Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Comment l'Angleterre est devenue ce qu'elle est | Accueil | Autour de la vertigineuse augmentation des droits universitaires en Angleterre »

mercredi 15 déc 2010

Commentaires

Docteur G.L.

Tous les médicaments ont des effets délétères. Si l'Aspirine devait etre mise sur le marché en 2010 il est vraisemblable qu'elle ne pourait pas obtenir l'AMM. Car c'est toute la question de l'AMM pour le Médiator. L'AMM ou autorisation de mise sur le marché est assortie de réserves pour la prescription et l'usage du médicament.Dans le cas du Médiator les indications du médicament étaient tres strictes :adjuvant du régime dans les hypertriglycéridémies...adjuvant du régime dans le diabète asymptomatique avec surcharge pondérale.(dictionnaire Vidal 2000)assorties de conditions de surveillance également strictes. En fait il y a eu un détournements de ces indications vers d'autres indications essentiellemnt de confort (cures d'amaigrissements non ou mal surveillees médicalement) dans la plus part des cas à la demande des malades eux meme avec la complicité et des médecins prscripteurs.
L'auteur de cette remarque n'a aucun conflit d'interet avec le laboratoire en question...

christiane

Entièrement d'accord avec le docteur GL. J'ajoute qu'au vu de la façon dont la SS et le fisc traitent les labos Français, l'un en empêchant un tarif convenable pour les médicaments innovants, l'autre en les plumant et taxant (voir UPSA), on comprend que les directeurs des très rares labos privés qui n'ont pas été vendus à l'étranger se battent pour être protégés, même si au bout du compte ils se tirent une balle dans le pied (le refus des génériques a toujours été un corollaire des prix trop bas des médicaments brevetés, et le résultat est que les pays qui innovent sont aussi les plus actifs dans le générique, parce que cette concurrence les dope).
Comme dit ce médecin, si l'on veut qu'un médicament soit actif il faut accepter le risque qui va avec, et plus la maladie soignée est grave plus le médicament risque, pour être efficace, d'avoir des effets secondaires. Reste à apprécier le bénéfice-risque et surtout à ne pas prescrire en dehors du véritable champ d'application du produit.

jjw1

Délicat d'affirmer comme certains médiats que ce médicament a fait 500 morts.
Il a été pris par 5 millions de personnes en 34 ans.
chaque médicament a un rapport bénéfice/risque.D'autant que le diabète est une maladie mortelle par atteinte des gros troncs artériels. L'aspirine a sans doute fait plus de morts pendant cette période.Attendons le rapport de l'Igas. La commission parlementaire n'apportera tien. Le PS a l'habitude d'interpeller les commissions, histoire de faire croire qu'ils font quelque chose...
Il est certain aussi qu'avec l'homéopathie, il n'y a pas de risque. Il est aberrant que l'homéopathie soit remboursée alors que pour obtenir l'AMM -autorisation de mise sur le marché- nos autorités ne leur demandent aucune étude d'efficacité. Le Médiator est un vrai médicament qui a fait ses preuves avec des études non contestables.
je pense plutôt qu'en France il faut tirer sur tout ce qui réussit.Total, l'Oréal ...nous finirons un jour à ne conserver que les entreprises bancales gérées par la CGT (par le syndicat du livre par ex...)

Philippe JOSSELIN

Dans son édition du 17 décembre 2010, le Figaro révèle que l'Agence du Médicament avait été alertée des dangers du Mediator dès 1998 (en ligne : http://www.lefigaro.fr/sante/2010/12/17/01004-20101217ARTFIG00516-mediator-l-assurance-maladie-mettait-en-garde-des-1998.php ).
Pour l'anecdote, on croit se souvenir qu'en ces temps déjà lointains le secrétaire d'état en charge de la santé était le brillant Bernard Kouchner, sous la tutelle du ministère de l'emploi et de la solidarité, alors occupé par la radieuse Martine Aubry.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)