Ma Photo

Présentation de l'Insolent

  • Le site de L'Insolent est alimenté en toute liberté par les chroniques d'actualité sociale, culturelle, économique et politique rédigées par JG Malliarakis.

Puisque vous aimez l'Insolent

Contact

« Retour des clivages mortifères. Droite et gauche paralysées par leurs vieilleries. | Accueil | La Volonté de réformes. Majoritaire dans l'opinion il faut qu'elle l'emporte sur les forces de sabotage. »

lundi 17 sep 2007

Commentaires

Rouffignac

Bonjour,

Ce n'est pas bien de s'en prendre au Limousin, la province qui a fourni trois Papes en un siècle! On croirait du La Fontaine aigri par son exil en ce beau pays pour cause d'écrits cochon!

Mais il est bien vrai que les trotskistes sont toujours là; et ma mère qui fut professeur a vu leur colonisation de l'enseignement dès après 1968.

Petite réponse
J'aime beaucoup le Limousin. Je constate hélas que c'est la seule région de France où le communisme a une implantation rurale. C'est aussi celle qui se dépeuple le plus vite. Je corrigerai pour vous être agréable en disant un de ces jours le bien que je pense, par exemple, de Saint Éloi.

Diet Jean

Pourquoi qualifiez-vous Robert Hue de "curé défroqué" ?
Je ne vois rien de tel dans sa biographie.

Petite réponse
En effet. J'aurai pu dire le "nain de jardin". Il a quand même l'air d'un curé défroqué. Je rectifierai.

minvielle

Bonjour à tous. Ce n'est pas la première fois qu'un mariage de raison avec le voisin qui sent l'huile ou l'encens, la myrrhe, ou la merguez, ou le soufre, qu'importe, se proclame sur la place publique! Hollande, l'autre faux mage du pays, n'a aucun charisme. Les cocos sont en désuétude, la droite ne surprend pas comme elle le devrait, d'après les suffrages, et les prix augmentent presqu'aussi vite que le nombre des radars. Nous n'empêchons personne de faire une petite fête de parti, mais chanter encore l'internationale le poing levé à la Buffet-Krivine-Besancenot, ça c'est ringard, et ça prouve l'allégeance du PS-C à Moscou, aux heures glorieuses des fossoyeurs de vies gâchées par l'imposition d'un modèle absurde.Ne dit-on pas chez nous socialo-communisme? Deux mots pour un seul mal. Allons, nous voyons bien que l'hallali a sonné pour ces mammouths dépassés. Mais la bête renaîtra sous une autre forme. Pour l'instant, le ps a besoin de ses petits copains rouge vif, mais ceux-là ne sont pas dupes des grands bourgeois, qui ne râlent même pas devant l'isf, qui se sont rafistolé une carrière à la ps-kaviâr.Le rictus sordide du chercheur de voix me paraît bien amer. Après tout, même les fanfares rock recrutent des clients dans cette grande fête....PMS.

Skyme

Les deux grandes raisons de la persistence de l'electorat communiste sont ignorance et aveuglement. Comme je demandais sur France Inter à MG Buffet vendredi 14 au matin si "les communistes n'en avaient pas assez d'être toujours dans le négatif", celle-ci m'a répondu que le PCF n'est pas dans le négatif et fait même des propositions mais qu'on ne l'entend pas comme cela. Terrible réponse en réalité pour le PCF mais aussi conclusion ultime pour une idéologie débile et meurtrière.

Marc

Pourquoi plutôt ne pas se réjouir de voir une partie des 'sociaux-traitres' revenir à leurs errements d'avant le congrès de Tours ?

D'autre part, on pourrait aussi comparer l'influence encore importante des cocos et leur dégringolade éléctorale (malgré le phénomène des 'vases communicants' PCF-LCR) à celle de l'AF avant guerre.
Les idées mortes disposent souvent d'une puissance d'attraction inversement proportionnelle à leur acuité.

A tout prendre, ne pourrait-on également souhaiter le naufrage de réformes dont le projet prend déjà l'eau de toutes parts ?

Ne faut-il pas mieux souhaiter que l'absence de réforme débouche sur un crash 'argentinoïde' qui réglerait en même temps, et la question des retraites et celle de l'émigration de détournement des fonds sociaux ?

La politique du pire, diront certains...pourtant, le pire n'est jamais décevant.
Réformer un système, c'est déjà assurer sa pérennité.

Aligner les régimes spéciaux sur ceux de la fonction publique, cela revient à transfuser un cancéreux en phase terminale.

Dernier point, la présence d'organisations marxistes dans le champ éléctoral n'est pas la seule spécificité politique Française.
Une autre est d'avoir la Droite la moins libérale du monde occidental.

Derrière les oripeaux idéologiques pointe la même névrose : le mépris pour tout modèle de société qui s'éloigne du modèle féodal mythique : chacun à sa place, selon ses besoins, indépendament de toute notion de compétence individuelle.

Pour s'adapter à la mondialisation, les Français auraient déjà besoin d'avoir digérer la révolution industrielle, qui elle, remonte à 250 ans.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.