Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« C'est au pied du mur qu'on va voir le Macron | Accueil | La deuxième mort de Helmut Kohl »

jeudi 29 juin 2017

Commentaires

minvielle

Les masques sont tombés, mais les acteurs continuent de "jouer". PCD et PS prétendent se "ré-inventer" (sic Valls, cela implique qu'il s'était déjà inventé...), car les résultats sont un signe fort, on n'a pas assez écouté les électeurs, etc.... Ils ont surtout perdu leur droit de nuire.

JMT

Les gouvernants qui ont le monopole du pouvoir cherchent toujours à en tirer des profits. Pour trouver des complicités, désarmer des oppositions, détourner l'attention, ils partagent le pouvoir et les privilèges avec diverses minorités à fort pouvoir de nuisance (monopoleurs, patrons de trusts, d'associations, de syndicats, de fédérations sportives etc etc.)

Le vocable “bourgeoisie“ convient magnifiquement pour qualifier tous ces exploiteurs. Mais derrière cette façade il n'y aucune réalité socio-ethnique. Chaque groupe d'exploiteurs a son statut juridique son permis d'exploiter.

La lutte des classes (bourgeoisie contre prolétariat) est donc une simplification grossière de la réalité : de multiples classes d'exploiteurs légaux qui pompent l'argent de multiples classes de simples citoyens sans défense.

Le socialo-communisme ça n'existe pas, ça n'a jamais existé. C'est juste un thème de désinformation pour balader les électeurs.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.