Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Catalogue des Editions du Trident

Contact

« Le scénario se confirme | Accueil | Nouveaux trucages des guignols fiscalistes »

mardi 14 sep 2010

Commentaires

Monsi

On pourrait faire remarquer que si la bourgeoise représente la catégorie sociale de ceux qui ne pensent qu'à posséder, cette notion se retrouve intégralement dans les banlieues : avoir le dernier Iphone, la dernière paire de Nike, la plus belle voiture, et cela dans une ambiance digne de l'ultra-libéralisme le plus échevelé : loi du plus fort, prêts à tout pour obtenir les biens de consommation dont on nous gave à la télé, suprématie du mâle sur la femelle qui doit rester à la maison...

Toujours amusant de constater que la gauche veut être le porte-parole de ces gens-là. Mais il est vrai que "qui se ressemblent s'assemblent"...
Remettons les pendules, et surtout les montres, à l'heure.

Saint-Georges

Merci pour cette analyse pertinente.
deux réflexions:
la définition de la Tchéka fait terriblement penser à Robespierre et au procès de Louis XVI.
Si Georges Frêche trouve des vertus à Staline pour sa victoire de Stalingrad, pourquoi pas à Hitler pour avoir été l'instigateur de la création de la Coccinelle VolksWagen?

Monsi

Toujours amusant de constater que l'une des premières lois liberticides, dite loi Gayssot, qui empêche de traiter certains sujets [...] provient d'un apparatchik du parti communiste français, parti qui a été sous l'emprise de l'Union soviétique pendant des décennies.

Une Union soviétique qui aura déporté des juifs, de tsiganes, des homosexuels par millions. Et c'est cet homme-là, Gayssot, qui a fait légiférer sur la liberté d'expression !

minvielle

Et allez! Pan sur les cocos!
L'instinct de survie s'exprime aussi par la possession de biens de consommation non primaires... cela est normal dans une économie d'échanges et de marché(s). L'angoisse qui découle des infos surnuméraires sur la réduction de la gamelle peut provoquer effectivement chez l'humain bien des ressentiments. C'est cela qui est le moteur des révolutionnaires...
Le point commun et culminant de la version exacerbée des désirs matériels est la prise du pouvoir par des incultes d'une masse d'esclaves à leur crédit.
Seule une économie humaine et fondée sur l'aplanissement des inégalités saura calmer cela, avec bien sûr une éducation non révolutionnaire. Jalousie, envie, cupidité, avarice....autant de maux pour ce mal!
Les bourgeois bossent, courbent l'échine, encaissent dur les critiques et les agressions, et payent l'impôt, qu'on se le dise!
Marre de cette culture de société qui massacre les ambitions matures... alors, où s'épanouir?

Jean-François DUFOUR

Communistes et socialistes s'enrichissent en général sur le dos du "trésor" actuel et futur , c-à-d du contribuable qui est (ou sera ) censé être riche et bourgeois puisqu'il paye des impôts ( ils oublient bien sûr l'origine des recettes de la TVA et des produits pétroliers ). Les élus de tous bords par le cumul des mandats et de leurs parachutes en or suivent d'ailleurs le même chemin , ce qui du reste valide l'action des premiers !
Communistes et socialistes sont fondamentalement jaloux des enrichissements du secteur privé , qui eux sont prélevés sur l'épargne actuelle populaire ou privée ( sauf Mr Peyrelevade qui , lui , a choisi cette voie ) .
En fait , les hierarques communistes et les énarques socialistes , savent très bien que pour fixer un électorat , il est nécessaire de le maintenir dans une relative pauvreté et de lui octroyer toutes les formes d'aides et de ressources , par tous les artifices possibles , ce qui contribue à leur image de générosité . Bien que le procédé soit d'une colossale hypocrisie , depuis les soviets on n'a pas fait mieux !

Tonton Cristobal

Maintenir le "petit peuple" dans un état de précarité dépendante des "aides" est le B-A BA du Pouvoir socialo-communiste, clientèlisme à l'appui! La droite dite "libérale" (?) ne vaut pas plus cher.

yves chabannes

Panem et circenses!
De tous temps et en tous lieux , TOUS les dirigeants n'ont fait qu'appliquer cette maxime.. Et pour dominer, il faut trouver le pauvre chien qui a la galle!

signé: " nous sommes tous des veaux!"

Tonton Cristobal

Et "Festivus Festivus" est content de lui. Le dernier stade du dernier homme?

Nikita

Je comprends la logique de votre raisonnement, mais je ne sais pas si Claude Chabrol mérite, malgré le caractère inégal de sa filmographie, un raccourci aussi meurtrier. J'ai toujours eu tendance à voir dans son oeuvre moins une posture véritablement idéologique qu'une vision globalement noire et sarcastique de la nature humaine, les bourgeois en étant la cible privilégiée - mais pas unique ! - parce que c'était la classe sociale qu'il connaissait sans doute le mieux de par son propre milieu.
Il est dommage cependant que vous ne citiez pas "La Cérémonie", un film qui se termine véritablement par un massacre de "bourgeois", et qui aurait davantage servi votre propos.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)