Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Du Travail et de sa taxation du point de vue national | Accueil | S'il me fallait un seul argument »

jeudi 03 mai 2007

Commentaires

Sylvie

Un très bel article.

Lejosne Michel

J'approuve vos commentaires cependant le manque criant de libéralisme fera qu'une fois de plus je regretterai amèrement de n'avoir que le moins mauvais pour tout choix.
Michel Lejosne

SimonT

Les 2 candidats ont leurs avantages et leurs inconvénients.
En fait l'impression qu'ils donnent, tous les deux, c'est qu'ils pourraient travailler ensemble dans un même gouvernement. Ségolène au social et Sarkozy pour mettre de l'ordre dans le pays.
Pas de Président de la république : un roi qui veillerait que le pays fonctionne bien, avec un seul Premier ministre.

pas perdus

Qu'il fait bon de retrouver des textes où les menaces communistes, socialistes et maçonniques pèsent sur la France.

christophe

Article intéressant, cependant M. Malliarakis semble s'être laissé séduire par les promesses de Sarkozy; vous dites que M. Sarkozy est plus crédible mais que disait l'UMP en 2002 ? Avons-nous tous une mémoire si courte ? On entendait partout M. Dutreil prôner la libéralisation des PME, la baisse des charges, il fallait rompre avec le socialisme archaïque... 5 ans plus tard, force est de constater qu'aucun progrès n'a été accompli: il n'y a donc aucune raison de se réjouir des "intentions" de M. Sarkozy car il est fort probable qu'il ne les concrétisera pas.

Petite réponse
Eh bien si les promesses de M. Sarkozy ne sont pas tenues nous les lui rappellerons.
Je vous rappelle qu'il ne s'agit pas d'élire un dictateur.
Quant à Dutreil voila un assez bon exemple d'un ministre bien intentionné (à l'égard des PME) qui n'a pas eu les mains libres.
Je regrette que le front ait fait si peu de voix : mais je ne regrette pas son absence au second tour qui, en 2002, avait créé une situation dramatique et aggravé (je dis bien : aggravé, pas "créé") le "gauchissement" de Chirac, élu par la gauche.
Sur un point aussi, sans me laisser prendre au jeu des promesses, je m'autorise à déceler une vraie différence entre Sarkozy et Chirac. Je crains que trop de gens se soient laissés abuser par une presse et des campagnes de mauvaise foi, — ainsi quand la gauche parle de Sarkozy comme s'il était le président ou le premier ministre sortant.
J'ai maintes fois écrit que l'élection du p.de la r. au suffrage universel était discutable. N'en faisons pas un événement unique.
Votons, ce 6 mai, pour le moins mauvais.
Le 7 mai, il fera encore jour...
Cordialement à vous.
JGM

Givaudan Antoine

J'apprécie vos points de vue même si je ne les partage pas toujours complètement.
Quoiqu'il en soit, j'ai bien senti que vous êtiez vous aussi favorable à l'idée "liquider l'héritage de mai 68" qui a plongé la France dans la régression. Ne serait-ce que pour avoir exprimé explicitement cette idée M. Sarkozy a droit à ma reconnaissance sous conditions car il ne faut pas seulement qu'il le dise, il faut aussi qu'il le fasse. A. Givaudan

Paul Jean Girard

J'ai eu l'occasion,dans le passé, de vous adresser des informations sur la question maçonnique, dans le cadre de ma fonction dans l'OMDF,sans recevoir d'ailleurs une quelconque réponse. Mais je note, à réception de votre courriel de ce jour, que vous aviez pris la peine de garder mes coordonnées.
J'ai donc pris connaissance de vos réflexions, lesquelles, globalement, sont semblables aux miennes. Mais si je vous adresse ce commentaire, c'est en raison de votre citation concernat le "socialisme maçonnique" que vous n'avez pu vous empêcher d'insérer sans aucune nuance, condamnant ainsi la maçonnerie dans son ensemble, en vertu des mensonges et des absurdités qui perdurent allègrement depuis fort longtemps en dépit des mises au point qui sont régulièrement faites mais constamment ignorées ou rejetées. Je trouve cela fort regrettable de la part de personnes qui se disent fidèles aux principes de la chrétienté et qui pour toute compréhension semblent se borner à se boucher les yeux et les oreilles. Considérant qu'il existe beaucoup plus de catholiques de gauche qu'il peut y en avoir chez les francs-maçons, à quand votre condamnations de l'Eglise catholique et Romaine ???/
Meilleures salutations.
Paul Jean Girard, Président du Bureau de l'OMDF.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)