un euro de plus dans la poche des français ! Pour la consommation, l'investissement, l'avenir de nos enfants.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)