Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Programmes présidentiels et Pères Noël improbables | Accueil | Faut-il applaudir aux primaires de la gauche ? »

lundi 02 jan 2017

Commentaires

Dubitatif

Daech sent la lessive.
Etat islamique : le sang …
"La Base" insinue la CIA …

Tonton Cristobal

le "terrorisme" n'est qu'une forme de lutte, qui remonte aux sicaires (activistes juifs), pendant "l'occupation" romaine de la Palestine. Ceci dit sans arrière pensée "antisémite" faut-il le préciser?

Robert Marchenoir

J'aurais une petite question technique. Que signifie la phrase : "Sur cette cotisation hybride (la CSG) ont été "basculées" depuis le plan Juppé les cotisations personnelles en Maladie des assurés sociaux" ?

Réponse
Le "basculement" a consisté à réduire le taux des cotisations maladie prélevées sur les salaires (aujourd'hui 0,75%) et à les transférer sur la CSG (qui est aujourd'hui de 2,9+5,1=8% sur les salaires).
L'idée était alors de faire contribuer les revenus non salariaux à l'assurance maladie… des salariés, en mélangeant les "revenus du capital" et les "revenus de remplacement".
On n'a pas osé, alors, réformer explicitement l'assurance maladie des retraités qui constituent, pourtant, la population la plus coûteuse en frais de santé. On considère qu'ils ont "déjà payé". Tout cela est bien compliqué, bien hypocrite, bien arbitraire. Ça fait partie, aussi, du "modèle social"…

Dominique

L'endettement de la seule Sécu atteint presque les 3 quarts des recettes fiscales de notre pays (300 Mds)

Quand aux dettes publiques (2.100 Mds) elles sont 7 fois superieures.

Les compararer donnent le vertige.

Et regarder les chiffres des dépenses étatiques "action par action", devient désespérant :

Les ministères devenus nuisibles sont obèses : (dés)ducation, recherche, écologie etc. alors que les ministères régaliens ont la part du pauvre : justice, armée etc.).

Cette obésité est la mort assurée de notre pays.

http://www.economie.gouv.fr/budget-2014/chiffres-cles#depenses

Dominique

Puisque c'est l'heure des voeux et que nous sommes optimistes, souhaitons nous pour 2017 des hommes politiques comme le Vice Président élu US Mike Pence :

http://www.breitbart.com/big-government/2017/01/04/mike-pence-first-order-of-business-is-to-repeal-and-replace-obamacare/

" La première des choses que nous allons faire tout de suite sera de supprimer la Sécurité Sociale Obamacare pour la remplacer

puis :
- emplois ! emplois ! emplois !
- faire la réforme fiscale
- arrêter l'immigration illégale
- réinvestir dans l'armée "

Et comme le Président-élu qui a déjà nommé 9 ministres qui sont chrétiens et opèrent dans leurs paroisses protestantes, catholiques, et orthodoxes (même Source : Breitbart.com)

Petite réponse
Mais alors on nous aurait menti ?!! Pas possible !!! Trump ne serait pas simplement un gros c…?!! Il faut que j'arrête de lire Le Monde.

Robert Marchenoir

@ JGM

Merci de cette précision. Première nouvelle. Personne ne parle jamais de ça. 0,75 %, c'est très faible, je suppose que c'était bien davantage avant.

Concernant les retraités, il est normal qu'il ne payent pas à la hauteur de ce qu'ils coûtent. C'est le principe de l'assurance.

A quoi servirait une assurance-maladie, si, arrivé à un âge où la probabilité augmente fortement de devoir subir des soins coûteux que la plupart des gens ne pourraient pas payer de leur poche, et alors que les revenus se sont réduits fortement voire n'existent plus, on voyait ses cotisations augmenter à la hauteur des dépenses correspondantes ?

Une assurance maladie normale, c'est celle où vous payez quand vous êtes jeune, que vous n'êtes jamais malade et que vous gagnez de l'argent, pour être couvert quand vous êtes vieux, gravement malade et que vous gagnez très peu.

Après, je ne sais pas à quoi correspond la situation actuelle, mais je sais à quoi elle devrait correspondre et c'est ce que je viens d'énoncer.

Robert Marchenoir

@ Dominique

"Le Président-élu qui a déjà nommé 9 ministres qui sont chrétiens et opèrent dans leurs paroisses protestantes, catholiques, et orthodoxes."

Des paroisses orthodoxes ? Vous êtes sûr ? Vous ne seriez pas un tout petit peu poutino-fasciné, pour discerner de l'orthodoxie aux Etats-Unis ?

Ces gens-là ne sont pas curés. Ils n'ont pas de paroisse. Ils ont des responsabilités gouvernementales. Vous n'êtes pas en train de confondre "ministre" (français) et "minister" (anglais : prêtre, curé ou pasteur ?).

On nous fait tout un pataphar de ce que Trump aurait nommé des "ministres chrétiens". Il s'agit d'un truc de propagande christianiste : l'écrasante majorité des Américains sont chrétiens, nettement plus croyants et plus pratiquants que les Français. Donc, des sites comme Le Salon Beige font mine de s'ébaubir et de constater une révolution, en réalité inexistante.

Les mêmes s'abstenaient ostensiblement de constater la présence de "ministres chrétiens", voire de chefs d'Etat chrétiens lorsqu'il s'agissait (et qu'il s'agit toujours) de déverser leur haine sur George deu-deu-deu-deubleyoubouche, sur "cette salope de Margaret Thatcher" ou sur ces gros cons d'Américains, incultes, ignorants des beautés du roquefort et déclenchant des guerres pour le pétrole.

Tous, pourtant, aussi notablement chrétiens que "les ministres de Donald Trump" -- c'est à dire beaucoup plus que les vertueux Français qui donnent des leçons à la terre entière.

Quant au côté chrétien de Trump, vous m'excuserez de ne pas bien le discerner. Un type qui dit en public qu'il sauterait bien sa fille si ce n'était pas sa fille, c'est peut-être amusant, mais ce n'est certainement pas chrétien. Un type qui arnaque des centaines d'étudiants dans sa fausse "université" n'a rien de chrétien.

Pas plus que Poutine, d'ailleurs, dont on nous vante les vertus de restaurateur du christianisme en Europe. Depuis quand massacrer des centaines de ses compatriotes en organisant des attentats à la bombe, pour arriver au pouvoir, tout en attribuant ces attentats aux Tchétchènes, est-il un gage de vertu chrétienne ?

Certains membres de la "vraie droite", en France, ont tendance à confondre carte du parti fasciste et certificat de baptême. Pour ma part, j'ai "voté" Trump, à reculons, mais ce n'est certainement pas pour d'imaginaires vertus chrétiennes qui seraient les siennes.

Dominique

@RM
Les % nous font surfer sur la Mer de la Folie, car ces taux et leurs bases sont dénués de considérations économiques et éthiques, comme le monopole lui même qui fonde cette gabegie. En effet l’ensemble résulte de replâtrages du Trou de la Sécu, et des fausses négociations avec les syndicats qui n'en sont pas. Ainsi si un taux salarial est faible, comment s'en réjouir puisque l'employeur paie énormément et, au final, ce qu'il donne aux caisses monopolistes il ne peut pas le donner en salaire pas à son employé. Il convient donc d'apprécier le total des charges dites salariales et de celles dites patronales, et y ajouter tout « le reste » dont les CSG et RDS.

La note est salée puisque les « charges » ( il devrait être question de cotisations) atteignent en moyenne le montant du salaire net qui est versé :-( triste record du monde

Il y a des variantes, par exemple les hommes de l’Etat ont passé à la hache les cotisations dites patronales des « bas salaires » …sinon nous les boulangers ne pourraient plus employer ni mitrons ni vendeuses ( car à 3 euros la baguette ne se vendrait plus en boulangerie, ... et on ne peut l’importer de Chine). Dans la fonction publique c’est le contraire : les charges dites patronales ( MDR) peuvent être énormes et le total des charges excéde alors largement le salaire net.

*

N'oublions pas également que les maladies et les accidents touchent les jeunes et les bien-portants comme les personnes âgées ! Et que des retraités qui ne subissent aucune perte de revenus à leur retraite ...

Par ailleurs on peut et on doit surtout penser qu'à tout âge on devrait s'assurer soi-même pour ses soins médicaux, et mettre des sous de côté pour les jours sans revenus d'activité.

Nous payons ainsi sur NOS deniers ( et en outre, non sur ceux de jeunes conducteurs) notre assurance auto tant que nous avons un véhicule. Si l'objet du "risque" est différent, le principe de l'assurance reste le même. Et chacun sourirait jaune s'il devait payer sa cotisation assurance-auto, non selon les garanties qu'il a librement CHOISIES, mais selon son le niveau de son salaire !!! On est bien sur la Mer de la Folie : tout ce système social est devenu dément.

En Suisse il y a 250 caisses privées d'assurances pour la santé :-)

En conclusion l’assurance est un métier, qui a été - hélas - dénaturé par la nationalisation en ce qui concerne les risques corporels de la vie.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)