Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Les populistes, les démagogues et le fiscalisme | Accueil | Les trafics de migrants, les États et les mafias »

mardi 19 juin 2018

Commentaires

Robert Marchenoir

Quels sont ces deux pays candidats ? L'Albanie en est-elle ?

Quant à la solution, elle est effectivement très simple. Personne ne peut imaginer que les marines de guerre de tous les pays d'Europe réunis (ou même de l'un d'entre eux, la France, au hasard) ne puissent a) barrer la route aux bateaux de migrants, b) les prendre à leur bord, c) les poupougner d'une manière ou d'une autre avec force photos de propagande, d) les ramener bien gentiment en Afrique du Nord. Ou du Sud. Ou du milieu.

La marine britannique a bien fait cela pour intercepter les navires de la traite négrière, à laquelle elle a mis fin avec succès. Et, au temps de la propulsion nucléaire, on ne pourrait pas faire barrage à des barcasses cent fois moins puissantes relativement parlant ? Laissez-moi rire...

Saint Surge

Merci à tous les deux de dire les choses. Quand donc les politiciens feront-ils ce que leurs électeurs souhaitent ?

Dominique

http://www.breitbart.com/london/2018/06/19/frontex-warns-tens-thousands-migrants-currently-en-route-europe/

http://www.breitbart.com/london/2018/06/19/orban-slams-eu-praises-salvini-ngo-ships-run-white-collar-people-smugglers/

Voici à mon avis 2 informations intéressantes qui apportent au sujet.

Évidemment D A n'a pas tort, mais à juste titre JGM mentionne que les bateaux des ONG vont chercher les migrants sur les côtés africaines (Lybie) ; ce n'est donc pas pour les ramener dans des ports africains !

L'aquarius est un bateau d'une ONG française financé par qui ? Soros et Junker main dans la main sur les photos ils ne se cachent plus ... peut être même le Quai d'Orsay et Frontex. Merkel leur a obéi : c'est l'alliance de la Faucille et du Croissant qui passe par les Grand Remplacement musulman et l'entrée de la Turquie dans l'Europe (procédure toujours en cours). Ajoutons que tout ceci est lié à la destruction de l'Irak, de la Lybie, de la Syrie, des la Somalie et du Yémen. Cela devient très compliqué.

Les européens ne survivront que si les événements nous débarrassent de la Commission Européenne et de Schengen.

Mais même dans ce cas, la France est hélas déjà depuis longtemps dans le Grand Remplacement et l'islamisation : " L'immigration une chance pour la France " fut ce livre écrit par un ministre de Giscard !

Si on regarde au loin : Trump a vertement critiqué Merkel lors du G7 en lui reprochant une erreur stratégique : cette immigration voulue. Mais ce que souhaite Trump pour les européens n'est pas le projet du Council of Foreign Relation. Et si Trump verse des larmes pour nous, c'est pour nous prévenir de la chute de l'Europe, et du même coup pour mieux défendre son projet de fermeture de la frontière sud des USA.

Enfin, à terme, la Russie ne laissera pas s'installer un califat en Europe car il en ira de sa sécurité. Notre sauvetage pourrait venir de Moscou, cette puissance qui sait rester chrétienne et ne voudra jamais devenir musulmane.

Liberté5

La France qui subit une immigration massive depuis 40 ans, ne peut continuer à accueillir tous ces clandestins, conduits par des maffias relayées par des ONG largement payées pour l'immigration devienne invasion. La complicité de cette invasion par une classe politique qui veut faire disparaitre la civilisation européenne doit être combattue. Tous ces clandestins doivent rester en Afrique, continent qui a les ressources nécessaires pour nourrir toutes ces populations.L'Europe ne peut -être le déversoir d'un trop plein africain. Mais je crois que nous sommes à un tournant et que la chape de plomb commence à se fissurer. Les peuples se font désormais entendre.

Dominique

https://www.thenewamerican.com/reviews/opinion/item/29310-trump-and-the-invasion-of-the-west

" At last but not least " une analyse de Patrick Buchanam qui est à mon avis un des meilleurs commentateurs américains. Il n'est nullement envisagé que les USA apporte un secours quelconque aux européennes populations. .... " si tant est


que l'Europe a un futur ". Il écrit même : "dying Europe"

Le regretté grand démographe francais Pierre Chaunut avait analysé les conséquences de la DENATALITE francaise et lancé des alarmes quasi identiques en son temps.

The population of Africa, right across the Med, is anticipated to climb to 2.5 billion by midcentury. And by 2100, Africa will be home half of all the people of the planet.

If but a tiny fraction of the African and Middle Eastern population decides to cross the Mediterranean to occupy the emptying towns and villages of an aging and dying continent, who and what will stop them?

Trump may be on the wrong side politically and emotionally of this issue of separating migrant kids from their parents.

But on the mega-issue — the Third World invasion of the West — he is riding the great wave of the future, if the West is to have a future.

Laviolette-Slanka

Voilà trois jours Marine Le Pen observait que les migrants de l'Aquarius partis de Lybie auraient pu être plus rapidement reçus par la Tunisie ou l'Algérie que par l'Italie ou autres pays et demandait pourquoi l'organisation de son interlocuteur n'avait pas opté pour l'un de ces pays contigüs ou voisins de la Lybie. Celui-ci est parti, dans un laïus sans rapport direct avec l'interrogation de Mme Le Pen mais a évité de répondre et la journaliste qui dirigeait le débat s'est abstenue de la ramener à la question toute simple qui venait d'être posée. Il aurait pourtant été intéressant pour les auditeurs de savoir pourquoi les ONG ne demandent pas aux pays très proches d'accueillir et pourquoi ces pays ne se proposent pas de recevoir leurs frères de 26 nationalités africaines dans le malheur.

Robert Marchenoir

@ Dominique

"Enfin, à terme, la Russie ne laissera pas s'installer un califat en Europe car il en ira de sa sécurité. Notre sauvetage pourrait venir de Moscou, cette puissance qui sait rester chrétienne et ne voudra jamais devenir musulmane."

1. La Russie n'est pas chrétienne. Un nombre infime de Russes va à la messe. Une grande partie des Russes qui se déclarent orthodoxes déclarent en même temps... ne pas croire en Dieu.

L'Eglise orthodoxe russe est une branche du KGB depuis que ses activités ont été réautorisées par Staline pendant la Seconde Guerre mondiale. Rien à voir avec une quelconque religion. On vient d'avoir la confirmation, par les archives du KGB récemment ouvertes en Ukraine, que le premier concile qui a eu lieu à cette époque avait été organisé... par la police secrète.

Poutine se situe dans le droit fil de la politique de Staline. L'ancien porte-parole de l'Eglise orthodoxe, Vsevolod Chaplin, a déclaré qu'à l'occasion, il était nécessaire de tuer certains opposants politiques. Rien à voir avec le christianisme.

En fait, l'Eglise orthodoxe russe est plus proche de l'islam que du catholicisme romain, et d'ailleurs certaines déclarations de ses hiérarques vont dans ce sens.

2. La Russie est un pays musulman. La charia y est appliquée. En Tchétchénie, les police fait des rafles d'homosexuels, les torture pour les obliger à en dénoncer d'autres, puis les tue dans des prisons clandestines.

Lors de l'inauguration de la grande mosquée de Moscou, que la propagande du régime vante comme la plus grande d'Europe, le chef des imams du pays a remercié Vladimir Poutine d'avoir déclaré, par le passé, que la Russie était un pays musulman. L'inauguration était présidée par Poutine, et plusieurs chefs d'Etat et dignitaires musulmans étrangers étaient présents.

3. Le message que vous répercutez ici n'est que la désinformation spécifiquement destinée à l'Occident par le Kremlin. C'est un conte de fées, qui dit aux Européens ce qu'ils ont envie d'entendre. Moscou tient un tout autre discours aux musulmans en interne.

4. Il est dans l'intérêt de la Russie que l'Europe soit affaiblie par l'immigration musulmane, et d'ailleurs elle ne se serait pas livrée à ses exactions en Syrie si elle avait voulu protéger l'Europe de l'invasion musulmane qui s'en est suivie.

minvielle

Puisque personne ne le dit, je le dis : ce sont des déportations massives de population.

Robert Marchenoir

En fait, l'immigration de masse est une énième version de l'esclavage. Celui-ci a toujours existé, de nombreuses sociétés l'ont pratiqué, donc pourquoi pas la nôtre, pourrait-on se demander avec cynisme ?

Il y a deux réponses à cela : sur le plan économique, l'esclavage est une solution de pays arriérés (Arabie saoudite, Russie soviétique, Sud américain...). Elle ne permet pas le développement : elle le bloque, au contraire.

Mais, surtout, l'immigration de masse en Occident a beau être une version soft de l'esclavage ancien, nous ne nous donnons pas les moyens pour qu'elle fonctionne.

Si l'on veut rétablir l'esclavage, il est indispensable de faire savoir qui est le maître et qui est l'esclave. Il faut un minimum de cruauté. Les Romains avaient le droit de vie et de mort sur leurs esclaves. Les musulmans amputaient la plupart de leurs esclaves masculins de leurs organes génitaux (et la plupart en mouraient).

Nous, nous élevons l'immigré au pinacle. C'est lui le maître, et nous l'esclave. Ca ne peut pas marcher. Ca ne peut que mal se terminer.

Or, s'il y a un tel culte de l'immigration de masse aux Etats-Unis (dont l'idéologie entraîne l'Occident), c'est bien, entre autres, parce qu'ils fournissent des esclaves à l'industrie (il y a d'autres raisons). Les fameux visas H1B, par exemple, qui permettent à une entreprise d'importer des étrangers lorsque, prétendument, un Américain ne peut pas faire l'affaire, ont cet effet amusant : le visa est lié au maintien de l'emploi occupé.

Par conséquent, l'employeur possède un moyen de pression illimité sur son salarié : s'il le licencie, celui-ci risque de devoir quitter le pays. Exactement comme les bonnes d'enfants indiennes ou pakistanaises en Arabie saoudite, qui vivent en quasi-esclavage.

On comprend pourquoi les géants de l'informatique exercent une telle pression sur Washington pour conserver les visas H1B, dont ils font une grosse consommation : il est sûr que dans ces conditions, "les immigrés occupent les emplois dont les Américains ne veulent pas", comme disent les bonnes âmes...

Dubitatif

"C'est donc presqu'une Europe habsbourgeoise qui se dessine". Arc alpin serait également approprié.

Petite réponse
Tout est dans le "presque"

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)