Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« La chanson du mal élu | Accueil | Au bonheur des vestes retournées »

lundi 15 mai 2017

Commentaires

MEISCH

Cet article est pour le moins INQUIÉTANT!

minvielle

Les "informations" livrées par les medias m'apparaissent surtout être des anecdotes, loin d'une investigation profonde et d'une critique construite.

orldiabolo

C'est assez clair, les "grands" médias évitent systématiquement de mettre les vraies grandes questions sur la table. Et comme l'ignorance économique des Français est abyssale, ils ne font plus que de la com' !

Dubitatif


"[…] Trop de nos concitoyens ne veulent voir dans les institutions européennes qu'une machine à dénaturer l'identité de nos peuples."
Dans les faits l'UE est une machine monstrueuse à dénaturer nos peuples.
Hélas : la majorité se fout des "intérêts fondamentaux de la France et même des intérêts supérieurs de l'Europe."

Zwingli

Ma parole, vous devenez démocrate Jean-Gilles? Moi je fais l'évolution inverse.

Bien qu'issu d'un pays considéré comme "la plus vieille démocratie du monde" je suis de plus en plus anti-démocrate. En effet il m'est apparu d'un coup ces derniers temps, comme une évidence aveuglante, que l'invention de la démocratie moderne (il faudrait la différencier des formes anciennes de démocratie qui subsistent encore un peu dans certains cantons suisses, ou de la démocratie athénienne) est une arnaque totale, analogue à l'immigration de masse.

Dans les deux cas des minorités agissantes révolutionnaires travaillant à la destruction totale de notre civilisation, ont établi un état de fait irréversible, dont ne nous pouvons plus nous dépêtrer et qui a pour effet de rendre impossible la sauvegarde des intérêts des peuples que nous sommes.

Je m'explique: tout comme la diversité et le multiculturalisme, par l'effet du changement démographique du à l'importation massive de populations allogènes inassimilables, créent une situation irréversible ou les peuples français, allemand, suisse, etc., sont mis dans l'impossibilité de rester maîtres chez eux, et surtout de le redevenir à partir du moment où ils ont cessé de l'être (seuil franchi désormais en France ou à deux doigts de l'être) et celà permet aux minorités agissantes subversives qui ont mis en place ce nouvel état de fait (suivez mon regard: qui ont été et sont encore les professionnels de l'antiracisme?) de pouvoir en permanence nouer des alliances entre diverses minorités ethniques présentes sur le territoire, au détriment de la ci-devant majorité de souche, pourtant seule légitime ; de même en instaurant l'électoralisme on a fragmenté les peuples en partis et groupes d'intérêts, qui n'étant plus organiquement coordonnés par des institutions traditionnelles (une monarchie par exemple, une confédération traditionnelle) permettent aux mêmes minorités agissantes de nouer des alliances variables entre ces groupes d'intérêts et partis, dans leur intérêt particulier à elles (ces minorités agissantes) et contre l'intérêt du peuple.

Cette réalité m'est apparue avec une forçe tellement irrésistible que s'il m'est arrivé dans le passé de céder comme vous au sophisme démocratique, je suis désormais vacciné contre ce mensonge absolu.

C'est dire ma piètre estime pour Churchill et tout ce qu'il a pu dire, et faire.

Quant à votre réticence envers le souverainisme, que j'ai notée depuis longtemps, je pense que c'est un faux problème.

Nous sommes bien d'accord qu'il existe un certain acquis positif de l'intégration européenne, dont le maintien fait partie de l'intérêt national bien compris, notamment de la France. La question n'est pas là.

Elle est: que se passe-t-il quand l'Union Européenne entend passer en forçe et imposer des décisions absolument incompatibles avec l'intérêt national, par exemple français: imposer l'importation de millions d'envahisseurs, l'agenda LGBTI, etc. Pour ces cas la pointe de diamant qu'est la souveraineté, permettant de décider seul, doit à tout prix être conservée.

Vous ne voyez pas que ce sont exactement les mêmes minorités agissantes, qui veulent notre mort, qui entendent imposer ce concept fédéraliste européen, pour exactement les mêmes raisons pour lesquelles elles ont voulu la démocratie électorale, la diversité et le multiculturalisme par l'immigration de masse. C'est à dire pour créer une situation dans laquelle nous soyons pieds et poings liés à leur merci.

C'est bien pourquoi George Soros a dit : "Je m'intéresse beaucoup à l'Union Européenne. Dans ce système aucun pays, dans aucun cas de figure, n'est plus jamais capable de prendre une décision seul.).

CQFD

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.