Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Le refus de repérer le fait islamiste | Accueil | Le djihad enjeu géopolitique »

vendredi 20 nov 2015

Commentaires

Jacques Peter

Sait-on à quelle école appartenaient les assassins? Etaient-ils motivés par des considérations théologiques? Quel a été le rôle des imams? Ou s'agissait-il pour eux de venger les bombardements en Syrie, ou simplement de tuer des mécréants dans le cadre du jihad? Une connaissance plus fine de l'ennemi serait bien nécessaire.

Gérard Couvert

La région n'était guère stable avant 1918, plutôt étouffée.

Petite réponse
Descendant d'Européens qui ont pris les armes en 1821 contre l'empire Ottoman, je ne dis pas le contraire. J'observe simplement que nous n'avons jamais appliqué le traité de Sèvres de 1920.

minvielle

A savoir : ces actions dénotent un narcissisme pervers qui tend à imposer un modèle, créer des congénères et pousser la législation afin de "normaliser" les déviances. Ainsi en va t-il d'autres perversions. Le reste est connu des spécialistes. Les autres sont sourds et s'occupent de leur carrière politique.

Curmudgeon

"Interprétation littérale du Coran" ? Mais la doctrine de l'islam n'est pas bornée au Coran. Elle est contenue dans le Coran ET dans la Sunna du prophète. C'est ce que disent tous les oulémas, tous les muftis, tous les imams. Lesquels sont tout de même les mieux placés. Certains d'entre eux ne mentionnent que le Coran quand ils s'adressent aux infidèles, à qui on fait lire quelques versets magnifiques, soigneusement sélectionnés, et d'ailleurs souvent abrogés.

Ensuite qu'est-ce que c'est qu'une interprétation non littérale du Coran ? Et dans quel réseau de mosquées cela s'enseigne-t-il ?

Petite réponse
Merci de votre réaction. Sur le fond de votre "question" je suis plus que d'accord avec ce que vous suggérez. Essayons quand même de préciser brièvement, si je me suis mal exprimé. Il existe au moins 5 familles d'écoles différentes d'interprétation du coran et des hadiths : les 4 écoles dites "sunnites" et "la" famille "chiite". Je vous rappelle qu'ils s'entre-tuent et que cette guerre tue chaque jour plus de gens dans le monde que les monstrueux attentats de Paris du 13 novembre. Ceux que nous appelons aujourd'hui "les islamistes", en gros, dérivent d'une partie seulement de ces écoles : elles sont particulièrement implantées dans les pays que les autorités publiques républicaines en France, et occidentales en général, tiennent pour amis, ou ont trop longtemps cru qu'ils étaient "nos amis et "nos alliés". Certes la lecture de certains versets du Coran, et même celle du Coran, est une méthode très trompeuse d'appréhender l'islam. Ce n'est certainement pas ce que je recommande. Cet article aura une suite… à bientôt.
Accessoirement "la" Sunna du "prophète" est plus qu'un objet de débat entre musulmans. C'est l'enjeu de leurs divisions et c'est l'objet de querelles de témoignages.
Autre enjeu, essentiel pour nous : la solidarité presque instinctive qui les unit, en toutes circonstances, face aux "mécréants". C'est cela qu'il fait mettre à nu et les amener à répudier s'ils veulent rester chez nous. Nos médias portent une terrible part de responsabilité quand ils emploient l'expression de "la communauté musulmane".

Dubitatif

Cette "interprétation littérale
du Coran" ou dévoyée ou maximaliste, ou, ou, me fait sourire puisque la Sourate 3, verset 7 affirme que seul Allah est capable d'interpréter le Coran...
Par contre, il manque un petit sondage : de quelles écoles juridiques se réclamaient les animateurs non invités du Bataclan ?

sparte

Les politiciens depuis des décennies massacrent l'armée la justice et la police.

30.000 fantassins pour nous défendre c'est bien moins que l'armée suisse. Dont 8.000 font un travail de bedeau devant les églises, et de nounou devant les écoles. (A Paris)

30.000 fantassins ne rempliraient que la moitié du stade de France. Et dans quelques semaines nous n'aurons plus de munitions pour les Rafales.

Il faudra des années pour reconstruire les forces régaliennes.

Curmudgeon

Dans la réponse qu'il me fait, M. Malliarakis a raison de mettre en avant la solidarité entre courants de l'islam quand il s'agit des infidèles. La plupart des Pakistanais sont hanafite pour la jurisprudence (fiqh), et matouridites pour la théologie (kalam). Ensuite ils se divisent en déobandis et barelvis (ces derniers soufisés), lesquels se détestent, au point de se tuer. Mais tous, ils se ligueront contre, par exemple, les chrétiens. Même la considérable distinction entre sunnites et chiites s'estompe quand il s'agit de faire front commun contre le "peuple de l'incroyance".

Dominique

Ces courants condamnent ils "la femme infidèle" ?
Vous connaissez certainement la différence entre les attitudes de Jésus-Christ, puis de Mahomet:
- Notre Seigneur pardonne et dit : vas et ne pêche plus.
- alors que le second dit : reviens dans 2 ans avec ton petit : 2 années après la femme revient avec son enfant (âgé de 2 ans). Mahomet prend l'enfant, et ordonne : enterrez là jusqu'au cou et lapidez la.

N'est ce pas cela l'essentiel ? Le reste n'est il pas de la politique interne à la Oumma ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.