Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Les peuples libres vaincront toutes les censures | Accueil | Au bonheur nuisible des subventionnaires »

jeudi 02 déc 2010

Commentaires

Curmudgeon

La thèse de Niedergang a dû être concoctée pour donner raison au journaliste vénézuélien Carlos Rangel, auteur d'un remarquable "Du bon sauvage au bon révolutionnaire", où est analysée cette obsession de tout expliquer dans ce qui va mal en Amérique du sud par l'influence abominable des "Yankis".

Thierry Guinhut

L'exemple de la Corée du sud (face à la Corée du nord communiste) devenue une nation prospère en moins d'une génération montre bien que c'est grâce à la collaboration des Etats-Unis, et non contre eux, que la démocratie et la richesse du peuple peuvent se déployer...

Curmudgeon

Au moment où Cuba semble vaguement découvrir quelques évidences, d'autres pays suivent le chemin inverse. Voir le papier de Jean-Yves Naudet, "Cuba libre!" du30 novembre 2010.

David Falconnier

Un fil de discussion assez intéressant et de bonne foi se développe ici : http://www.leblogfinance.com/2010/12/bolivie-abaissement-de-lage-de-la-retraite.html
Puis-vous suggérer d'y participer ?
J'y ai collé ce message en réponse ; le 2ème commentaire signé JGM est de moi, car j'ai oublié de changer de pseudo.
J'ai peur qu'il faille maintenant des compétences supérieures aux miennes pour progresser...

Petite réponse
Tout va bien. "L'intention est droite" Merci. Essayons de dialoguer avec ce fil !

David Falconnier

Eh bien disons qu'en ignorant total de l'Amérique du sud, j'aimerais voir une réponse à :
"Monsieur Malliarakis vous semblez bien catégorique au sujet de la politique du gouvernement Morales et son incapacité supposée. Jusqu'à présent les statistiques et les rapports lui donnent pourtant raison et au contraire l'encouragent à poursuivre la voie qu'il a choisi pour développer son pays et améliorer la situation de son peuple dans sa globalité (et non quelques privilégiés...).
La politique menée est même regardée d'un œil bienveillant du côté du FMI...
http://www.courrierinternational.com/article/2010/10/21/meme-le-fmi-felicite-la-bolivie

Vous gagneriez à faire preuve de davantage d'ouverture et à sortir de votre carcan en matière de pensée économique."

JG Malliarakis

@david.falconnier

1. L'article que j'ai écrit ne prétend pas critiquer globalement la politique économique bolivienne mais simplement la mesure démagogique instituant une retraite à 58 ans. Comme elle vient d'être votée, ses effets à long terme ne peuvent pas être salués "du côté du FMI". Nous savons qu'ils ne peuvent qu'être négatifs. [Il y a des choses que nous savons et parmi celles-ci que le "partage du travail" échoue toujours].

2. Pour relever cependant le défi que vous me lancer, et auquel je ne cherche pas à me dérober, il me faut un peu plus de temps et d'espace. Le désastre venezuelien est patent, en dépit de la rente pétrolière. Son importation dans un pays aussi pauvre que la Bolivie mérite sans doute l'examen : je suis, hélas, assez "confiant" dans le résultat.
Mais laissez-moi un petit moment d'étude sérieuse. C'est en étudiant substantiellement le "modèle" du péronisme argentin, dont les conséquences ont été désastreuses, pour l'Argentine que je suis arrivé à la conclusion que toutes ces tentatives de dirigisme d'État, et d'État commercial fermé, ne pouvaient conduire qu'à des catastrophes. Or Peron partait, lui, d'une économie développée et prospère. Il a pu faire illusion, "aider l'Europe" au lendemain immédiat de la guerre, financer une propagande internationale [comme le fait Chavez aujourd'hui], etc. À noter que les gens qui applaudissent à Morales sont à peu de choses près les mêmes.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)