Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Pourquoi j'aime Mallet du Pan observateur lucide et prophétique de la Révolution | Accueil | L'indispensable réforme institutionnelle... plombée par ses propres artisans »

jeudi 17 juil 2008

Commentaires

eric

quelle contradiction entre cet article et un précédent publié il y a plusieurs mois sur la révolution française!

Emile Koch

Eric, je viens de lire votre nouveau commentaire : je crois que vous commentez sans lire. JGM a répondu d'avance à votre argument dans l'article même que vous critiquez.
Vous êtes manifestement sous l'emprise de l'école sectaire maurrassienne, très en retrait par rapport à la pensée d'un Freppel, et qui ne tient aucun compte des divers courants favorables à une monarchie constitutionnelle.

Andreu

Avez-vous pensé à observer le déplacement de la réthorique révolutionnaire vers la victoire américaine de 45 ? En effet, pour les jeunes, la date fondatrice de la France passe de plus en plus de 1789 à 1945 ; la libération des camps se substitut à celle du peuple asservi par le roi.
Le mythe se déplace mais ne disparaît pas. Bref, Robespierre, c'est aujourd'hui l'Oncle Sam qui nous a sauvé de la tiranie.
Qu'en dîtes-vous ?
FAV


Emile Koch

La France gaulliste était elle aussi au nombre des nations victorieuses en 1945.
Elle se réclamait, et se réclame encore, de la révolution de 1789.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.