Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Sondocraties en folie | Accueil | L’Europe chrétienne doit reconnaître ses héros »

mercredi 12 mai 2010

Commentaires

Dominique Pérignon

J'ai même lu quelque part qu'il n'avait pas de "père de 102 ans", mais qu'il citait les propos d'un de ses amis... Encore mieux !!

Sebaneau

Les "commissions de la mort" évoquées par Sarah Palin font des émules en France.
Il reste que cet article pourrait être interprété comme comme défendant la pérennité du système d'irresponsabilité financière que nous imposent aujourd'hui les hommes de la Sécurité sociale.

JG Malliarakis

Interprétez comme vous voulez. Je n'ai aucune leçon à recevoir sur ce terrain. Lisez mon avant-dernière dernière phrase.

Mezig666

Je ne souhaite pas que cet individu soit confronté à un pareil dilemme, mais s'il y est, je souhaite à ce qu'il repense à ses propos !
Que fera-t-il ?
Pensera-t-il à l'euthanasie ?
L'appliquera-t-il ?
Sortira-t-il l'argent des soins de sa poche ?
En clair, ce sont des propos pour faire parler de lui ! du moins, je le souhaite, car dans le cas contraire il ne serait qu'un pôv'type. (comme le dit notre bon président)

François

Propos provocants de M. Minc. Il y a une "vérité" sous cela: Le gouvernement souhaite mettre à plat le système des retraites qui coûte chers pour moins d'actifs / retraités. Les principes sont les suivants :

- La France a majoritairement des emplois tertiaires où la pénibilité du travail est faible

- L'allongement de l'espérance de vie entraine que le temps passé en retraite sera au moins de 25 à 30 ans

La solution, vaste débat en perspective mais déjà il y a une remise en cause des régimes dits spéciaux de la fonction publique (c'est justifié car le travail d'un cheminot des années 50 n'a rien à voir avec celui d'un cheminot d'aujourd'hui), de l'âge de départ à la retraite et de l'activité des seniors (à 60 ans beaucoup veulent encore pouvoir travailler, créer des entreprises, etc.), enfin la modulation des remboursements en fonction des revenus.

Enfin pour faire des économies, le non remboursement des médicaments homéopathiques scientifiquement démontrés sans effet, serait une très bonne chose.

G.L.

Minc pense peut-être dépoussiérer Tartuffe en écrivant : "Je trouve aberrant, quand le bénéficiaire a un patrimoine, ou quand ses ayants droit ont des moyens, que l'État m'ait fait ce cadeau à l'œil."

Le seul et vrai cadeau que les contribuables font à Minc est d'accepter de lire, sans rien dire, ses absurdités et qu'il soit payé d'une façon ou d'une autre via le budget de l'Etat étant données des missions qui lui sont données en relation avec ses inepties.

D'une part, gérées d'une façon digne de ce nom, toutes les cotisations obligatoires qu'a versées et continue à verser son père sont sans commune mesure, d'un montant largement supérieur à la somme avancée. En faisant contre mauvaise fortune (obligation de cotisations, interdiction de responsabilité) bon coeur (acceptation de ces réglementations), c'est lui qui a fait un beau cadeau à ses esclavagistes.

D'autre part, dans l'organisation socialo-communiste de la santé en France, les sommes avancées n'ont aucune signification. Il n'y a pas de prix libre et donc pas de calcul économique ni de gestion possible.

Et cette gestion impossible s'ajoute à la non gestion temporelle des cotisations à cause de la réglementation qu'est la répartition.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)