Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« La démagogie rend toujours les pauvres encore plus pauvres | Accueil | Les obscurs ennemis de la petite entreprise en France »

vendredi 03 déc 2010

Commentaires

hermès

ah les " assoc " ...
Le " peuple de gauche " en profite et c'est pourquoi les scandales ne le fait pas hurler ; car c'est tout un système national : leurs associations qui font appel à des subventions, c'est à dire ... à nos impôts, se mettent en déficit régulier pour obliger les municipalités à " remettre au pot " (il y a des voix électorales au bout des subventions d'équilibres !) ou affichent des bénéfices éhontés. Outre des subventions exorbitantes, elles jouissent de l'exonération de la TVA, reçoivent des compensations financières qui gomment les charges sociales, et leurs dirigeants ont des délégations d'heures de la part de leurs postes d'origine (... fonctionnaires).
Ces associations de gauche (souvent extrêmes) sont ainsi restées sur-subventionnées par un gouvernement dit de droite. En l'absence de toute publicité de leurs comptes elles reçoivent des subventions d'organismes multiples : étatiques (ministères), régionaux (régions, départements, préfectures, municipaux) ... pour un MÊME projet ! Sans compter ce qu'il convient d'appeler des détournements de fonds : la Caisse des Allocations Familiales finance maintenant des programmes municipaux dits de solidarité : et les 5,4 % sur les salaires du secteur privé peuvent acheter une boutique pour en faire une "Maison de la Solidarité".

Il y a donc des NICHES SOCIALES à abattre dont personne ne parle ! Combien de milliards d'euros par an (10, 50, 100 ?) pour ces actions de politisation et d'embrigadement de la jeunesse ? Impossible de le savoir mais c'est évidemment bien au delà l'arasement récent des niches fiscales ....

Cette absence de contrôle démocratique, à tous nivaux, partout, est à l'origine de la dette des 1.600 milliards.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)