Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Sarko Ségo: y a pas photo! | Accueil | Les Français ont voté pour une droite décomplexée »

vendredi 04 mai 2007

Commentaires

Henri

Bravo et Merci,

Je suis politiquement de la droite nationale. Récemment les propos d'un de ses leaders sur les origines de Sarkosy m'avait blessé. Votre paragraphe de conclusion sur le même thème me montre que dans notre famille politique il y a des esprits ouverts qui nous donne envie de continuer nos combats. J'avais réellement besoin d'un message tel que le votre ces jours ci, Merci!

Saint Surge

Mille fois d'accord avec vous pour ne pas pratiquer la politique du pire et donner à N Sarkozy et aux hommes qui l'entourent la possibilité de commencer à redresser le pays et même peut-être de nous étonner !
Je voterai pour lui sans état d'âme.

Erik

Descendant lui aussi d’immigrants venus d’Europe de l’est, Nicolas Sarkosy serait donc notre nouveau Charles Martel ? C’est un point de vue, et nous pourrons probablement bientôt le vérifier « in situ ».

D’ici là, et à moins de faire une confiance aveugle aux déclarations d’un homme politique en période électorale (position courageuse vue l’expérience que nous avons de nos politiques ces dernières décennies), la prudence commande d’envisager aussi qu’il puisse ne pas en être ainsi.

La situation est trop grave. Peut-on miser tout sur un homme et jouer ainsi à la roulette russe, même avec la conviction qu’il n’y a qu’une seule balle dans le barillet ?

Voter Sarkosy pour battre Ségolène est tout à fait respectable, il n’en faudra pas moins rester très vigilant sur la politique qui sera effectivement pratiquée.

Il est selon moi utile et prudent d’envisager aussi d’autres options, et de ne pas être exagérément à la merci de la caste politique au pouvoir.

Petite réponse

Vous me faites dire ce que je n'ai pas dit !

Oui, nous avons besoin d'une sorte de "Charles Martel" [entre parenthèse, l'album est édité, je crois, ... par la région Poitou-Charentes]: je n'ai pas dit que nous l'avons. Je dis simplement que Sarkozy me semble de ce côté-là, [plus peut-être que M. Soral et en tout cas que Mme Royal.]

Je ne vous ai pas attendu pour penser, et écrire, qu'il faut demeurer indépendant de la classe politique.

De plus, bien évidemment, la bataille recommence le 7 mai, pour demander à M. Sarkozy, s'il est élu, qu'il tienne les promesses de "rupture" pour lesquelles les Français l'auront [éventuellement] élu.

Meilleurs sentiments.

Olivier

Monsieur Malliarakis;

J'approuve votre appel à voter pour M. Sarkozy que je ressens comme un appel à la responsabilité. De là à lui attribuer la volonté de stopper la conquête islamique de l'Europe, il y a un pas que je ne croyais pas que votre lucidité franchirait.

Qui a installé l'équivalent des Frères musulmans à la tête du C.F.C.M. ? Qui a publié des circulaires enjoignant les collectivités locales à financer les mosquées avec notre argent ? Qui a confié la sécurité de certains quartiers difficiles aux barbus ? Qui a licencié le recteur qui s'opposait à l'ouverture d'une école islamiste ?

Quant à sa volonté de limiter l'immigration, vous savez qu'elle n'est guère crédible - en terme d'efficacité au moins - puisqu'il n'entend pas remettre en cause l'autorité européenne et que nos zombies zéropéens (copyright MgD) de Bruxelles ont décidé qu'il fallait à l'Europe 100 millions d'immigrants d'ici 2050. L'efficacité n'est pas davantage garantie quant au refus de la Turquie puisque le mini-traité qu'il veut faire signer derrière notre volonté démocratiquement exprimée comporte l'abandon de la règle d'unanimité...

Il faut bien tout le sectarisme de Mlle Marie-Ségolène Royal pour me convaincre de voter pour M. Sarkozy...
Cordialement.

Petite réponse

Mais sur le fond nous sommes en partie d'accord ! J'ai critiqué en leur temps certaines erreurs commises par Sarko ministre (je ne lui impute pas celles de Villepin) Je dis que sur la question turque, un peu différente de la sur la dimension islamique (la Conquête arabe de l'Espagne n'était pas uniquement "islamique") la ligne de partage est bien entre le concept d'une Ségo pro-adhésion et le concept d'un Sarko anti.

S'il l'emporte il faudra bétonner sur ce point de ses promesses.

Quant au CFCM, je ne suis pas pour. Mais il faut savoir que c'était une veille lubie de l'administration, continuatrice en cela des structures coloniales au temps de l'Algérie française. J'ai connu le père de Dalil Boubakeur : il était lui-même une créature des Français !!! Comme tous les ministres Sarko a accéléré un dossier que son ministère caressait depuis Joxe, Chevénement, Pasqua, etc. Tout cela relativise en fait le rôle des hommes politiques. Au fait qu'aurait fait JMLP ? C'est chouette de demeurer dans l'opposition.

Meilleurs sentiments

Simon

Sarkosy se sent meilleur français parcequ'immigré et veut discriminer positivement tous ceux qui ne sont pas français de souche; Il a dit à Philippe de Villiers que la terre de France et ses paysages le laissaient de marbre.Sa femme, Cécilia est fiere de n'avoir aucune goutte de sang français etc.
Son racolage éhontée (Jeanne d'Arc, le plateau des Glières, le Mont St Michel) n'est qu'un attrape-gogos. Seul compte le resultat : accèder à la présidence.
Depuis De Gaulle et sa France de Dunkerque à Tamanrasset, pour moi cela ne prend plus. Sarko peut tres bien changer d'idées sur la turquie comme il en a changé sur la "double peine".

Petite réponse
Tout ça ce sont des arguments "contre".
N'étant pas un propagandiste de Sarkozy mais un citoyen appelé à voter dimanche, je m'en tiens à ce que j'ai écrit.
Si Sarkozy change sur la Turquie, je changerai sur Sarkozy.
Il y a une vie après le scrutin de dimanche.
Quant au parallèle avec De Gaulle, un point très important les sépare : De Gaulle disposait de soutiens liés à sa personne. Il pouvait, et il a pu, changer (plusieurs fois) de politique, et pas seulement sur l'Algérie. Sarkozy n'a pour lui que son programme.

J'ajoute bien évidemment que l'argument "meilleur Français que les Français" m'exaspère en lui-même. J'ai aimé passionément la France, je en me prétend pas "meilleur Français" du fait que mon grand-père paternel fût grec. En revanche vous pouvez me faire confiance quant à l'attitude à adopter vis-à-vis du danger turc.

Dans le cas précis de son attitude vis-à-vis de ce danger, danger qui menace toute l'Europe, je le crois meilleur Européen que la plupart des politiciens français, ou anglais. On s'est servi de ses origines hongroises contre lui, et ce fut un des pires moments de la campagne, qu'au moins on lui reconnaisse ses qualités.

Quant à son épouse, ce n'est pas pour elle que je voterai. En revanche je vote aussi contre François Hollande et son parti.

Marc

Entièrement d'accord avec vous, cher Jean-Gilles !

Foin des états d'âme à Droite, quand la Gauche, et surtout la "Gauche de la Gauche", n'en éprouvent pas.
On ne passe pas ! Point barre !
Je suis aussi de la Droite Nationale, électeur FN depuis presque 20 ans et pourtant libéral, avec tous les bleus à l'âme, les déceptions, que cela comporte.

Il nous reste, pour influencer la droite "honteuse", les pressions courtoises mais fermes sur nos députés (par courrier électronique notamment) et surtout l'adhésion aux associations civiques (et non pas "citoyennes") telles que "Contribuables Associés", "Sauvegarde de nos Retraites", ou "encore SOS Education".
Je suis membre de deux d'entre-elles.
Le poste de télévision et la redevance qui va avec sont en partance pour la benne à ordure, à compter du 31 Décembre 2007.
Apprenons enfin de la Gauche ces méthodes de manipulation qui lui ont permis de dominer la politique Nationale depuis 1981 : entrisme, noyautage, agit-prop, intolérance intellectuelle et boycott.
Si la Droite Française avait l'applomb des Droites US ou Britannique, Bayrou serait situé à l'extrême-gauche du paysage politique et Besançenot en pension chez son psy ou aux alcoliques anonymes !!!

Charles Martel ou pas, nous devons d'abord soumettre nos ennemis intérieurs (les gauchistes) et leurs forteresses (les syndicats, les assoces "citoyennes")pour résister ensuite à nos ennemis extérieurs (le fondamentalisme musulman).
J'irai, Dimanche, sans enthousiasme, mais avec sérénité, voter Sarkozy pour infliger à la Gauche française une défaite historique que j'espère de très grande ampleur.

De ma déception du 1er tour (le score de JMLP) je retiens un point positif : la Gauche peut s'avancer à la bataille du 2ème tour toutes forces déployées, et y subir, si nous le voulons, le châtiment électoral qu'elle mérite.

Un dernier point : dans une France remise debout économiquement, les "racailles" auront deux options :
1°Se soumettre aux lois et aller bosser pour le salaire qu'elles seront éventuellement capable de gagner, en écrasant.
2°Aller pourrir en prison jusqu'à la fin de leur jours (voir le cas des "afro-americans" aux USA)
Dans quel système économique les identités sont le plus menacées, les valeurs spirituelles les plus hautes foulées aux pieds ?

Où, enfin, peut-on sifler t-on l'hymne national sans encourir le lynchage?
Au "super bowl" ?
Essyez-donc un peu, juste pour voir !!!


démosthène

Je ne vous suis pas tout à fait. Voter Sarko pour barrer la route au retour de la gauche haineuse, tout à fait logique. S'opposer à la conquête islamique de l'Europe, tout à fait juste. Mais là où je trouve que vous faites un raccourci peu logique c'est en inférant des origines hongroises de Sarkozy une sorte de garantie contre l'entrée de la Turquie dans l'Europe.

Cela pourrait être le cas, si Sarkozy se réfèrait exprèssement au pays d'origine de son père et à sa longue résistance contre le Turc. Mais rien ne prouve qu'il soit animé par cette sorte de fidélité.

Je trouve cet argument dangereux et peu convaincant au plan de la pure logique.

Ou alors vous en savez plus. Vous connaissez Sarkozy personnellement et avez jaugé son hostilité au danger turc ? Il faut nous en dire plus.

Petite réponse
Ce n'est pas moi qui ait placé les origines hongroises de M. Sarkozy dans le registre des arguments "contre" : je le range donc à sa place dans celui des arguments [plutôt] "pour", au moins s'agissant de l'entrée de la Turquie.
Je ne le connais pas personnellement.
Sur ce point, comme je l'écris, "je le crois sincère". J'ai hésité avec la tournure "je veux le croire" : mais elle aurait une autre signification.
Je vous rappelle qu'il s'agit d'un homme politique, pas d'un héros de l'occident, ni d'un saint du christianisme.
Quand j'en saurais plus, sauf confidentialité exceptionnelle ou information strictement privée, je l'écrirais.

Olivier

Cher monsieur Malliarakis;

Je ne peux qu'approuver les éléments de votre juste et aimable réponse et vous remercier de me l'avoir faite. Je précise que je n'ai jamais eu une grande confiance en M. Le Pen, encore moins en son parti, et n'ai jamais voté pour lui (mais je suis jeune).

Il restera à voter pour une Assemblée la plus à droite possible. À prier et à continuer le combat d'opposition...

Erik

Je fais partie de ce lectorat ingrat qui n’écrit que pour apporter la contradiction, et n’écrit jamais lorsqu’il est d’accord avec l’article.

Je tiens donc à vous remercier M. Malliarakis pour vos chroniques toujours chargées de conviction et de culture.

Petite réponse
Le "lectorat ingrat qui n’écrit que pour apporter la contradiction" fait partie du jeu.
Si on ne veut accepter que les compliments, le débat n'a aucun sens. Les critiques de bonne foi sont toujours les bienvenues.
N'oublions jamais que de grands malentendus peuvent naître du fait que l'on dit les mêmes choses avec des mots différents.
Merci de l'intérêt que vous portez à mes chroniques.

Richard

des commentaires font allusion à De Gaulle
Dieu sait si certains l'on critiqué pour avoir laché l'algérie..
cela m'a ramené à la remarque d'une amie - c'était en 82/83 - disant que "si De Gaulle avait conservé l'algérie nous aurions un président musulman"
Elle avait tout a fait raison, si nous laissons faire c'est ce qui nous arrivera!
A méditer.

Tant qu'il fera jour

Vous avez tout à fait raison : il faut voter CONTRE Ségolène Royal, et il n'y a pas d'autre moyen de le faire qu'en déposant dans l'urne un bulletin au nom de l'autre candidat résiduel

Le rapprochement entre F. Bayrou et S. Royal a revalorisé le rôle de Dominique Strauss-Kahn, qui serait un "modéré", un homme du centre-gauche.
C'est une duperie : DSK n'a certes rien pour faire peur au gros argent, au grand capital. Ce centre- gauche là n'est centriste qu'en matière économique, mais il est ultra-gauchardingue en matière sociétale (immigration, lois mémorielles, restrictions à la liberté d'expression)

Pour que je sois tenté de voter pour Ségolène Royal, il aurait fallu que le scrutin de ballotage du 6 mai l'oppose à...Philippe de Villiers

Cette condition n'étant pas remplie, et considérant que Ségolène Royal, c'est Nicolas Sarkozy en pire et en immédiatement beaucoup plus dangereuse, je voterai contre Ségolène Royal, comme le Vicomte, mais pas pour les mêmes raisons

voxmua

Toute la droite (RPR-UDF) y compris Sarkozy sont restés d'un mutisme absolu pendant les plus de 15 ans que se s'est préparé l'entrée de la Turquie dans l'eurolande. Car ça fait plus de 15 ans que l'eurolande subventionne publiquement la Turquie pour sa future entrée. (C'est même avec la Turquie que s'est négocié le traité de constitution eurolandais; qu'à dit Sarkozy contre ça ?)

Une fois cette entrée acquise et au moment des élections eurolandaises brutalement tout ce qui se réclame de droite en France s'est déclarés formellement contre cette entrée.

Les discours de campagne contre l'entrée de la Turquie, comme ceux contre l'immigration, comme ceux pour la nation sont insultants, tellement les mensonges sont flagrants.

Sarkozy a fait voter une loi pour maintenir sur le sol français les délinquants et les criminels étrangers (ce que Jospin n'avait pas osé faire),

Sarkozy va embrasser sur les joues les criminels du FLN,

Sarkozy réquisitione sans cesse des terrains contre la volonté des propriétaires et de la justice pour les raves parties (orgie de drogue),

Sarkozy empêche la justice de faire les perquisitions dans les zones de non droit peur que ça déclenche des émeutes

Sarkozy créé le CRAN;

SArkozy créé l'UOIF.

Sarkozy fait interdire la distribution gratuite de soupe au cochon au SDF pour non conformité avec les préconisation du Coran et de la Tora

Sarkozy est pour Maastrich, pour l'euro, pour Amsterdam, pour Nice, pour la constitution eurolandaise, tout en exprimant son mécontentement pour la monaie trop forte que serait l'euro; on est toujours pour l'eurolande mais quand il est démagogiquement rentable d'être contre, c'est à dire au moment des élections et bien on se déclare contre )

Sarkozy est pour le droit de vote des immigrés.

Sarkozy incite les collectivié locale à financer la construction de mosquée contre la loi et contre la constitution française

Sarkozy a laissé se constituer et perdurer pendant 4 ans le squat géant de Cachan. Puis il a fait attribuer un logement à Paris intra muros à chacune des ces familles.

Rien qu'en 2006, Sarkozy a régularisé 42 mille dossiers, correspondant à 42 mille famille d'immigré illégaux ayant mis leur enfant dans les écoles (150-200 immigrés supplémentaires).

je pourrais continuer la liste toute la nuit. Mais à quoi bon ?

Il suffit à ces sales types de dire pendant un mois le contraire de ce qu'ils font depuis plus de 30 ans pour qu'on appelle a voter pour eux.

Comme ça fait 30 ans qu'ils se font élire comme cela je trouve qu'ils ont bien raison de continuer. Ils ne sont vraiment pas trés malin, mais quand les autre ont un QI bovin, et une mémoire de poisson rouge (3 secondes) ils sont quand beaucoup plus malin que 99,99999% de Français.

Mais aprés tout pour ma part, aprés ce vote de 80% pour "la bande des 4" qui nous gouverne depuis 30 ans (ps-pc-rpr-vert-udf) je ne me sens plus concerné. De ma vie je n'ai jamais eu ne fusse qu'un seul élu pour me représenter au parlement.

L'entrée de la turquie est une question de 5-6 ans mon départ hors de France et probablement hors de l'eurolande est une question de 1-2 ans, comme pour cent mille jeunes français chaque année depuis plus de 15 ans.

Vous, vous vous sentez encore concerné et c'est peut-être pour ça que vous gober absolument n'importe quoi et vous participez même a faire gober n'importe quoi aux autres.

Sarkozy va faire qqchose contre l'entrée de la turquie; vaut meiux entendre ça que d'être sourd comme on dit.

PS: Voter blanc = politique du pire ??? Votez utile ???

A mon avis si Mitterand était passé en 1974 ou 78 (je n'étais pas né) les choses auraient mieux évoluées; Mitterrand n'aurait pas été pire que Giscard-Chirac qui indiquaient publiquement vouloir faire plonger la France dans un travaillisme à l'anglaise.

Et la "droite" aurait compris une bonne fois pour toute qu'elle ne pouvait pas à la fois appliquer le gauchisme le plus archaïque de monde et récupérer des votes de droite.


Petite réponse
1. Sur la Turquie : Vous pouvez dire ce que vous dites de Juppé [par exemple]. Je ne pense sincèrement pas que vous puissiez le dire de Sarkozy. J'ai toujours milité contre cette entrée de la Turquie en Europe (depuis plus de 20 ans), et j'ai repéré pas mal de revirements à ce sujet dont certains sont opportunistes. J en'ai pas eu connaissance du sien. Mais je ne demande qu'à être mieux informé.

2. Sur la désespérance de votre message. Je voudrais pouvoir vous inciter à ne pas quitter la France. Vous dites "un ou deux ans".
Eh bien si, dans un ou deux ans, les choses ne vont pas (au moins) un peu mieux vous aurez eu raison et j'aurais eu tort. Tort de voter contre Ségolène Royal ? Je ne sais. Mais rappelez-moi alors mon erreur, celle de croire la droite préférable à la gauche, et nous irons boire un verre ensemble à votre santé.
Meilleurs sentiments

Jules Chasselang

Cher JGM,
Entièrement d'accord avec votre position sur le 2ème tour de l'élection:non à la politique du pire!
Puis-je vous proposer ce mini-reportage sur l'arrivée du fan club de Ségo à Charléty?S'il vous amuse, vous pouvez le "poster".
Cordialement,un de vos anciens auditeurs,
jules Chasselang Train rose et brise printanière

Mardi 1er Mai 2007,16 heures environ. Soleil printanier et brise légère, parfumée par les fleurs des acacias qui bordent l’ex Ligne de Sceaux, devenue RER B. Direction le Parc de Sceaux et ses grands arbres, qu’on pressent superbes dans la lumière d’une après-midi qui invite à la rêverie sous la frondaison.

C’est aussi le jour où une foule peu encline à profiter des charmes bucoliques de l’Île-de-France se rend au Stade Charléty pour le dernier rassemblement de la Gauche avant le deuxième tour de l’élection présidentielle. Le ban et l’arrière-ban des socialistes du « 9-3 » et de la boboterie parisienne se pressent en rang serrés pour aller redonner une peu de courage à la madone des media et applaudir les ersatz de la « nouvelle chanson française ».
Mais pour l’usager de la RATP rétif au charme de la diva de la gauche, c’est une rude épreuve avant la verdure et l’herbe tendre !

MonsieurX. Professeur de Philosophie, (c’est lui qui l’annonce haut et fort), soumet à ses camarades un texte qu’il vient d’écrire dans l’urgence (c’est le cas de le dire !) et qui s’intitule : « Enfin de bonnes raisons de voter Ségolène ». Une de ses amies décide d’en faire profiter tous les autres passagers du RER, y compris les quelques amoureux des coins bucoliques de nos banlieues. Il fait très chaud dans le wagon bondé. La lecture du manifeste est interrompue plusieurs fois par le philosophe qui a visiblement beaucoup de mal à laisser son message être lu par quelqu’un d’autre, fatalement moins au fait que lui des subtilités de l’entre-deux tour.

Une voisine essaie de placer quelques observations sur l’horreur potentielle que constituerait l’élection de Sarko. Dans la logorrhée qui vibre et enfle dans la chaleur et l’excitation, on croit comprendre que cette éventualité nous installerait dans quelque chose de semblable au début des années 30 en Allemagne. Quelqu’un, probablement pour faire retomber la tension et redonner du moral aux troupes, crie que la radio annonce 70000 personnes, avant même le début du meeting-concert. Curieusement, aucun vivat ; personne n’applaudit.

Peu avant l’arrivée à la station Cité Universitaire, le philosophe reprend la main pour indiquer que de toutes façons il a déjà contacté « des gens » au Monde et à Libé et que maintenant le plus important était de « faire tourner » son texte sur Internet. Autour de lui, quelques voix tendues par l’insupportable réalité du 1er tour approuvent : il faut tout tenter pour barrer la route à Sarko.
Parmi les voyageurs, quelques rares sourires ironiques.
Station Cité Universitaire. Les valeureux défenseurs des Droits de l’Homme (socialiste), qui, soit dit en passant, sont presque exclusivement des femmes, descendent du train de la France Présidente.

Au Parc de Sceaux, l’après-midi est effectivement exquise. Quelques milliers de promeneurs profitent du soleil radieux pour flâner, lire, jouer ou se câliner sur l’herbe verte. Avec tous ceux du Jardin du Luxembourg, du Parc Montsouris, du Parc Monceau, et de tant d’autres lieux où il fait bon être lorsque les oiseaux chantent, ils ont choisi de consacrer leur 1er Mai à la sérénité et au plaisir d’être bien.

Consciemment ou pas, tous, ce jour-là, sont restés loin de la citadelle du mensonge.


Pierre Damiens

Ite missa est...

Voilà, c'est fait.

Sans doute vous apprêtez-vous à percevoir le prix de votre serment de vassalité. Vous devez déjà être à pied d'oeuvre pour préparer cette "grande union méditerranéenne", de Tel-Aviv à Tanger, en passant par Marseille...

Après le cocufiage de 1958, celui de 1995, vous avez oeuvré pour que le mouvement national soit encore berné en 2007.

Sachez que les nationalistes prendront acte de votre perfidie.

Je m'y emploierai.


Pierre Damiens.

Marc

Ce 6 Mai 2007, vers 20H30, JMLP déclare aux caméras "les Français ont évité une nouvelle catastrophe socialiste..."

Certes, mais sans le secours du principal intéressé, parti, de son propre aveu, à la pêche !

L'aimable canoteur, de son frêle esquif de 10%, crie à l'équipage et aux passagers des 53% :
"Bravo, vous avez évité de peu l'iceberg !"...

Ancien électeur du parti de JMLP, j'avoue être rasséréné d'avoir pu voter pour un gouverneur Républicain plutôt que Démocrate, quand bien même ses pouvoirs seraient encore plus limités que ceux de son homologue du Kansas...
Ce qui serait d'ailleurs exacte si le Kansas bénéficiait de la présence d'un leader d'opinion conservateur aussi stupide que JMLP.

Je sais bien que UMP et PS sont la même chose, et c'est d'ailleurs non sans étonnement que j'ai entendu au lendemain du deuxième tour Besancenot et Laguillier, soutiens inconditionels bien connus de Royal, appeler à voter pour elle au deuxième tour.
En voilà au moins deux pour qui Sarko et Ségo ne sont pas exactement la même chose.

Heureusement, les quelques 20% d'électeurs FN (dont je fus) qui ont été à la pêche ce Dimanche sont là pour nous rappeler l'évidence que LO et la LCR n'ont pas su voir.

Ces 20% constituent également la différence entre 53%, score certes honorable mais limité, et 55%, score à partir duquel le défaite de la Gauche aurait pu être qualifiée d'historique.
"Avec de tels amis...", disait Jean La Fontaine...

boishardy

Merci de vos chroniques !
J'aimerai dire à ceux qui veulent partir à l'étranger pour ne pas vivre dans un pays gouverné par Sarkosy que bien des jeunes actuellement à l'étranger ont voté massivement pour Sarkosy, puisque pour eux l'élection de madame Royale signifiait qu'ils allaient encore rester longtemps hors de france. Allez vivre en Angleterre ou en Irlande sans aller plus loin a permis à ces jeunes de se rendre compte de la chappe de plomb qui pèse sur la France.

Davidex

A Eric,

Pas d'accord avec le commentaire qui suit :

"des commentaires font allusion à De Gaulle
Dieu sait si certains l'on critiqué pour avoir laché l'algérie..
cela m'a ramené à la remarque d'une amie - c'était en 82/83 - disant que "si De Gaulle avait conservé l'algérie nous aurions un président musulman"
Elle avait tout a fait raison, si nous laissons faire c'est ce qui nous arrivera!
A méditer."

De gaulle n'a pas lâché l'Algérie mais il s'est proprement moqué du destin des pieds-noirs, appelons-les les Lestiniens parce que s'ils avaient été des Pa.. Lestiniens, on aurait inventé une ligne verte, le partage de l'Algérie en deux états, un romantisme à la mesure du terrorisme désespéré, l'internationale pa... Lestinolâtre et tout le tintouin dont il serait laborieux de faire la liste exhaustive. Les Algériens auraient coopéré avec les Lestiniens pour que chacun soit content chez lui et la métropole si chère à nos coeurs aurait été épargnée de tout ce qui s'y est passé depuis.

Bon, je déconne... mais pas tant que ça !

Davidex

Davidex

Je déconnais à peine mais était-ce judicieux ? Car, ce faisant, j'ai malencontreusement omis de dénoncer la trahison dont les Harkis, valeureux soldats français abandonnés à leur sort de la façon la plus vile, ont été victimes.

gros chat

Vous indiquez, je cite : "ni le vote blanc, ni l'abstention ne me semblent des options sérieuses : Mme Royal dit exactement le contraire de tout ce que je ressens."

S'abstenir, c'est renoncer à s'exprimer par le moyen mis à notre disposition : la petite enveloppe bleue. Cela ne fait sans doute pas sérieux, en tout cas, ce n'est pas approprié, car le vote blanc existe lorsque toutes les possibilités offertes ont été déclinées.

Au fait, quelles sont les possibilités offertes ? Ou bien voter sincèrement pour un candidat. Les revirements de l'électorat montrent que ce cas n'est pas majoritaire ! Ou bien voter de manière stratégique : vote contre, vote punitif,... bref, toutes sortes de votes utiles... aux grands partis, mais ni à l'électeur ni au pays. Même si à court terme, il peut y avoir des raisons ou des ressentis pertinents, vers la recherche d'un hypothétique moindre mal, sur le long terme, c'est toujours funeste. Ou bien il y a le vote blanc.

Qu'attendre du vote blanc ? Tout d'abord, s'il y avait moins de stratéges en herbe dans les isoloirs, peut-être serait-il, aujourd'hui, le premier parti de France. Sa force n'est pas de nature stratégique, mais d'émergence : si la classe politique tient à un semblant de légitimité, il n'y a pas plus dérangeant pour elle. Quant à savoir ce que pensent les électeurs qui votent blancs, ils s'en doutent s'ils ne le savent pas ! Il n'est pas utile d'exiber un programme. Nous sommes, sous cet angle, toujours dans des mécanismes d'émergence. Si d'un vote blanc massif et répété il ne résultait pas grand chose, alors la Démocratie serait, aux yeux de tous, morte. Cela aurait l'avantage de la clarté.

Le fait que les bulletins blancs soient comptés comme nuls, tenus dans une quasi-ignorance, illustre bien qu'ils n'ont rien d'anodin. Ils sont une arme bien plus redoutable que le vote contre ou autre vote stratégique. Ils ne sont pas un blanc seing (à cacher et que l'on ne saurait voir) mais "l'arme blanche" électorale.

Cordialement.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)