« Privilèges et gréviculture cégétistes | Accueil | Le gauchisme maintenant et toujours »

mercredi 17 fév 2010

Commentaires

Antoine Réveillaud

Tout cela est honteux et pitoyable . Tous ces territoires se battant pour essayer d'avoir la plus grande part du gateau pris sur le budget du pays qui n'en peut plus .

Le pire étant peut être le cas de Mayotte à qui l'on vient d'offrir le statut de "département français" avec tout ce que cela suppose... Un crime au regard des intérêts du pays.
Et à quel moment nous a t on consulté ?

Cette folie prouve la nullité de nos différents gouvernements .Incapables de voir plus loin qu'un vague clientélisme électoral à court terme ,et une autosatisfaction à "faire le bien" à l'autre bout du monde .(avec l'argent des autres)
Et pour le clientélisme ,qu'ils ne se fassent pas trop d'illusions :
Ces nouveaux électeurs voteront sans hésiter pour les candidats musulmans quand ceux ci commenceront à apparaître sur les listes électorales ,de quelque bord que ce soit .

Un gouvernement ayant pris une telle décision devrait être condamné pour trahison aux intérêts du pays ....Et surtout pour bêtise crasse ...

Quand vous payerez vos impôts pensez qu'une partie partira à Mayotte .

Sur ce dossier on peut se rapporter aux écrits de B. Lugan dans l'Afrique Réelle .

Pirée

"République bananière". Inconditionnel de la Halde (à-bas Ronsard), j'ai déjà protesté contre cette expression. Pourquoi toujours bananière, et jamais betteravière ? Je conviens toutefois qu'en Guadeloupe on fait pousser les bananes tandis qu'on fait venir de métropole les betteraves, ainsi que les sous pour les payer.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)